Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E
Prime
Formule E Opinion

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

Par :
Co-auteur:
Pierre Megel

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Susie Dent, lexicographe britannique, publie quotidiennement un "mot du jour" sur son compte Twitter. Après l’annonce du projet de Super League européenne, pensé par les clubs de football les plus prestigieux, son choix s’était porté sur "ingéniosité", défini par une "avidité extrême ; un désir insatiable de richesse à tout prix". Dent n’a pas fait référence au dernier tour de l’E-Prix de Valence, samedi, mais le mot qui revenait régulièrement pour mentionner cette première épreuve électrique en Espagne était "farce". Une course qui venait ternir l’image de la compétition, sous l’égide de la FIA depuis le début de la saison.

Car depuis le début du championnat, en février, chaque meeting a été entaché par des règles parfois jugées absurdes. En Arabie saoudite, des pilotes irréprochables ont vu leurs temps effacés pour non-respect d’un drapeau jaune en amont, les faisant partir depuis le fond de la grille, derrière le pilote responsable dudit drapeau. À Rome, c’est la ligne de départ et d’arrivée qui faisait débat, placée derrière un virage en aveugle : Oliver Turvey a gâché son week-end en percutant des voitures qui entamaient une procédure de départ. À Valence, le spectacle fut tout autre : après cinq sorties de la voiture de sécurité, seules neuf monoplaces sont parvenues à boucler l’épreuve, après que la jauge d’énergie a été abaissée, en accord avec la réglementation, durant l’épreuve.

partages
commentaires
Championnat - De Vries prend les devants, mais c'est ultra serré

Article précédent

Championnat - De Vries prend les devants, mais c'est ultra serré

Article suivant

La FE a échappé à une seconde cascade d'abandons à Valence

La FE a échappé à une seconde cascade d'abandons à Valence
Charger les commentaires