Vips pense qu'il aurait pu arracher la pole à Ticktum

partages
commentaires
Vips pense qu'il aurait pu arracher la pole à Ticktum
Par : Benjamin Vinel
16 nov. 2018 à 19:00

Nouvelle recrue du Red Bull Junior Team, Jüri Vips est convaincu qu'il aurait pu vaincre son coéquipier Dan Ticktum pour la pole position au Grand Prix de Macao.

Jüri Vips, Motopark Academy
Jüri Vips, Motopark Dallara F317 - Volkswagen
Jüri Vips, Motopark Academy
Joel Eriksson, Motopark Academy
Joel Eriksson, Motopark Academy
Joel Eriksson, Motopark Academy

Jüri Vips était en pneus usés lorsqu'il a signé ce qui allait être le 12e chrono de la deuxième séance qualificative, et qui lui vaut la 14e place sur la grille de départ.

Lire aussi :

L'Estonien était en train d'améliorer d'une seconde et demie dans son ultime tentative, lorsqu'en arrivant au dernier virage, il s'est trouvé nez à nez avec les monoplaces accidentées d'Ukyo Sasahara et de Joel Eriksson. Au prix d'une belle glissade, Vips est parvenu à éviter tout accrochage, mais a perdu ses chances de signer un chrono qui pouvait le placer en première ligne aux côtés du poleman Dan Ticktum.

"J'aurais été facilement en première ligne, peut-être même en pole – je ne suis pas sûr", commente le pilote Motopark. "J'ai fait mon meilleur tour avec des pneus qui avaient parcouru plus de 250 km, et avec une journée propre, j'aurais facilement été capable de me battre au sommet. Les essais libres étaient géniaux, j'étais plus rapide que Dan. Dan a fait un pas en avant en qualifications, mais je l'aurais égalé ou je serais même peut-être allé plus vite, mais c'est Macao."

Joel Eriksson ne cache pas sa déception non plus, ayant été pris au piège par la voiture en perdition de Sasahara, qui venait de percuter le mur. Le Suédois n'a pu éviter l'impact, alors que ses trois secteurs dans ce tour ajoutés à son meilleur quatrième partiel l'auraient placé à cinq millièmes de Callum Ilott, qui est deuxième sur la grille de départ. Il prendra néanmoins le départ de la seconde ligne.

"Sur l'écran du tableau de bord, à la sortie de l'avant-dernier virage, ça disait que j'améliorais de sept dixièmes et demi, et je savais pouvoir gagner du temps dans le dernier virage aussi", affirme Eriksson pour Motorsport.com. "Ça craint, j'ai vu [Sasahara] percuter le mur et je n'ai rien pu faire pour l'éviter. Avant, j'avais eu énormément de trafic, puis j'allais juste faire un dernier tour d'attaque. Mais depuis la quatrième place, je reste en lice pour la victoire."

Propos recueillis par Marcus Simmons

Revivez l'incroyable dernier tour du GP de Macao 2017

Article suivant
Un contact avec le mur a coûté cher à Schumacher

Article précédent

Un contact avec le mur a coûté cher à Schumacher

Article suivant

Ticktum esquive un chien errant et remporte la course qualificative

Ticktum esquive un chien errant et remporte la course qualificative
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3 Europe , Formule 3
Événement GP de Macao
Pilotes Joel Eriksson , Jüri Vips
Équipes Motopark Academy
Auteur Benjamin Vinel