Le barème de points F1 ne changera pas en 2019

La F1 a mis de côté l'idée d'un changement de barème de points pour la saison 2019, après avoir envisagé plusieurs options au cours des derniers mois.

Le barème de points F1 ne changera pas en 2019

Le Groupe Stratégique avait notamment discuté de la possibilité d'allonger la zone des points afin de permettre aux 20 pilotes – soit l'intégralité du plateau – d'en inscrire. Un compromis qui aurait récompensé les 15 premiers avait été évoqué, mais faute d'accord pour le moment, il n'y aura finalement aucun changement l'an prochain et le top 10 continuera de récolter des unités pour le championnat.

Les discussions autour d'un aménagement du barème vont se poursuivre en vue des saisons suivantes. "Si tout le monde avait été d'accord, c'est quelque chose que nous aurions cherché à mettre en place en 2019", a confirmé le directeur de course de la F1, Charlie Whiting.

La saison prochaine, le système de points en vigueur depuis 2010 sera ainsi conservé, récompensant le vainqueur de chaque Grand Prix de 25 points, puis les suivants de 18, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 2 et 1.

Lire aussi :

Lors de la création de la Formule 1 en 1950, les cinq premiers marquaient des points, avec une unité supplémentaire pour l'auteur du meilleur tour en course. De 1960 à 2002, ce sont les six premiers qui inscrivaient des points au championnat, avant de passer aux huit premières places de 2003 à 2009.

Par ailleurs, la F1 s'est mise d'accord pour modifier la règle du couvre-feu en week-end de Grand Prix. À partir de 2020, celui-ci sera prolongé et durera neuf heures au lieu de huit. Le personnel amené à travailler sur les monoplaces disposera donc d'une heure de moins pour les préparatifs avant les essais libres du vendredi et ceux du samedi.

Le principe d'un couvre-feu a vu le jour en F1 en 2011, initialement avec une durée de six heures, afin de préserver le personnel des écuries. Les équipes disposent toutes de deux jokers dans l'année pour l'enfreindre, sans compter la possibilité d'un cas de force majeure comme celui rencontré le week-end dernier à Suzuka par Renault et McLaren.

Avec Scott Mitchell  

partages
commentaires
La FIA clarifie la règle du double changement de trajectoire

Article précédent

La FIA clarifie la règle du double changement de trajectoire

Article suivant

Vettel : "Prouver que les derniers GP ne sont pas représentatifs"

Vettel : "Prouver que les derniers GP ne sont pas représentatifs"
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021