Maintien ou report des 24H du Mans : décision sous un mois

Une décision sera prise d'ici le 15 avril pour maintenir ou reporter l'édition 2020 des 24 Heures du Mans.

Maintien ou report des 24H du Mans : décision sous un mois

Après l'annulation des 1000 Miles de Sebring, le WEC a reporté les 6 Heures de Spa-Francorchamps. En toute logique, et compte tenu de l'évolution rapide de la situation de crise provoquée par la pandémie de coronavirus, la prochaine menace se porte sur l'édition 2020 des 24 Heures du Mans. À ce jour, l'Automobile Club de l'Ouest n'a pris aucune décision, mais une date butoir a été édictée : c'est le 15 avril au plus tard que l'organisateur choisira de maintenir ou non la classique sarthoise à sa date initiale des 13 et 14 juin. Quoi qu'il en soit, si un report est envisagé, il n'y aura pas d'annulation.

Lire aussi :

"Nous avons reporté les 24 Heures Motos, car l'échéance approchant, il fallait prévenir suffisamment en avance les concurrents comme les spectateurs pour qu'ils s'organisent", explique Pierre Fillon, président de l'ACO, sur le site officiel de l'instance. "La course devait se tenir en avril, dans quelques semaines, et l'évolution de la situation ne laissait que peu de doutes sur la décision à prendre. Il y a quelques jours, suite aux dernières directives gouvernementales, nous avons opté pour le report ou l'annulation de certains événements qui devaient se tenir en mars et début avril."

"Concernant les autos, les 24 Heures du Mans 2020, nous suivons avec attention l'évolution des différentes directives des autorités. Une décision sera prise d'ici le 15 avril. Dans tous les cas de figures, nous sommes confiants, nous organiserons les 24 Heures du Mans 2020."

Comme toutes les autres disciplines, l'Endurance est fortement touchée par la crise, avec des difficultés d'anticipation et de calendrier. Le bouleversement est général, et va au-delà de la simple tenue des épreuves. "L'annulation de Sebring était inéluctable après les restrictions mises en place par les États Unis", souligne Pierre Fillon. "À ce propos, nous avions prévu de présenter plus en détails le projet de convergence ACO/IMSA, de donner des éléments techniques sur le LMDh. Nous allons proposer cette conférence sous une autre forme, sous peu."

"Pour l'European Le Mans Series, nous avons dû également réfléchir aux solutions les plus appropriées. Chaque jour, nous devons considérer la situation nationale et internationale. Ce n'est ni simple, ni confortable, mais nous devons agir pour trouver des solutions les plus indolores, pour tous. Nos calendriers seront modifiés, quelque peu chamboulés, mais c'est actuellement la seule option : reporter et dessiner de nouveaux calendriers."

Autre événement prévu sur le circuit du Mans, le Grand Prix de France MotoGP est, pour l'heure, maintenu

partages
commentaires
Les annonces autour du LMDh légèrement retardées

Article précédent

Les annonces autour du LMDh légèrement retardées

Article suivant

Bientôt un documentaire Amazon Prime sur Fernando Alonso

Bientôt un documentaire Amazon Prime sur Fernando Alonso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans
Tags pierre fillon
Auteur Basile Davoine
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021