Le parcours du Dakar 2019 : dunes, départs en ligne et intensité

partages
commentaires
Le parcours du Dakar 2019 : dunes, départs en ligne et intensité
Sergio Lillo
Par : Sergio Lillo
Co-auteur: Léna Buffa
27 nov. 2018 à 10:17

La 41e édition du rallye-raid le plus difficile au monde comptera un parcours de plus de 5'500 km, dont 70% de dunes.

Le premier Dakar de l'Histoire à se tenir dans un seul et même pays, en l'occurrence le Pérou, débutera le 7 janvier à Lima et se conclura dix jours plus tard dans la capitale du troisième plus grand pays d'Amérique du Sud. Le parcours s'étendra sur plus de 5'500 km, dont 70% seront constitués de dunes.

Lire aussi :

Bien que cette édition n'ait pas la complexité des précédentes, ni la variété de terrain apportée par la Bolivie, l'Argentine et le Paraguay, il serait tout à fait erroné de considérer que ce Dakar sera simple pour les concurrents. Pour prendre la mesure de la difficulté qui attend les participants, il suffit en effet de se souvenir qu'en janvier dernier, les dunes péruviennes avaient causé plus de 40 abandons durant les 72 premières heures de compétition !

Pour cette édition 2019, 334 véhicules sont engagés sur le Dakar (126 autos/SxS, 41 camions, 138 motos et 29 quads), avec notamment 17 femmes inscrites, ce qui représente la plus grande participation féminine depuis 2009. Sur l'ensemble du plateau, on compte 30% de petits nouveaux, soit 97 véhicules et 135 participants.

Des kilomètres qui comptent double, voire triple

Pour cette édition 2019, les voitures et SxS couvriront un total de 5'603 km, dont 52,8% de portions chronométrées (2'961 km). Motos et quads s'attaqueront quant à eux à un parcours de 5'541 km, incluant 2'889 km chronométrés (52,14%). Quant aux camions, ils devront s'acquitter de deux kilomètres de moins que les voitures, à la fois sur le parcours total et chronométré.

"Le Dakar a depuis longtemps pris l’habitude de côtoyer l’exceptionnel. Chaque année, les pilotes et équipages sont confrontés à un défi hors-normes, combinant des difficultés variées et extrêmes. Pour son édition 2019, le format traditionnel se retrouve une nouvelle fois bousculé, pour se tourner vers l’un des programmes les plus ardus que l’on ait connus", commente Étienne Lavigne, directeur de la course.

Lire aussi :

"En poursuivant son aventure péruvienne, le Dakar propose un condensé d’obstacles et promet une épopée d’un nouveau genre… comme si les monocoques du Vendée Globe se retrouvaient à régater durant dix jours au cœur des 40e rugissants ! Les audacieux ayant déjà goûté aux sables du Pérou ne s’y sont pas trompés, et formeront encore le plus gros bivouac de la planète rallye-raid, du côté de Pisco ou d’Arequipa notamment, après avoir quitté Lima le 7 janvier. La densité imposée les poussera à chercher leurs limites dans le domaine du franchissement, de la navigation et de la robustesse physique : dans les dunes, les kilomètres comptent double, voire triple."

Le Dakar 2019 comporte une nouvelle option qui consiste à offrir une seconde chance à ceux qui auraient abandonné dans les jours précédant la journée de repos. Les concurrents des catégories auto, SxS et camions qui auront abandonné avant le 12 janvier pourront ainsi poursuivre la course dans un classement à part, sans jamais pouvoir prendre le départ d'une spéciale parmi les 25 premiers.

Des départs spectaculaires

Après les spectaculaires images offertes en janvier dernier sur la plage de Las Peñuelas, près de San Juan de Marcona, à l'occasion de la quatrième étape, la course comptera par ailleurs deux départs en ligne, pour l'étape 5 (Moqueagua / Tacna-Arequipa) et l'étape 9 (Pisco-Pisco).

Par ailleurs, pour la deuxième étape, les voitures ouvriront la piste entre Pisco et San Juan de Marcona, tandis que pour la dixième étape, l'ordre de départ mélangera les dix premières motos, les dix premières voitures et les cinq premiers camions de la journée précédente.

Pour l'étape marathon, rendez-vous est donné dès le quatrième jour, avec un départ de Arequipa à destination de Moquegua pour les motos et les quads, et vers Tacna pour les catégories autos, SxS et camions. Cette année, le lieu d'arrivée du marathon après deux spéciales sans assistance, en l'occurrence Arequipa, accueillera la journée de repos.

Un Dakar différent, donc, mais pas simple pour autant…

#44 Yamaha Official Rally Team: Rodney Faggotter

Le parcours du Dakar 2019 :

6 janvier : Départ de Lima

7 janvier : Étape 1 - Lima-Pisco (331 km, 84 of km de spéciales)

8 janvier : Étape 2 - Pisco-San Juan de Marcona (554 km, dont 442 km de spéciales)

9 janvier : Étape 3 - San Juan de Marcona-Arequipa (799 km, dont 331 km de spéciales)

10 janvier : Étape 4 (Marathon) - Arequipa-Moquegua (511 km, dont 352 km de spéciales pour motos et quads) et Arequipa-Tacna (664 km, dont 352 km de spéciales pour autos, SxS et camions)

11 janvier : Étape 5 (Marathon) - Moquegua-Arequipa (776 km, dont 345 km de spéciales pour motos et quads) et Tacna-Arequipa (714 km, dont 452 km de spéciales pour autos, SxS et camions)

12 janvier : Journée de repos à Arequipa

13 janvier : Étape 6 - Arequipa-San Juan de Marcona (839 km, dont 317 km de spéciales pour motos et quads, 810 km dont 291 km de spéciales pour autos, SxS et camions)

14 janvier : Étape 7 - San Juan de Marcona-San Juan de Marcona (387 km, dont 323 km de spéciales)

15 janvier : Étape 8 - San Juan de Marcona-Pisco (576 km, dont 361 km de spéciales)

16 janvier : Étape 9 - Pisco-Pisco (410 km, dont 313 km de spéciales pour motos/quads, 408 km pour autos/SxS, 311 km pour camions)

17 janvier : Étape 10 - Pisco-Lima (358 km, dont 112 km de spéciales)

Etienne Lavigne, directeur de course du Dakar

Article suivant
Loeb présente ses couleurs pour le Dakar

Article précédent

Loeb présente ses couleurs pour le Dakar

Article suivant

Sur le Dakar "pour participer", Loeb n'a rien à perdre

Sur le Dakar "pour participer", Loeb n'a rien à perdre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Auteur Sergio Lillo