Bird survole le deuxième E-Prix de New York

Sam Bird a remporté le deuxième E-Prix du week-end à New York, faisant coupe double puisqu'il s'empare du même coup de la tête du championnat.

Bird survole le deuxième E-Prix de New York

Trois heures après des qualifications qui ont fait briller Jaguar et coûté cher à Jean-Éric Vergne, il fallait remettre ça dans les rues de New York, par une météo moins chaude que la veille mais toujours sur le sec. On se souvient que quelques gouttes étaient venues perturber la séance qualificative, avant la pole position de Sam Bird. Elles ont cette fois laissé tout ce petit monde tranquille.

Parti en pole position avec à ses côtés son coéquipier Mitch Evans, le pilote anglais a conservé l'avantage devant le Néo-Zélandais à l'extinction des feux, où tout s'est plutôt bien passé. En revanche, le dimanche cauchemardesque s'est poursuivi pour Vergne, resté collé sur la grille sans même pouvoir s'élancer. Une situation qui a déclenché l'intervention de la voiture de sécurité afin d'évacuer la DS Techeetah du Français.

Une fois l'épreuve relancée, Bird a emmené la meute devant Evans, Nick Cassidy, Sergio Sette Câmara et Pascal Wehrlein. Les contacts ont cette fois été nombreux dans le peloton, contraignant notamment René Rast à abandonner tandis que Tom Blomqvist a été pénalisé pour un excès de puissance. Comme la veille, nombreux sont les pilotes qui n'ont pas traîné avant d'activer leur premier mode attaque, avec toutefois davantage de patience chez les leaders. Activant le sien sans perdre de place, Bird a fait une bonne opération. 

Lire aussi :

Dans le peloton, le duel entre Jake Dennis et Edoardo Mortara s'est soldé par un accrochage qui a fait chuter le leader du championnat en fond de classement, même s'il a pu repartir ensuite. Un incident survenu dans un enchaînement de virages où un débris assez volumineux n'a jamais été retiré. 

En tête, Bird a savamment maîtrisé la situation, profitant notamment du duel derrière lui entre Evans et Cassidy. Pendant ce temps, les vieux ennemis Sébastien Buemi et Lucas di Grassi se sont retrouvés dans le viseur des commissaires après un accrochage survenu au virage 1 dans leur lutte pour la neuvième place. C'est le Brésilien qui a été jugé fautif, écopant d'une pénalité de dix secondes. 

Le dernier quart d'heure de course a un peu rappelé le scénario de la veille, avec un resserrement des écarts qui a réuni un trio composé d'Evans, Cassidy et Félix da Costa, et les deux Porsche de Wehrlein et Lotterer derrière eux. La deuxième Jaguar a fait tampon et facilité la fuite de Bird, qui n'a plus jamais été inquiété. Evans n'est pas parvenu à résister, voyant son rythme chuter en fin de course après un contact contre un mur. Cassidy a donc pris la deuxième place et Félix da Costa la troisième. Wehrlein termine quatrième devant Lotterer, Sims, Nato, Frijns, Lynn et Günther. 

Avec cette victoire, sa deuxième cette saison et la 11e de sa carrière en Formule E, Sam Bird s'installe aux commandes d'un championnat qui, décidément, ne veut laisser aucun des leaders successifs se faire la malle. Avant cette course, le Britannique ne pointait qu'au 13e point, ce qui illustre à merveille cette situation particulièrement étonnante !

United States E-Prix de New York II

partages
commentaires
Première ligne 100% Jaguar, Vergne tombe de haut

Article précédent

Première ligne 100% Jaguar, Vergne tombe de haut

Article suivant

Championnat - Bird prend son envol, Mercedes coule

Championnat - Bird prend son envol, Mercedes coule
Charger les commentaires