Un format compact et inédit pour les 24H du Mans

Avec des essais libres à partir du jeudi et des qualifications s'étalant jusqu'au vendredi, les 24 Heures du Mans s'adaptent à la situation inédite provoquée par la crise du coronavirus.

Un format compact et inédit pour les 24H du Mans

Il est écrit que l'édition 2020 des 24 Heures du Mans ne se déroulera comme aucune autre. Crise sanitaire oblige, l'épreuve a été reportée au mois de septembre. Désormais, c'est le format de sa folle semaine qui évolue pour offrir un programme plus intense que jamais, resserrés autour de quatre journées dont trois de roulage effectif. 

Lire aussi :

On savait déjà que la Journée Test n'aurait pas lieu, ni le traditionnel Pesage dans le centre-ville du Mans. Ces deux informations ont été logiquement confirmées, avec la publication d'un programme qui comprendra pas moins de 11 heures d'essais libres afin de permettre aux concurrents de se préparer dans les meilleures conditions possibles. À partir du jeudi 17 septembre, les 24 Heures du Mans seront ainsi précédées de quatre séances d’essais libres, d'une qualification, d'une Hyperpole et d'un warm-up. Le départ de la course sera donné le samedi 19 septembre à 14h30. 

"Exceptionnelles, ces 24 Heures du Mans 2020 s’appuient sur un format d’organisation inédit, dû au contexte actuel, pour assurer malgré cette situation inconnue jusqu’à présent, une compétition de qualité, assurant la sécurité de tous", promet l'Automobile Club de l'Ouest, organisateur de l'épreuve. 

L'ACO confirme également la présence de courses annexes avec Road To Le Mans et la Porsche Carrera Cup. Les organisateurs se donnent encore quelques jours avant de communiquer sur la manière dont sera accueilli le public dans ces circonstances particulières, provoquées par la pandémie de COVID-19. "Pour toutes les informations afférentes à l’accueil du public et aux activités qui leur seront proposées, plus de détails seront donnés le 30 juin", font-ils savoir. 

Le programme des 24H du Mans
partages
commentaires
Les problèmes techniques d'Alonso et Verstappen expliqués

Article précédent

Les problèmes techniques d'Alonso et Verstappen expliqués

Article suivant

Pagenaud a "encore plus envie" de revenir au Mans après le virtuel

Pagenaud a "encore plus envie" de revenir au Mans après le virtuel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Auteur Basile Davoine
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021