MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
3 jours
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
2 jours
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
SBK EL1 dans
3 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
17 jours
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
31 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
87 jours

Multiples prétendants à la victoire à Sugo pour une course imprédictible

partages
commentaires
Multiples prétendants à la victoire à Sugo pour une course imprédictible
Par :
19 juin 2019 à 14:16

La Super Formula est de retour à Sugo, un événement à vivre en direct dimanche 23 juin dès 7h00 sur Motorsport.tv. Après deux courses riches en rebondissements, nombreux sont les prétendants à la victoire sur un circuit unique en son genre.

Nick Cassidy et Yuhi Sekiguchi sont les deux premiers vainqueurs de la saison 2019 de Super Formula, mais avant d’arriver à Sugo le leader du championnat s’appelle Naoki Yamamoto. Deux fois deuxième à Suzuka et Autopolis, le Champion en titre est un des grands favoris pour ce troisième meeting de la saison. L’année dernière à Sugo, Naoki Yamamoto s’était d’ailleurs imposé devant Nick Cassidy et Kazuki Nakajima.

Voir aussi :

Nakajima et Kobayashi de retour au Japon

Tous les yeux sont rivés sur le héros de toute une nation : Kazuki Nakajima. Le week-end dernier, le fils de Satoru est devenu le premier pilote automobile japonais à décrocher le titre de Champion du monde grâce à sa deuxième victoire au Mans (là aussi, une première pour le pays du soleil levant). C’est peut-être le déclic pour Nakajima qui n’a pas marqué le moindre point depuis le début de l’année en Super Formula. Le pilote Tom’s ne s’est certes jamais imposé à Sugo, mais il compte quatre podiums en huit participations sur le tracé de la préfecture de Miyagi et se place comme l’un des plus sérieux prétendants à la victoire.

Autre star de Toyota en WEC, Kamui Kobayashi est aussi de la partie. Il y a tout juste un an le pilote KCMG était promis à un triomphe certain à Sugo mais un mauvais arrêt aux stands avait réduit à néant toutes ses chances, offrant la victoire sur un plateau à Naoki Yamamoto. Pour sa cinquième saison dans l’élite de la monoplace japonaise, Kobayashi est toujours à la recherche de son premier succès. Pourquoi pas ce week-end, tout juste une semaine après la défaite de la Toyota #7 dans la Sarthe ?

Méconnu en Europe, Yuhi Sekiguchi est pourtant l’homme que tout le monde veut battre à Sugo. Avec ses victoires en 2016 et 2017, le natif de Tokyo est le seul pilote du plateau à avoir triomphé plusieurs fois sur cette piste. Auteur d’une victoire nette à Autopolis en Super Formula, puis à Suzuka une semaine plus tard en Super GT, Sekiguchi n’a jamais semblé autant en forme. Réputé rapide mais inconstant, le pensionnaire de l’équipe Impul pourrait faire passer un message fort à ses concurrents en cas de bon résultat.

Sugo, un circuit atypique

Un circuit long de 3,704 km, un dénivelé important, une piste étroite et peu de dégagements, le tracé de Sugo ne laisse pas de place à l’erreur. Ce n’est pas non plus le plus propice aux dépassements et le risque de neutralisation est particulièrement important. Historiquement, Sugo est un circuit qui réussit aux Nippons : Loïc Duval et André Lotterer sont les seuls non-Japonais à être montés sur la plus haute marche du podium depuis 2005.

Côté pilotes européens justement, Dan Ticktum connait déjà les lieux puisqu’il a disputé sa première course de Super Formula ici même en 2018 (abandon au 15e tour). Auteur d’un début de saison décevant, le Britannique pointe pour le moment à une modeste 13e place au championnat derrière Lucas Auer, l’autre protégé Red Bull.

La nouveauté du week-end vient de la révision du format des qualifications. Afin d’éviter le trafic sur le court tracé de Sugo, la Q1 est divisée en deux groupes de dix pilotes tirés au sort. Les six premiers de chaque groupe passent en Q2 où les 12 voitures encore en lice joueront la pole position. Le format de la course est quant à lui le même depuis 2011 : 68 tours, soit 250 km à parcourir avec un arrêt obligatoire et deux types de pneumatiques à chausser.

Départ dimanche 23 juin à 7h00 heure française pour ce troisième meeting de Super Formula à retrouver gratuitement, en direct, en intégralité et commenté en français sur Motorsport.tv !

Article suivant
Une nouvelle aide aux dépassements très appréciée en Super Formula

Article précédent

Une nouvelle aide aux dépassements très appréciée en Super Formula

Article suivant

Le programme du week-end sur Motorsport.tv

Le programme du week-end sur Motorsport.tv
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Super Formula
Lieu Sugo
Auteur Ayrton Lemaire