Cupra fait sortir une star des voitures de tourisme de sa retraite

L'attrait du sport automobile de haut niveau et la possibilité de renouer avec Cupra ont incité le vétéran des voitures de tourisme Jordi Gené à faire son retour sur la scène mondiale.

Cupra fait sortir une star des voitures de tourisme de sa retraite

La dernière fois que le quinquagénaire a disputé une saison complète dans une discipline de course automobile, c'était en 2015, lorsqu'il a terminé troisième du classement de TCR International Series, au volant d'une SEAT Leon du Team Craft-Bamboo.

Après une période passée hors des baquets, Gené est de retour et s'engage avec enthousiasme dans une double campagne pour Cupra en FIA World Touring Car Cup et dans la toute nouvelle compétition de voitures de tourisme électriques, Pure ETCR, qui fera ses débuts cette année.

Gené a déjà vécu beaucoup de choses dans sa carrière, puisqu'il a remporté des courses en Formule 3000 au début des années 1990 et en Endurance au début des années 2000, avant de passer aux voitures de tourisme, ce qui lui a permis de remporter des succès en European Touring Car Championship, en World Touring Car Championship et maintenant en TCR.

Après avoir vu ses rivaux de longue date, Gabriele Tarquini et Tiago Monteiro, jouir d'un été indien dans leur carrière, Gené en a eu assez et s'est engagé sur la voie du retour, et il ne renfile pas son casque pour faire de la figuration. "Principalement parce que j'aime vraiment les courses de voitures de tourisme", a déclaré Gené, lorsqu'on lui a demandé pourquoi il revenait avec Zengo Motorsport.

"Aussi, parce que je travaille pour SEAT, et plus tard pour Cupra, depuis 2003, donc je n'ai pas arrêté la relation avec la marque. Cette année, il y a une intégration beaucoup plus importante entre la voiture Pure ETCR et la voiture WTCR."

"Avec la Cupra Leon Competición, j'ai toujours été impliqué dans le développement, pas dans la compétition malheureusement. Lorsque Mikel [Azcona] a fait une très bonne saison l'année dernière et qu'il était clair que nous avions une bonne voiture, compétitive, la question est arrivée sur la table : pourquoi ne pas revenir à la course, essayer d'aider la marque, essayer d'aider Mikel et essayer de m'aider moi-même pour voir si je peux encore être compétitif avec une voiture de tourisme à traction avant ?"

"J'ai fait de la course toute ma vie et ça me manque vraiment. Et quand je vois des amis comme Gabriele [Tarquini] ou Tiago [Monteiro] à la télévision ou en lisant leurs résultats dans la presse, c'est un moment difficile parce que je voudrais être là."

"Je les suis beaucoup et je me disais que je devrais être présent, que c'est ce que j'aime faire. C'est ma passion. Je sais que je n'ai pas 25 ans, j'en ai 50 maintenant et ce sont les dernières années de ma carrière sportive. Mais j'aime vraiment beaucoup piloter et les sensations que procurent les week-ends de course. J'ai fait des efforts pour ça et c'est une saison que j'ai vraiment hâte de commencer."

Alors que Gené a été éloigné du sport automobile de haut niveau depuis une participation unique dans une Cupra TCR aux 24 Heures du Nürburgring 2018, l'Espagnol dit que son objectif à ce stade est simplement d'être compétitif. "Je veux être compétitif, c'est mon principal objectif pour le moment", a-t-il ajouté.

"Je sais que lors des premiers tests effectués avec Mikel Azcona dans la Cupra Leon Competición, il me manquait encore un peu de vitesse, honnêtement, j'ai encore quelques dixièmes à gagner sur le temps au tour."

"En Cupra e-Racer, je pense que je suis plus compétitif et nos temps au tour sont très similaires pour le moment. J'essaie d'être de plus en plus rapide pour le WTCR, pas en rythme de course mais au moment de me qualifier ou de mettre des pneus neufs, parce que je manque d'expérience avec le pneu Goodyear, c'est un pneu que je n'ai jamais utilisé donc je dois apprendre toutes ces choses et c'est nécessaire si je veux bien faire. Et je ne veux pas être en fond de grille à chaque course."

"Je suis conscient que parfois je vais plus être à l'avant, parfois plus à l'arrière, mais je veux être compétitif, surtout face à mes coéquipiers. C'est un gros objectif car je pense que Mikel est probablement l'un des cinq meilleurs pilotes du moment."

Le WTCR débute sur la Nordschleife du Nürburgring, en Allemagne, du 3 au 5 juin, tandis que la saison du Pure ETCR débute à l'Autodromo Vallelunga, en Italie, du 18 au 20 juin.

partages
commentaires
Les Français qui ont fait l'année 2020

Article précédent

Les Français qui ont fait l'année 2020

Article suivant

Huff a fait son retour en WTCR avec Cupra

Huff a fait son retour en WTCR avec Cupra
Charger les commentaires