Webber : "Vettel nous a donné une masterclass"

Mark Webber souligne la domination de Sebastian Vettel chez Red Bull, alors que l'Allemand s'apprête à mettre un terme à sa carrière.

Webber : "Vettel nous a donné une masterclass"
Charger le lecteur audio

À la fin de la saison 2022, Sebastian Vettel, conclura une carrière d'une quinzaine d'années en Formule 1, marquée par quatre titres mondiaux et 53 victoires en Grand Prix. Pas moins de 38 de ces succès – ainsi que les quatre couronnes en question – ont été remportés chez Red Bull Racing, aux côtés d'un certain Mark Webber.

Webber a souffert aux côtés de Vettel : ses ambitions de sacre clairement ont pâti de la domination de son équipier. L'Australien a frôlé le titre en 2010 mais est tombé dans le piège d'une mauvaise stratégie au dernier Grand Prix ; par la suite, il a peiné à rivaliser, alors que son cadet allemand s'imposait de justesse cette année-là et en 2012, faisant cependant preuve d'une suprématie remarquable en 2011 et en 2013.

"Écoutez, c'est une carrière incroyable, il était intouchable pendant ses années [victorieuses]", analyse Webber, relayé par le site officiel de la Formule 1. "Il a clairement adoré l'arrivée de Pirelli [en 2011] et a donné à nombre d'entre nous une véritable masterclass ces années-là, à l'époque du diffuseur soufflé. Il y avait beaucoup de règles [techniques] qu'il a travaillé incroyablement dur pour comprendre, il a fait du super travail. Il a récolté un succès phénoménal en peu de temps ; c'est quelque chose pour quoi nous tous, ses pairs, avons du respect."

"Mais je pense qu'il a pris la bonne décision. Forcément, ça dépend uniquement de lui à ce stade, personne d'autre ne peut prendre cette décision pour lui, mais je ne crois pas que ce soit une surprise. Il était assez évident que ça allait venir, et voilà, il s'en va."

Le poleman Sebastian Vettel, Toro Rosso, Mark Webber, Red Bull Racing

Sebastian Vettel s'est imposé pour Toro Rosso avant même que Mark Webber n'y parvienne avec Red Bull

La rivalité entre Sebastian Vettel et Mark Webber fait partie de celles qui ont marqué l'Histoire de la Formule 1, avec leur accrochage en tête du Grand Prix de Turquie 2010 et le non-respect par Vettel de la consigne "Multi 21" censée entériner le doublé mené par Webber au GP de Malaisie 2013. Forcément, leur relation n'était pas au beau fixe.

Lire aussi :

"Dieu merci, ça va maintenant", ajoute Webber. "C'est clair que c'était très tendu quand on se battait pour les titres ensemble aux avant-postes. Nous avons eu quelques années où j'étais [dans la lutte], deux où je ne l'étais pas. Ça devient forcément un peu tendu : c'est plus facile d'être coéquipiers quand on se bat pour les points, mais c'est évidemment un peu plus compliqué quant aux titres et aux victoires, on l'a vu dans de nombreux scénarios différents dans ce sport. Il n'y a pas que nous !"

"Maintenant, il a complètement changé de posture, n'est-ce pas ? Au fil de sa carrière, surtout lors des douze derniers mois environ, il a complètement changé de posture quant à ce qui le motive et à son attente de la phase suivante de sa vie. Tant mieux pour lui."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Tsunoda a "le potentiel pour gagner des GP" selon Marko
Article précédent

Tsunoda a "le potentiel pour gagner des GP" selon Marko

Article suivant

À Austin, on juge les trois Grands Prix américains justifiés

À Austin, on juge les trois Grands Prix américains justifiés