Qualifications - Une stratégie différente à Monza?

L’an dernier, les qualifications du GP d’Italie avaient offert un scénario assez inhabituel en termes d’opérations piste par rapport aux autres manches de la saison

Qualifications - Une stratégie différente à Monza?

L’an dernier, les qualifications du GP d’Italie avaient offert un scénario assez inhabituel en termes d’opérations piste par rapport aux autres manches de la saison. De nombreux pilotes avaient en effet pris l’option de réaliser plusieurs tours lancés de rang à divers niveaux de la séance, au lieu du schéma habituel "tour d’installation – un tour lancé – tour de rentrée au stand".

Avec une quantité de carburant plus importante à bord, certains ont pourtant réalisé de meilleurs chronos que sur un unique tour lancé, du fait de deux phénomènes : le besoin d’aspiration en ligne droite pour gagner quelques précieux millièmes de secondes (certains coéquipiers se relayant pour s’aider à gagner quelques km/h en pointe), et la dureté particulièrement renforcée des enveloppes pneumatiques de l’an dernier, montant plus tardivement en températures.

En 2012, Pirelli était venu en Italie avec un composé dur différent, mettant plus de temps à trouver sa fenêtre d’exploitation optimale. “Nous avons réduit la bande de roulement pour les Grand Prix de Belgique et d’Italie, ce qui diminue la montée en température et réduit le phénomène de bullage des pneus (ayant besoin d’un peu plus de temps pour chauffer, particulièrement à Monza avec des appuis extrêmement faibles)”, expliquait alors Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

Cette saison, les mélanges seront les mêmes que ceux proposés à Spa 2013, et c’est donc uniquement sur le trafic et le phénomène d’aspiration que pourront jouer les équipes au moment de considérer plusieurs tours lancés de rang en qualifications. La piste, qui propose deux zones d’activation du DRS en course cette année, pourrait par ailleurs offrir quelques opportunités supplémentaires de dépassements.

partages
commentaires
Button veut rester fidèle à McLaren jusqu'en 2015

Article précédent

Button veut rester fidèle à McLaren jusqu'en 2015

Article suivant

Romain Grosjean, un an après la suspension italienne

Romain Grosjean, un an après la suspension italienne
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021