Formule E
17 janv.
-
18 janv.
Événement terminé
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
15 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
28 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
50 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
64 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
78 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
93 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
127 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
142 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
162 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
178 jours

Gen3 : vers un retour des arrêts au stand ?

partages
commentaires
Gen3 : vers un retour des arrêts au stand ?
Par :
3 nov. 2019 à 12:25

L'évolution de la technologie en Formule E pourrait voir le retour des arrêts au stand pour la troisième génération de monoplaces, avec un rechargement ultrarapide des batteries en course. C'est en tout cas ce que laisse entendre le nouveau PDG du championnat, Jamie Reigle, qui vient de rejoindre la Formule E après être passé par Manchester United et les Rams de Los Angeles.

La Gen2, lancée il y a un an, va être utilisée en course jusqu'à la fin de la saison 2021-22, avec une carrosserie évoluée à partir de 2020-21, tandis que les discussions vont bon train quant aux caractéristiques qui seront celles de la Gen3 dès la campagne 2022-23. De nombreuses idées sont suggérées, telles que les quatre roues motrices, une forme de batterie différente ou bien une puissance encore supérieure.

Lire aussi :

"Quand j'étais chez Manchester United, je disais avec humour que Sir Alex [Ferguson, entraîneur de l'équipe] ne me demandait pas qui nous devrions recruter comme nouvel arrière gauche ou autre, et quant à mes opinions sur la direction prise par la technologie automobile, j'en réfère à mon équipe, à la FIA et aux constructeurs", explique Reigle à Motorsport.com.

Jamie Reigle, Alejandro Agag

“Mais le sujet important, c'est que nous développons la technologie pour faire progresser l'adoption des véhicules électriques, et c'est notre principe premier. Avec la Gen1, il s'agissait de prouver que les véhicules électriques sont viables, peuvent faire la course, peuvent concourir, et ce fut un succès."

"Avec la Gen2, il s'agissait de démontrer la longévité de la batterie – il peut y avoir des choses qui dissuadent les consommateurs d'adopter un véhicule électrique, l'on pourrait s'inquiéter de l'autonomie. Nous avons donc conçu une génération de monoplaces qui traite ce problème. De ce que j'entends, à l'époque, les gens disaient 'on ne va plus faire d'arrêts au stand, c'est ça ?'. Il a donc fallu innover autrement, ce qui a mené au mode attaque, qui a changé la stratégie de la course. Pour moi, c'est la beauté de ce produit : il continue à évoluer."

"Pour la Gen3, alors que nous réfléchissons aux raisons pour lesquelles un consommateur ne va peut-être pas adopter un véhicule électrique, il y a peut-être une question qui se pose autour de la disponibilité du rechargement : 'combien de temps faut-il pour faire charger ma voiture ?'. C'est un sujet sur lequel travaillent des gens qui sont bien plus intelligents que moi – la viabilité du chargement."

"Là où ça devient intéressant, c'est que cela peut influencer les courses, c'est-à-dire : 'Si l'on change la vitesse à laquelle on recharge les voitures, peut-être qu'on peut remettre un arrêt au stand'. Je ne dis pas que nous allons assurément faire ça, mais cela crée un degré de liberté quant à notre produit, ce que je trouve vraiment enthousiasmant. C'est ça le gros projet – le sujet du chargement rapide, mais j'imagine que d'autres avis vont être donnés."

Avec Alex Kalinauckas

Article suivant
Hamilton n'a "aucun intérêt" pour la Formule E et répond aux critiques

Article précédent

Hamilton n'a "aucun intérêt" pour la Formule E et répond aux critiques

Article suivant

Le DTM offre quelque chose de "complètement différent" de la FE

Le DTM offre quelque chose de "complètement différent" de la FE
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Benjamin Vinel