Pirelli n'aura qu'une solution pour le banking de Zandvoort

Pirelli travaille sur la manière d'aborder le banking du dernier virage de Zandvoort en 2020, mais n'a pas beaucoup d'options pour s'en accommoder compte tenu des restrictions réglementaires.

Pirelli n'aura qu'une solution pour le banking de Zandvoort

Dans le cadre de sa rénovation pour accueillir le Grand Prix des Pays-Bas l'année prochaine, le circuit de Zandvoort a annoncé la transformation de son dernier virage en promettant une nouveauté spectaculaire. Les organisateurs ont en effet confirmé il y a une dizaine de jours que celui-ci serait fortement incliné, avec un banking deux fois plus prononcé qu'à Indianapolis.

Lire aussi :

Cette particularité proposera notamment un défi technique, que Pirelli va devoir anticiper, car le spectre du Grand Prix des États-Unis 2005 rôde inévitablement. À l'époque, Michelin avait dû renoncer à faire courir les monoplaces qui utilisaient ses pneus pour des raisons de sécurité, provoquant un fiasco avec seulement les six autos équipées par Bridgestone au départ.

Si Pirelli a conscience des difficultés que poseront le banking à Zandvoort et doit s'y préparer, les solutions pour y faire face ne sont toutefois pas légion. Le manufacturier unique n'a par exemple pas la possibilité réglementaire de concevoir un pneu spécifique au circuit néerlandais. La principale mesure qui sera prise sera donc d'augmenter significativement la pression minimale imposée.

"La seule chose que nous puissions faire est de réagir au niveau de la pression, et nous devrons augmenter la pression de départ", confirme Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Si l'on prend la réglementation, nous sommes obligés de conserver la même construction et la même spécification tout au long de l'année. Nous ne pouvons donc pas concevoir un pneu pour le banking ni concevoir une construction spécifique pour Zandvoort. La seule possibilité est alors d'essayer de gérer les recommandations au niveau du carrossage et de la pression."

Pirelli a déjà obtenu des données de la part du circuit de Zandvoort quant aux changements qui affecteront le circuit, où la Formule 1 n'a jamais évolué dans l'ère moderne. La firme de Milan a également déjà lancé des simulations pour déterminer l'effet qu'aura le banking sur ses pneus.

"Nous avons aussi fait une simulation du circuit complètement plat, et une autre avec l'inclinaison, de manière à voir la différence au niveau de la charge additionnelle sur le pneu", précise Mario Isola. "C'est ce que nous avions à l'esprit pour faire les calculs. Mais désormais, pour réaliser une investigation correcte, nous devons recevoir la simulation des équipes, puis nous serons en mesure de définir la pression."

partages
commentaires
Chez McLaren, Sainz est redevenu le pilote d'un projet

Article précédent

Chez McLaren, Sainz est redevenu le pilote d'un projet

Article suivant

Toro Rosso salue les progrès de Honda

Toro Rosso salue les progrès de Honda
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021