Alonso se réjouit de la lutte serrée entre Alpine et AlphaTauri

Même si Fernando Alonso estime que la dynamique de son écurie a été stoppée lors des deux Grands Prix précédents, il loue l'intérêt de se retrouver dans une bataille serrée avec AlphaTauri chez les constructeurs.

En inscrivant seulement deux points contre 12 pour AlphaTauri à Mexico, Alpine a vu l'écurie italienne revenir à égalité parfaite au championnat constructeurs. La structure française ne doit d'être officiellement classée cinquième qu'à son meilleur résultat de la saison, à savoir la victoire au Grand Prix de Hongrie.

Alors que s'apprête à débuter le dernier tiers de la tournée des Amériques, avec le Grand Prix de São Paulo, difficile de qualifier jusqu'ici le voyage outre-Atlantique d'Alpine de réussite, après le double abandon d'Austin et les deux unités mexicaines sur fond de performances en deçà des attentes. Pour Fernando Alonso, qui a terminé neuvième le week-end dernier, il est clair que la bonne dynamique précédente de son écurie a été stoppée nette depuis deux semaines.

"Les qualifications n'ont pas été très bonnes [à Mexico] ; je n'ai pas pu faire un tour complet mais heureusement, cela n'a pas compromis le week-end parce que toutes les pénalités moteur nous ont permis de partir en bonne position et le rythme en course était bon. Donc, nous sommes heureux de cela, mais ici nous allons voir. Je pense que Sotchi et Istanbul ont été très compétitifs pour nous ; nous avons perdu un peu de dynamique à Austin et au Mexique et j'espère qu'ici nous pourrons revenir à ce niveau de performance."

Quand il lui est demandé si l'Alpine A521 pourrait être meilleure à Interlagos qu'à Mexico, Alonso de répondre : "Nous ne savons pas. De toute évidence, ce sera un week-end très complexe, comme l'a dit Lewis [Hamilton, présent à ses côtés en conférence de presse]. Je pense que le format sprint ne permet pas de régler la voiture trop finement : vous devez commencer dès les EL1 avec les bons réglages et dans la [bonne] fenêtre. La préparation de jeudi est un peu plus intense et nous allons essayer d'être compétitifs dès le premier tour."

Bien que la perspective de se retrouver battue par AlphaTauri a de quoi inquiéter dans les rangs d'une structure Alpine soutenue par un constructeur, Alonso préfère voir le positif et souligne que cela offre un enjeu à cette saison où Enstone ne joue que les accessits : "C'est bien d'avoir cette bataille, parce qu'évidemment nous ne nous battons pas pour le championnat, ou nous ne sommes pas sur le podium ou quoi que ce soit d'autre. Donc, au moins, nous avons cela avec AlphaTauri pour les courses restantes, où chaque point compte. Je suis confiant. Ce sera serré jusqu'à Abu Dhabi et nous ferons de notre mieux."

Lire aussi :

Avec Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Bottas partagé sur son départ à Mexico
Article précédent

Bottas partagé sur son départ à Mexico

Article suivant

Tsunoda et Red Bull ont arrondi les angles

Tsunoda et Red Bull ont arrondi les angles
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021