GP2 - Un excellent début de saison pour ART et Bianchi

Lotus ART est partie du bon pied dans la quatrième saison des GP2 Asie Séries, ce week-end sur le circuit Yas Marina d’Abou Dhabi, et ce malgré les questions qui restaient en suspens à l’issue des essais hivernaux

Lotus ART est partie du bon pied dans la quatrième saison des GP2 Asie Séries, ce week-end sur le circuit Yas Marina d’Abou Dhabi, et ce malgré les questions qui restaient en suspens à l’issue des essais hivernaux.

Lotus ART a connu un week-end de course globalement excellent, grâce notamment à son jeune pilote français Jules Bianchi qui a dans un premier temps assuré une place sur la première ligne de la grille de départ puis qui s’est approprié sa première victoire de GP2 dès la manche d’ouverture de la saison 2011.

La première course a été interrompue au drapeau rouge dès le premier tour à cause d’un accident impliquant Dani Clos et Liuz Razia. Après 30 minutes de neutralisation, Jules Bianchi a repris la tête de l’épreuve pour ne jamais la lâcher. Il a intelligemment géré sa première place malgré une pression constante de Romain Grosjean.

Dans la seconde course, du fait de la règle de la grille inversée, Jules s’élançait depuis la 8ème position et s’est battu avec ses adversaires tout au long de l’épreuve pour terminer en 4ème position et en s’adjugeant le tour le plus rapide. Malheureusement, le français écopait d’une pénalité après la course pour dépassement sous drapeaux jaunes, et chutait à la 8ème place au classement final. Il prend toutefois la tête du championnat avec 12 points.

Pendant ce temps, son équipier Esteban Gutierrez se qualifiait brillamment en 9ème position pour la première course. Le rookie mexicain, qui était le mieux placé de tous les pilotes débutants, se voyait cependant contraint à l’abandon à cause d’un problème mécanique.

Cet incident fâcheux forçait le champion GP3 en titre à s’élancer de l’avant-dernière place de la grille pour la seconde course. Loin d’être déstabilisé par ce handicap, Esteban se montrait combatif et reprenait plusieurs places à ses adversaires pour franchir la ligne d’arrivée en 12ème position. Tout au long du week-end, le jeune pilote mexicain a su tirer parti de la situation et a engrangé de l’expérience dans une série très compétitive dont il doit tout découvrir.

Jules Bianchi :


"Quel beau résultat ! Les essais hivernaux s’étaient bien passés et nous avions fait du bon travail pour optimiser la nouvelle voiture et les nouveaux pneus mais vous ne savez jamais où vous vous situez avant la première course de la saison. J’étais confiant pour la qualification car je savais où je pouvais gagner du temps mais j’ai buté sur du trafic et j’ai commis quelques petites fautes. En partant depuis la première ligne sur un circuit où il est difficile de dépasser, je savais que le départ et le premier tour seraient cruciaux. J’ai pris un bon départ et j’étais en tête en arrivant dans le premier virage mais les drapeaux rouges ont cassé mon élan et j’ai essayé de ne pas trop penser aux scénarii de course possibles pendant la neutralisation. J’ai bien négocié le nouveau départ mais ça n’a jamais été facile par la suite car Romain m’a mis sous pression du premier au dernier tour. C’est la meilleure manière de débuter la saison et je remercie l’équipe ainsi que nos partenaires. Malgré nos succès ce serait une erreur de nous reposer sur nos lauriers ; nous devons au contraire nous assurer d’être en aussi bonne forme dès la semaine prochaine à Bahreïn."

Esteban Gutierrez :


"Je ne peux pas dire que je suis satisfait à 100% de la manière dont le week-end s’est déroulé mais en même temps le plus important est que je me sens bien dans l’auto, que j’ai progressé à chacune de mes sorties et que nous allons dans la bonne direction. C’est une phase d’apprentissage et nous sommes déjà certains de pouvoir nous battre pour des points. C’est un sentiment merveilleux pour un premier week- end de course dans le championnat le plus compétitif après la F1. Etre dans les dix premiers de mes premières qualifications, c’était une belle récompense après tout le travail abattu ces dernières semaines et ça ouvrait des perspectives car finir dans les huit premiers de la première course est en général la clef d’un bon week-end en GP2 Séries. Malheureusement, je me suis rendu compte dès le départ que l’embrayage avait un problème. J’ai couru et engrangé une expérience précieuse puis nous avons décidé d’en rester là. La deuxième course était intéressante car je me suis battu au cœur d’un peloton très fort, j’ai gagné quelques batailles et j’ai vu le drapeau à damier, sans faire de faute alors que des pilotes expérimentés se sont fait piéger. C’est encourageant. J’espère que nous conserverons cette dynamique à Bahreïn, les problèmes mécaniques en moins !"

Frédéric Vasseur :


"Débuter la saison par une victoire et le commandement aux championnats est extrêmement satisfaisant. Nous savions que nous pourrions être bien placés après les essais hivernaux mais ça n’est pas une garantie de succès dans un championnat aussi relevé et qui étrenne une nouvelle voiture et de nouveaux pneus. Jules a parfaitement géré le week-end et a intelligemment géré la première course ; c’est bon de le voir obtenir les résultats qu’il mérite après une année 2010 difficile et grâce à un travail de tous les instants. Je dois dire qu’Esteban a impressionné Lotus ART pour sa première apparition dans les GP2 Séries. Il a été malchanceux que sa transmission cède mais son implication, sa vitesse et son sans-faute sont de très bon augure pour la suite de la saison."

[Communiqué de Lotus ART]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Frederic Vasseur , Romain Grosjean , Esteban Gutiérrez , Dani Clos , Jules Bianchi
Type d'article Actualités