Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
65 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
104 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
139 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
212 jours
10 oct.
Course dans
222 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
237 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
244 jours
07 nov.
Course dans
251 jours

Melbourne explique les modifications apportées à son tracé

Avec la réalisation de travaux importants dans les semaines et les mois à venir, Melbourne veut être au rendez-vous de la prochaine génération de monoplaces.

partages
commentaires
Melbourne explique les modifications apportées à son tracé

En confirmant cette semaine que la deuxième phase des travaux allait débuter sur l'Albert Park, les organisateurs du Grand Prix d'Australie ont également entériné une modification du tracé en plusieurs endroits. Avant de procéder à ces évolutions, les organisateurs ont eu recours à des simulations fournies par la Formule 1 et ont également pris en compte les retours formulés par certains pilotes. Mark Webber a également travaillé étroitement avec l'Australian Grand Prix Corporation (AGPC).

Lire aussi :

Le changement le plus important concernera l'enchaînement des virages 9 et 10, qui deviendra beaucoup plus rapide et non plus assimilable à une chicane. Outre cette portion de Lakeside Drive, le virage 13 sera lui aussi réaménagé en étant élargi et re-profilé avec un léger banking extérieur pour offrir différentes trajectoires possibles. Ce même travail d'élargissement s'appliquera au virage 6, ainsi qu'au virage 15 afin que les pilotes peinent davantage à défendre leur position dans le dernier secteur. Enfin, les virages 1 et 3 seront eux aussi élargis pour multiplier les trajectoires.

"Nous avons vraiment abordé cela de manière globale et élargie, en nous appuyant sur la consultation", explique à Motorsport.com Andrew Westacott, PDG de l'AGPC. "Le circuit a été fait en 1995, donc il est extrêmement daté, non seulement pour ce qui est de sa surface, mais aussi par rapport à l'évolution des voitures. Les pilotes disent souvent que c'est une ville super, qu'il y a un chouette public, que c'est un bel endroit où venir, un lieu excellent pour ouvrir la saison, mais la course peut y tourner à la procession. Nous voulions proposer des opportunités de récompenser le pilotage audacieux et de pénaliser le moins bon pilotage."

"La cambrure des virages n'est pas forcément propice aux Grands Prix de Formule 1. S'il y a une bosse au milieu de la route, et le virage 13 en est l'exemple classique, ça veut dire qu'il y a une cambrure négative à l'extérieur du virage. Ça rend les choses plus difficiles que s'il y avait 5% de cambrure positive de la gauche à la droite du pilote, à la corde. Les simulations réalisées par la F1 indiquent qu'une vitesse plus élevée en entrant dans le virage 13 et un changement léger de géométrie du virage pourraient fournir une réelle opportunité de dépassement. Cela rend aussi les virages 11 et 12 plus difficiles, et c'est déjà une portion merveilleuse que les pilotes adorent."

Plan des modifications de l'Albert Park

Les travaux débuteront la semaine prochaine et font suite à une première phase qui a permis d'élargir la voie des stands de deux mètres. L'objectif est d'y relever la limitation de vitesse pour la faire passer de 60 à 80 km/h, afin d'offrir davantage de possibilités stratégiques. Après l'édition 2021 du Grand Prix d'Australie, prévue en novembre prochain, la totalité de la piste sera resurfacée et c'est tout le circuit de l'Albert Park qui aura ainsi été rénové pour répondre aux standards des futures F1 2022.

"À chaque fois que quelqu'un évoque la dégradation des pneus à Melbourne par rapport à Bahreïn, Sotchi, Silverstone ou autre, on se retrouve dans la moyenne", explique Andrew Westacott. "Ce n'est pas la piste la plus abrasive, ni la plus douce. Quitte à faire quelque chose, rendons-la plus abrasive. Nous avons travaillé en tenant compte de l'environnement géographique et des contraintes pour faire évoluer un circuit capable d'offrir de meilleures courses lorsque la génération des F1 2022 arrivera."

Propos recueillis par Andrew van Leeuwen 

Yuki Tsunoda : Gasly sera "difficile à battre"

Article précédent

Yuki Tsunoda : Gasly sera "difficile à battre"

Article suivant

Pietro Fittipaldi reste réserviste chez Haas en 2021

Pietro Fittipaldi reste réserviste chez Haas en 2021
Charger les commentaires
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021