Bottas partagé sur son départ à Mexico

Valtteri Bottas est revenu sur la manière dont il a géré le départ du Grand Prix de Mexico, admettant qu'il aurait pu mieux faire sans toutefois en être totalement convaincu.

Bottas partagé sur son départ à Mexico

Très critiqué, jusqu'à être gentiment pointé du doigt même dans son propre camp, Valtteri Bottas reconnaît qu'il aurait "peut-être" pu mieux faire au départ du Grand Prix de Mexico la semaine dernière. Parti en pole position avec à ses côtés son coéquipier Lewis Hamilton, le Finlandais avait pris un envol moyen puis avait laissé la porte ouverte à Max Verstappen sur sa gauche, le pilote Red Bull s'emparant ainsi de la tête de la course au prix d'un gros freinage à l'extérieur et s'envolant vers la victoire.

Un peu plus tard, Bottas avait été plus malheureux encore, percuté par Daniel Ricciardo et ainsi renvoyé en fond de peloton, au point de ne pas pouvoir remonter dans le top 10. Après la course, son patron Toto Wolff mais aussi Lewis Hamilton avaient affiché leur déception devant la porte laissée grande ouverte à Max Verstappen. Le pilote britannique avait toutefois dédramatisé le lendemain sur les réseaux sociaux, rappelant le rôle exemplaire de son coéquipier tout au long de l'année.

En arrivant à Interlagos ce week-end pour le Grand Prix de São Paulo, il était toutefois difficile pour Valtteri Bottas d'échapper aux questions sur le sujet. Le futur pilote Alfa Romeo a lui-même étudié les images et admet qu'il aurait pu agir différemment, sans certitude cependant.

Sur le moment, j'ai pensé que je prenais les bonnes décisions. 

Valtteri Bottas

"Si je suis très franc avec moi-même, il est facile de dire après coup que j'aurais probablement dû faire les choses différemment", explique-t-il. "Mais sur le moment, j'ai pensé que je prenais les bonnes décisions. Si je devais revivre ce moment, peut-être qu'il y aurait une manière de bloquer Max, ou d'éviter qu'il aille à l'extérieur, et peut-être qu'il aurait eu l'occasion d'aller à l'intérieur. Je ne sais pas. C'est comme ça, mais sur le moment, j'ai fait de mon mieux et c'est tout ce que je pouvais faire. J'ai évidemment revu les vidéos. Si j'étais à nouveau dans la même situation, je ferais peut-être du meilleur boulot, ou peut-être pas."

La course de Mexico a tourné à la déception pour Bottas, qui rappelle cependant que la pole position décrochée le samedi est un signe forcément encourageant quant au niveau de performance de Mercedes avant les quatre derniers Grands Prix de la saison face à Red Bull Racing.

"C'était un bon samedi à Mexico et si nous avons obtenu la pole au Mexique, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas nous battre pour ça lors des dernières courses", prévient-il. "Ce devrait donc absolument être l'objectif. Mais ici, vous savez, c'est un week-end avec un format un peu différent [avec les Qualifs Sprint, ndlr] et nous devons aussi nous concentrer un peu sur le dimanche."

Lire aussi :

partages
commentaires
Courses sprint : pourquoi les critiques ne découragent pas la F1
Article précédent

Courses sprint : pourquoi les critiques ne découragent pas la F1

Article suivant

Alonso se réjouit de la lutte serrée entre Alpine et AlphaTauri

Alonso se réjouit de la lutte serrée entre Alpine et AlphaTauri
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021