Ecclestone tente de racheter le Nürburgring

Lorsqu’il ne s’occupe pas de sa défense dans les affaires judiciaires ayant sérieusement jeté un voile sur son année 2013, Bernie Ecclestone se tourne vers l’avenir avec de nombreuses affaires comptables

Lorsqu’il ne s’occupe pas de sa défense dans les affaires judiciaires ayant sérieusement jeté un voile sur son année 2013, Bernie Ecclestone se tourne vers l’avenir avec de nombreuses affaires comptables. L’une d’entre elles consiste à sécuriser l’acquisition du circuit du Nürburgring, pour y installer le GP d'Allemagne de façon permanente.

La société détenant actuellement le tracé allemand (qui accueille le GP d’Allemagne en alternance avec Hockenheim) cumulerait des dettes atteignant le montant de cinq années de recettes d’exploitation du circuit. C’est pour sauver la présence de la F1 en Allemagne –où il espère par ailleurs la bienveillance de la Cour sur l’affaire Gribkowsky- qu’Ecclestone a souhaité s’investir personnellement dans la tentative de reprise de la piste.

La volonté de rachat d’Ecclestone ne concerne pas uniquement le tracé moderne, mais également le célèbre Nordshleife, l’Enfer Vert où nombre de particuliers se donnent rendez-vous pour se donner des frissons. Le Nordshleife est par ailleurs très utilisé par l’industrie automobile (notamment allemande) à des fins marketings et technologiques pour des tests discrets de nouveaux modèles camouflés, ou de mules tentant de mettre en valeur les performances sportives des modèles routiers.

Nous avons fait une offre et attendons maintenant de savoir si elle sera acceptée”, a expliqué Ecclestone au media Handeslblatt. “Nous croyons que nous pouvons faire plus pour la course que quiconque. Un accord pourrait être trouvé dès les prochaines semaines”.

Ecclestone joue au chat et à la souris en faisant néanmoins savoir que les propriétaires devront trancher dans le vif et ne pas céder aux pressions des constructeurs automobiles, certainement désireux de conserver le fonctionnement actuel pour la location de la piste du Nordshleife. Pour cela, il joue le jeu de la concurrence et fait comprendre que le Ring détient les clés de son avenir en F1.

Si l’offre est refusée, nous parlerons à Hockenheim. Nous voulons nous assurer de la présence de la Formule 1 en Allemagne chaque année dans le futur”.

Deux autres investisseurs seraient en lice pour l’acquisition du Nürburgring face à Ecclestone.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités