EL2 - Rosberg et Hamilton contrôlent devant... Button !

partages
commentaires
EL2 - Rosberg et Hamilton contrôlent devant... Button !
Par : Basile Davoine
1 avr. 2016 à 16:32

Lors d'une deuxième séance durant laquelle les équipes ont rapidement chaussé les pneus supertendres, Nico Rosberg a battu le temps de la pole position 2015.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Fernando Alonso, McLaren
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Muret des stands Sahara Force India
Andrew Green, directeur technique Sahara Force India
Alfonso Celis Jr., Sahara Force India F1
Valtteri Bottas, Williams FW38
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-31

Même si les températures plus basses que prévu ont pu rendre les EL1 plus utiles qu'attendu, c'est bien lors de cette deuxième séance d'essais libres que les équipes ont pu se tester pour la première fois dans des conditions identiques à ce qu'elles seront lors des qualifications et de la course ce week-end. Un travail effectué avec un mercure qui descend progressivement, affichant 21°C dans l'air au début de la séance, pour 24°C sur la piste ; le tout avec un ciel aux couleurs magnifiques. 

Logiquement, de nombreux pilotes se lancent dans cette séance en chaussant les gommes mediums, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Nico Rosberg et Esteban Gutiérrez sont ainsi les premiers, avec Stoffel Vandoorne, à tester d'entrée les pneus tendres. Pour les hommes en piste dès les premières minutes, pas question de s'arrêter après un premier tour d'installation, et Carlos Sainz fixe la référence avant d'être battu par Rosberg, qui coupe la ligne avec un temps en 1'32"173. C'est alors deux secondes de mieux que Gutiérrez et Vandoorne, eux aussi équipés des pneus marqués de jaune. Hamilton, lui, reste en retrait par rapport à son coéquipier, à deux dixièmes. 

Les pilotes Toro Rosso, Red Bull et Renault optent également pour les pneus tendres dès le début, tandis que Ferrari poursuit en premier lieu son programme divisé dans la lignée de la matinée, avec des gommes mediums pour Räikkönen et des tendres pour Vettel. 

Chez Haas, le précieux travail d'apprentissage se poursuit, également en matière de rafistolage puisque le scotch est de sortie pour fixer une trappe à essence récalcitrante sur la monoplace de Romain Grosjean. Lors de la première séance, cet élément n'avait pas manqué de s'envoler alors que le Français était en piste. 

Les choix pneumatiques variés rendent logiquement la lecture du classement plus difficile, d'autant que certains chaussent les pneus supertendres dès la fin de la première demi-heure. C'est le cas des deux pilotes Williams, Valtteri Bottas et Felipe Massa. Insuffisant toutefois pour que le Finlandais et le Brésilien ne s'emparent du meilleur chrono, toujours détenu par Rosberg en gommes tendres, duquel ils se rapprochent à six et sept dixièmes. 

La pole position 2015 déjà battue

À une heure du drapeau à damier, la tendance est générale avec une majeure partie des pilotes qui passent les pneus supertendres. Rosberg fait voler en éclat le temps de la pole position 2015 en le battant de 1"4, grâce à un chrono de 1'31"001. Là encore, l'écart est en faveur de l'Allemand pour deux dixièmes face à Hamilton. Vettel prend le troisième temps mais lâche du lest, notamment en raison d'une faute qui l'oblige à virer large dans le dernier secteur, et signe un temps en 1'32"650. Le temps du quadruple Champion du monde est d'ailleurs battu par Button et Verstappen. 

Kimi Räikkönen confirme à son tour que la Ferrari n'est visiblement pas à l'aise par rapport à la Mercedes avec un chrono lui aussi en retrait, bien que meilleur que celui de Vettel. Le Champion du monde 2007 rend 1"4 à Rosberg. 

Chez McLaren, Stoffel Vandoorne poursuit sa découverte au volant de la MP4-31. La comparaison chronométrique le relègue à sept dixièmes de son coéquipier Button avec les pneus supertendres, sur une monoplace dont le comportement semble assez prometteur. 

Tous consacrent cette deuxième partie de séance à l'évaluation des pneumatiques sur les longs relais, et plus particulièrement pour travailler sur la longévité des gommes supertendres. Au fil des minutes, chacun porte son attention sur des choix différents, avec des relais en tendres ou en mediums. 

Incidents pour Vettel et Grosjean

Ce travail précieux sur les longs relais est largement mis à mal chez Ferrari, quand Vettel est contraint de mettre pied à terre après avoir immobilisé sa SF16-H en bord de piste. L'Allemand explique par radio qu'il s'est arrête en raison d'une roue arrière gauche mal fixée, mais il faudra attendre les conclusions de l'équipe pour le confirmer. 

À dix minutes de la fin de la séance, la direction de course doit déclencher la voiture de sécurité virtuelle (VSC) en raison d'un nouvel incident sur la Haas de Grosjean. En passant fort sur un vibreur, l'aileron du Français ne résiste pas et s'affaisse, jusqu'à perdre un morceau à l'avant gauche, qui nécessitera de se pencher clairement sur ce problème dans les rangs de l'équipe américaine. 

GP de Bahreïn - Essais Libres 2

 PiloteÉquipeTempsÉcartTrs
1 Allemagne Nico Rosberg  Mercedes 1:31.001 1:31.001 38
2 Royaume-Uni Lewis Hamilton  Mercedes 1:31.242 +0.241 32
3 Royaume-Uni Jenson Button  McLaren 1:32.281 +1.280 32
4 Pays-Bas Max Verstappen  Toro Rosso 1:32.406 +1.405 31
5 Finlande Kimi Räikkönen  Ferrari 1:32.452 +1.451 38
6 Allemagne Sebastian Vettel  Ferrari 1:32.650 +1.649 26
7 Russie Daniil Kvyat  Red Bull 1:32.703 +1.702 34
8 Finlande Valtteri Bottas  Williams 1:32.792 +1.791 39
9 Australie Daniel Ricciardo  Red Bull 1:32.870 +1.869 23
10 Brésil Felipe Massa  Williams 1:32.873 +1.872 36
11  Stoffel Vandoorne  McLaren 1:32.999 +1.998 30
12 Mexique Esteban Gutiérrez  Haas  1:33.129 +2.128 31
13 Espagne Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 1:33.177 +2.176 36
14 France Romain Grosjean  Haas  1:33.384 +2.383 23
15 Mexique Sergio Pérez  Force India 1:33.406 +2.405 35
16 Danemark Kevin Magnussen  Renault  1:33.447 +2.446 34
17 Allemagne Nico Hülkenberg  Force India 1:33.570 +2.569 37
18 Royaume-Uni Jolyon Palmer  Renault  1:33.640 +2.639 35
19 Allemagne Pascal Wehrlein  Manor  1:33.953 +2.952 21
20 Suède Marcus Ericsson  Sauber 1:34.224 +3.223 31
21 Brésil Felipe Nasr  Sauber 1:34.477 +3.476 34
22 Indonésie Rio Haryanto  Manor  1:34.562 +3.561 33
Article suivant
Räikkönen - Pas d'atout au départ pour Ferrari

Article précédent

Räikkönen - Pas d'atout au départ pour Ferrari

Article suivant

Photos - Vendredi au GP de Bahreïn

Photos - Vendredi au GP de Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Auteur Basile Davoine