Formula Premium - La promotion à la française

Vous êtes Français ? Vous avez un peu de budget pour passer du kart à la monoplace ? Les seules solutions s'offrant à vous aujourd'hui s'appellent F4 avec l'Autosport Academy, si vous avez entre 14 et 23 ans, ou les championnats semi-amateurs dits VHC ou Classic

Formula Premium - La promotion à la française

Vous êtes Français ? Vous avez un peu de budget pour passer du kart à la monoplace ? Les seules solutions s'offrant à vous aujourd'hui s'appellent F4 avec l'Autosport Academy, si vous avez entre 14 et 23 ans, ou les championnats semi-amateurs dits VHC ou Classic. Les autres Formule 3 France, Formule Renault France ou Formule Ford France ayant disparu, le choix à ce jour demeure maigre.

Partant de ce constat, Beta Epsilon s'est lancé dans la construction d'une monoplace ouverte aux amateurs et professionnels de tout âge, et ce à un prix compétitif sur la marché aujourd'hui, fixé à 35.000 € HT. Le constructeur, qui avait construit la Formule Renault 2.0 de 2010 à 2012 avec un succès mitigé, veut ainsi permettre l'accès de tous, ou presque, à la monoplace, tout en garantissant le service de pièces détachées et la maintenance à un prix toujours promis compétitif.

Initialement planifié pour 2012, le début du championnat avait été reporté par le constructeur pour des retards de fabrication. Ayant profité de ce délai pour affiner la monoplace, celle-ci a été présentée au Mans en début de mois puis à Paris ce lundi. Vantant l'attractivité de sa monoplace et son rapport performances/pédagogie/plaisir/sécurité/prix, la société gérée par Bertrand Helme-Guizon et Michel Lecomte souhaite apporter son expérience de 25 ans sur les circuits dans la bonne réalisation du projet.

La Formula Premium Cup, fer de lance de la monoplace pour sa première année, verra ainsi sept meetings de trois courses de vingt minutes (plus une heure d'essais libres et une d'essais qualificatifs) prévus dans le cadre du Trophée Tourisme Endurance, avec des étapes planifiées au Val de Vienne, Lédenon, Magny-Cours, Charade, Nogaro, Le Mans et une manche à confirmer. Les organisateurs misent sur un plateau de 15 à 20 monoplaces pour cette saison inaugurale, qui éprouvera les monoplaces à châssis tubulaire et à moteur 1,5l de 140 chevaux à boite séquentielle. Chaussée de pneus Dunlop, la "B14" refuse tout archaïsme malgré son architecture en raison de son passage réussi aux crash-tests de type F3 FIA 2012 et préfère parler de compromis efficace en termes de coûts. Outre ce championnat, Beta Epsilon souhaite trouver des preneurs de sa Formula Premium dans les écoles de pilotage et les équipes désirant proposer des volants à des prix attractifs. Si le concept prend, des versions de type Formule Ford et F3 (la Formule Silver) devraient arriver dans la prochaine paire d'années, toujours pour combler les vides des catégories monoplaces dans l'Hexagone. Avant une éventuelle version électrique ainsi qu'une tête de proue avec la Formula XW, se voulant de type F1, toujours promise à un prix voulu ultra-compétitif. Sans attaquer frontalement la F4 et en souhaitant combler un trou entre le karting et les formules de promotion de deuxième étage, la Formula Premium tentera dès 2013 d'occuper le vide qu'ont laissé les disparitions des filières tricolores ces dernières décennies. L'écosystème français se repeuplera-t-il ou le point de non-retour a-t-il déjà été atteint ? La vigueur du plateau devrait nous donner des indications.
partages
commentaires
Kobayashi abandonne ses espoirs pour 2013

Article précédent

Kobayashi abandonne ses espoirs pour 2013

Article suivant

Marussia confirme Max Chilton pour 2013

Marussia confirme Max Chilton pour 2013
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021