Webber et Porsche ont dépassé les attentes au Mans

partages
commentaires
Webber et Porsche ont dépassé les attentes au Mans
16 juin 2014 à 18:10

Au lendemain de la 82e édition des 24 Heures du Mans, Mark Webber peut tirer un premier bilan de son retour dans la Sarthe

Au lendemain de la 82e édition des 24 Heures du Mans, Mark Webber peut tirer un premier bilan de son retour dans la Sarthe. Avec l’équipage de la Porsche n°20, l’Australien n’a pas vu le drapeau à damier. Pourtant, il n’y a pratiquement que du positif à retirer de cette première.

Lors de sa dernière venue au Mans en 1999, Webber avait connu bien d’autres mésaventures et n’avait pas pu effectuer le moindre relais en course. Quinze ans plus tard, l’expérience aura été tout autre. Certe, l’ancien pilote Red Bull a tourné régulièrement moins vite que ses deux coéquipiers Brendon Hartley et Timo Bernhard, plus rompus que lui à l’exercice de la classique mancelle. Mais comme eux, il a touché l’exploit du doigt.

D’abord parce que la 919 Hybrid était en tête des 24 Heures du Mans à un peu plus de deux heures de l’arrivée, avant de plier

devant un André Lotterer déchaîné chez Audi

. Puis parce que le podium semblait accessible. « C’était difficile pour tout le monde. Cela aurait été un incroyable accomplissement d’aller jusqu’à l’arrivée », reconnait Webber. « Je pense que nous ne nous attendions pas à être dans une si bonne position vers la fin de la course. Ce que Porsche a fait est incroyable. Quelques personnes savent à quel point c’est difficile d’amener les voitures jusque-là en course. »

Malheureusement, son dernier relais aura été court. Victime d’une défaillance de la pompe à huile, Webber rentra au ralenti pour immobiliser la 919 à son stand définitivement. Fin de l’aventure, certainement pas de l’histoire !

« Je suis vraiment désolé pour les gars. Il n’y a jamais de bon abandon au Mans, mais c’était probablement l’un des meilleurs que nous puissions connaitre. Nous sommes arrivés de si loin et nous avons tant appris. Si l’on s’arrête tôt, on n’apprend rien et c’est difficile. Quand on s’arrête à un tour de la fin c’est sans doute plus brutal. C’était notre première au Mans et nous étions très proches du podium. »

Prochain article Endurance
[Photos] Les 24 Heures du Mans 2014 en images

Article précédent

[Photos] Les 24 Heures du Mans 2014 en images

Article suivant

WEC - Les points doublés au Mans relancent Audi au championnat

WEC - Les points doublés au Mans relancent Audi au championnat
Load comments

À propos de cet article

Séries Endurance
Pilotes Mark Webber , André Lotterer , Timo Bernhard , Brendon Hartley
Type d'article Actualités