L'Extreme E annule les épreuves du Brésil et d'Argentine

L'Extreme E a été contraint d'annuler les manches brésilienne et argentine de son calendrier initialement prévu sur cinq dates mais "cherche activement des destinations alternatives".

L'Extreme E annule les épreuves du Brésil et d'Argentine

L'Extreme E, championnat de SUV tout électrique, devait organiser un Amazon X-Prix au Brésil, en octobre, avant un Glacier X-Prix, finale de la saison, en Argentine, en décembre. Cependant, ces deux épreuves ont dû être annulées en raison de la crise liée au COVID-19 en Amérique du Sud.

D'après les informations de Motorsport.com, la décision finale de ne pas maintenir ces courses au calendrier a été prise à la lumière des difficultés actuelles pour le personnel du championnat de voyager entre chaque site pour les reconnaissances.

Lire aussi :

Le cofondateur et directeur général d'Extreme E, Alejandro Agag, a déclaré : "Nous avons suivi de près la situation concernant tous les sites d'Extreme E pour 2021 et nous avons choisi de prendre cette décision préventive en ce qui concerne les courses en Amérique du Sud. En tant que nouvelle discipline s'engageant dans sa première saison, notre priorité est de proposer un calendrier de cinq courses qui soient sûres et responsables pour que nos participants du monde entier, nos partenaires et notre personnel puissent y voyager et y assister."

"Cette décision n'a pas été prise à la légère, mais les conseils et les restrictions actuels en matière de voyage ont également fait en sorte que nous n'avons pas été en mesure de nous rendre sur les lieux des courses à l'avance pour entreprendre les visites de reconnaissance nécessaires, qui sont particulièrement vitales en raison de la nature éloignée de nos opérations."

"Nous continuerons bien sûr à soutenir nos importantes initiatives de reforestation et d'agroforesterie qui sont déjà bien avancées dans la région grâce à l'aide du Dr Francisco Olivieira et à notre partenariat avec The Nature Conservancy au Brésil. Nous tenons également à remercier les autorités locales du Brésil et de l'Argentine qui nous ont soutenus tout au long du processus et nous espérons pouvoir revenir en 2022."

Un communiqué d'Extreme E a indiqué que la discipline était à la recherche de lieux alternatifs qui seront annoncés en temps voulu. Une possibilité de secours concerne les Hébrides extérieures, en Écosse, alors que Glasgow doit accueillir la Conférence sur le climat de l'Organisation des Nations Unis en novembre.

Le calendrier d'Extreme E a déjà été touché par la pandémie mondiale, avec un premier événement en Arabie saoudite initialement prévu pour mars avant d'être repoussé à avril. L'Argentine avait été choisie pour remplacer une épreuve prévue au Népal, qui a dû être annulée en raison de la "complexité de l'accès à la zone de course proposée". Toutefois, le championnat s'est engagé à organiser une manche au Népal à l'avenir.

partages
commentaires
McLaren l'assure : l'Extreme E n'aura pas d'impact sur la F1

Article précédent

McLaren l'assure : l'Extreme E n'aura pas d'impact sur la F1

Article suivant

Le partenariat entre Motorsport Images et l’Extreme E connaît un démarrage fulgurant

Le partenariat entre Motorsport Images et l’Extreme E connaît un démarrage fulgurant
Charger les commentaires