Le Mans, Journée Test - Audi, Porsche Toyota : Ils en sauront un peu plus

partages
commentaires
Le Mans, Journée Test - Audi, Porsche Toyota : Ils en sauront un peu plus
31 mai 2014 à 18:37

Le Mans, J

Le Mans, J.-M. Le Roy - Dès dimanche matin, ça ne va pas chômer entre Arnage et Mulsanne. Sur les treize kilomètres et quelques du circuit du Mans, Audi, Toyota et Porsche, trois géants, vont s'en aller chercher quelques éléments leur permettant d'espérer la conquête du Graal dans quinze jours.

Alors que depuis deux courses, Toyota a installé sa domination en l'emportant à Silverstone et à Spa, l'arrivée au Mans signifie pour les trois costauds du plateau du Championnat du Monde d'Endurance une redistribution des cartes. Chacun y va de ses petites anticipations avec les informations du début de saison. A ce petit jeu indirect des pronostics, Porsche semble tenir la corde pour la perfo sur un tour. ''Il sont très vite", remarquait Benoît Tréluyer. "Ils roulent avec peu d'appui et au Mans ça peut donner des temps impressionnants."

On aurait pu penser que le pilote officiel Audi aurait pu être quelque peu préoccupé par ce constat, mais Benoît relativisait en analysant plus précisément ce qui donnait un avantage à la Porsche. ''En fait, ils boostent très vite en sortie de courbe en donnant toute la puissance de leur système électrique. Ils atteignent très vite leur V-max. C'est ce qui leur permet d'être bien à Spa par exemple. Mais ici au Mans, les lignes droites sont beaucoup plus longues. Nous devrions alors pouvoir nous aussi être bien en V-Max. Un peu plus tard mais nous pourrons ramarrer les Porsche." Sans trop vouloir faire dans la fanfaronnade, l'Alençonnais et sans doute tous ses amis d'Audi savent que le retour de Porsche est sans doute une très mauvaise nouvelle pour eux mais que compte tenu de l'immense expérience amassée ces quinze dernières années, le géant d'Ingosldatd a encore de solides arguments à faire valoir.

Dans l'autre maison allemande, celle de Mark Webber, Romain Dumas ou Brendon Hartley, le discours est tout aussi prudent. ''C'est certain, on est bien en V-Max comme on l'a vu à Spa mais nous sommes au Mans." Dumas, n'est pas genre non plus à vendre la peau de l'ours. Alors c'est sur la pointe des pieds qu'il avance une quelconque hypothèse quand à la suite des événements. ''Nous avons fait de beaux et bons essais sur le circuit d'Aragon. Nous avons roulé 6 009 kilomètres sans connaître de pépins majeurs. Mais évidemment, ici, ce sera différent. Mais nous avons travaillé sur des détails. Comme le confort.'' Pas vraiment un mal quand on se souvient des gerbes d'étincelles laissées par le fond plat en attaquant le Raidillon."Les ingénieurs disent que pour faire avancer une voiture, il faut qu'elle soit basse alors moi, que ça frotte ça ne me gène pas.'' S'il est pourtant un poste qui inquiète l'ami Dumas, c'est celui des pneumatiques. ''Comme Toyota, à Spa nous n'avons pas pu doubler nos relais pneumatiques, alors au Mans forcément ce sera dur...''

Chez Toyota beaucoup moins de questionnement et d'incertitude. Nicolas Lapierre par exemple semblait d'un calme olympien avant la bagarre qui s'annonce. ''C'est vrai", concède le Savoyard, "nous arrivons ici avec des informations intéressantes sur nos concurrents. Mais il ne faut pas trop anticiper quoique ce soit. Mais nous savons qu'en aéro, les Porsche sont très peu chargées, un peu moins que nous. Alors ça se traduit par des voitures un peu plus difficiles à mener. Nous, c'est sans doute notre force, notre voiture est très maniable et elle est très agile en générale.''

Dès ce dimanche matin lorsque tomberont les premiers temps, nul doute que les états-majors auront les yeux rivés sur les temps des adversaires. Avec à la clef des analyses approfondies des chronos secteur par secteur. On rentre ainsi dans une rude partie de stratégie. La longue bataille commence. Elle ne cessera que le dimanche de la course à quinze heures.

Prochain article Endurance
Le Mans, Journée Test - Audi sort du bois à la mi-journée

Article précédent

Le Mans, Journée Test - Audi sort du bois à la mi-journée

Article suivant

Flashback - Les 24 Heures du Mans 2013 en images

Flashback - Les 24 Heures du Mans 2013 en images

À propos de cet article

Séries Endurance
Pilotes Mark Webber , Benoit Tréluyer , Romain Dumas , Nicolas Lapierre , Brendon Hartley
Type d'article Actualités