Wehrlein - L'incident est clôt avec Martin

partages
Wehrlein - L'incident est clôt avec Martin
Par : Emmanuel Rolland
26 sept. 2015 à 16:04

Après avoir exprimé son mécontentement auprès de Maxime Martin pour leur contact du départ de la course 1, Pascal Wehrlein (Mercedes) revient à froid sur l’incident, et se réjouit de sa troisième place finale.

Podium: third place Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM

E.R., Nürburgring – Pascal Wehrlein ne cachait pas sa colère lors de l’arrêt de la course sous drapeau rouge (suite à l’accident de Jamie Green) immédiatement après le départ. Troisième sur la grille, il avait hissé sa Mercedes à la hauteur de Maxime Martin (BMW) mais, en insistant au premier virage, Wehrlein heurtait rudement la BMW, ce qui endommageait quelques éléments aérodynamiques sur l’avant droit de sa C63. Après être allé s’expliquer auprès du pilote belge, le leader du championnat s’est reconcentré sur sa course, pour aller chercher une bonne troisième place au final.

"Après le départ, lorsque nous nous sommes arrêtés sous drapeau rouge, j’étais assez en colère c’est vrai", explique Pascal Wehrlein. "Maintenant, j’ai revu les images de ce qu’il s’est passé, et je dois dire qu’il y avait de la place pour passer, et Maxime a plongé dans l’ouverture, donc tout va bien. Mais sur le coup, il y a tellement d’émotions… je dois m’excuser auprès de Maxime (rires)".

Wehrlein se montrait d’autant plus serein après la course que ce nouveau podium lui permet de conserver une bonne avance sur Edoardo Mortara, son nouveau dauphin, qui finit deuxième de la course.

Mortara et Ekström, les deux derniers rivaux

"Je n’étais pas assez rapide pour aller chercher la deuxième position, je n’étais jamais en situation de dépasser", poursuit Wehrlein. "Troisième, ce n’est pas si mal, cela me permet de conserver une bonne avance. Et puis j’avais une voiture endommagée, donc j’étais déjà content de finir la course, c’était déjà bien".

"Bruno [Spengler] n’a marqué aucun point aujourd’hui, tout comme Jamie [Green], les deux pilotes les plus dangereux sont logiquement Mattias et Edoardo", conclut le pilote Mercedes. "Tous deux sont de très bons pilotes, mais ils ont parfois connu des contre-performances cette saison. J’espère continuer à être aussi régulier jusqu’à la dernière course". 

Prochain article DTM
Photos - Le DTM au Nürburgring

Article précédent

Photos - Le DTM au Nürburgring

Article suivant

Edoardo Mortara – Cela devient difficile

Edoardo Mortara – Cela devient difficile

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes Pascal Wehrlein
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de course