Course - Et une victoire de plus pour Buemi !

partages
commentaires
Course - Et une victoire de plus pour Buemi !
Par : Jean-Philippe Vennin
12 nov. 2016 à 17:02

Pénalisé sur la grille, le pilote Renault e.dams et champion en titre de Formule E a ensuite remporté sa deuxième victoire de la saison en deux courses, qui est aussi la huitième de sa carrière - ce qui fait un succès toutes les trois courses.

Après un départ plutôt calme, les positions de la grille ont été maintenues dans les premiers tours, le seul changement étant l'inversion des neuvième et dixième place des deux pilotes Andretti, Robin Frijns et Antonio Félix da Costa, à l'avantage du premier cité. Rosenqvist menait donc devant Bird, Piquet, Vergne, Abt, Prost, Buemi et Turvey. !

Un autre échange de positions entre deux équipiers est survenu au troisième tour quand Buemi a pris l'avantage sur Prost. Devant, Rosenqvist, qui avait signé être en panne de tableau de bord juste après le départ – ce qui l'empêchait de le mettre à jour et de tenir son équipe informée -, comptait déjà 1”8 d'avance.

Au septième tour, le même Buemi dépassait Abt à l'épingle pour la cinquième place. Plus loin, Di Grassi avait dépassé Heidfeld pour prendre la 11e. Deux boucles plus tard, Vergne s'est emparé de la troisième aux dépens de Piquet, en partant de très loin, au freinage avant le virage n°1.

 

C'est au même endroit que Prost passait Abt à son tour un tout plus tard.

Au dixième tour, Rosenqvist précédait donc Bird, Vergne, Piquet, Buemi, Prost, Abt, Turvey, Da Costa et Di Grassi qui avait intégré le top 10, Frijns ayant perdu plusieurs positions et rétrogradé à la 12e place derrière Heidfeld.

Buemi a poursuivi sa remontée en déposant Piquet au 11e tour. Quelques secondes plus tard, Da Costa s'est immobilisé en panne sur la piste, n'entraînant pas de neutralisation. Les quatre secondes d'avance de Rosenqvist au tiers de la course n'en subissaient donc pas les conséquences.  

Tandis que Vergne revenait au contact de Bird et commençait à l'attaquer, Buemi remontait lui aussi sur le duo. Le Français s'est débarrassé de son ancien équipier chez DS Virgin au début du 15e tour, en reproduisant son attaque précédente sur Piquet. Plus loin, Di Grassi dépassait Turvey pour la huitième place derrière son équipier Abt.

Vergne pénalisé

Rosenqvist est rentré au stand pour changer de voiture à la fin du 16e des 32 tours, imité par Vergne et Piquet parmi les pilotes du groupe de tête. Buemi a pris l'avantage sur Bird et piste et tous deux ont fait de même une boucle plus tard. Rosenqvist a conservé un net avantage de quatre secondes et demie quand ils sont ressortis des stands, et Vergne est resté en deuxième position. Suivaient Buemi, Bird, Prost, Abt, Di Grassi, Turvey, Sarrazin et Heidfeld. Piquet avait chuté en 18e position.

Vergne, qui remontait sur Rosenqvist, a été placé sous enquête pour dépassement de la vitesse limite autorisée dans la voie des stands. Il a dû faire un passage par la voie des stands sans s'arrêter à moins d'un tiers de course de l'arrivée, au début du 24e tour, revenant sur la piste en cinquième position derrière Rosenqvist, Buemi, Bird et Prost. Suivaient Abt, Di Grassi, Turvey, Heidfeld et Sarrazin.

Changement de leader

En trois tours, Buemi a réduit de moitié son retard sur Rosenqvist pour revenir à 2”5 et une boucle plus tard, il était au contact du Suédois qui avait 4% de batterie de moins que lui, s'étant arrêté une boucle plus tôt. Et il ne lui fallut pas plus longtemps pour prendre la tête à la fin du 27e tour, juste après que Di Grassi ait pris le dessus sur Abt pour la septième place. 

Deux duels ont animé la fin de course, qui ont vu Bird passer Rosenqvist pour la deuxième place au 31e tour et Di Grassi faire de même sur Vergne pour la cinquième - imité peu après par Abt. 

Le seul autre changement a concerné José Maria Lopez qui a intégré le top dix sur ce circuit où il fut trois fois vainqueur en WTCC.

"Je pense qu'à Hong Kong, on n'avait pas une si bonne voiture en course mais on a eu de la chance", a déclaré Buemi juste après l'arrivée. "Ici on a eu une très très bonne voiture, je remercie mon équipe."

"Après la pénalité en qualifications, je n'ai pas pu montrer le potentiel de la voiture dans le premier relais, mais sur le deuxième, j'ai pu avoir une stratégie différente par rapport à Felix [Rosenqvist] et revenir. J'avais plus d'énergie, et j'étais donc vraiment plus rapide.”

Un moment immobilisé sur la piste dans la dernière partie de la course, Loïc Duval est venu signer dans le tout dernier tour le meilleur chrono en course, qui lui rapporte un point au championnat.

Formule E - Marrakech - Course

 PiloteÉquipeÉcart
1  Sébastien Buemi   Renault e.dams  
2  Sam Bird   DS Virgin Racing 2.457
3  Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 7.195
4  Nicolas Prost   Renault e.dams 11.586
5  Lucas di Grassi   Abt Audi Sport  13.771
6  Daniel Abt   Abt Audi Sport 18.233
7  Oliver Turvey   NextEV NIO 21.710
8  Jean-Éric Vergne   Techeetah 28.011
9  Nick Heidfeld   Mahindra Racing 33.699
10  Jose Maria Lopez   DS Virgin Racing 33.863
11  Robin Frijns   Andretti Autosport 37.092
12  Stéphane Sarrazin   Venturi 40.683
13  Jérôme d'Ambrosio   Faraday Dragon 42.034
14  Adam Carroll   Jaguar Racing 49.026
15  Ma Qing Hua   Techeetah 50.433
16  Nelson Piquet Jr.   NextEV NIO 1'15.452
17  Mitch Evans   Jaguar Racing 1 tour
18  Loïc Duval  Faraday Dragon 3 tours
Ab.  Maro Engel   Venturi 7 tours
Ab.  António Félix da Costa   Andretti Autosport 12 tours

 

 

Article suivant
Buemi pénalisé de 5 places sur la grille au Maroc

Article précédent

Buemi pénalisé de 5 places sur la grille au Maroc

Article suivant

Championnats - Buemi et Renault e.dams loin devant

Championnats - Buemi et Renault e.dams loin devant
Charger les commentaires