Porsche prolonge sa présence en Formule E sur le long terme

Porsche a officialisé son engagement en Formule E pour le cycle de réglementation Gen3, qui débutera en 2022.

Porsche prolonge sa présence en Formule E sur le long terme
Charger le lecteur audio

Porsche est devenu ce vendredi le dernier constructeur en date à confirmer officiellement son réengagement à long terme en Formule E. Présente dans la discipline depuis 2019, la marque allemande le sera toujours pour le nouveau cycle réglementaire Gen3, qui débutera à partir de la saison 2022-2023.

Cette annonce fait suite à celles de Mahindra, DS et tout récemment Nissan, portant à quatre le nombre de constructeurs d'ores et déjà engagés au-delà du cycle actuel. Il s'agit évidemment d'une excellente nouvelle pour un championnat qui, ces derniers mois, a fait face à ses premiers retraits puisque BMW et Audi s'en iront à l'issue de la saison en cours.

Lire aussi :

"La nouvelle génération de voitures Gen3 ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire couronnée de succès de la Formule E", estime Fritz Enzinger, vice-président de Porsche Motorsport. "Nous voulons en faire partie. Lors de notre arrivée 2019, nous nous sommes clairement engagés auprès de la Formule E. De notre point de vue, elle offre l'environnement le plus compétitif pour faire avancer le développement de véhicules hautes performances et respectueux de l'écologie en matière d'efficience et de durabilité. La saison dernière l'a confirmé, malgré les nombreuses restrictions liées à la pandémie. Les succès obtenus lors de notre première saison, avec deux podiums et une pole position, ne sont qu'un commencement."

"Il était important pour nous que l'ADN de la Formule E, qui a fait sa réussite, soit préservé. C'est ce qui s'est passé. Dans le même temps, nous percevons le potentiel de porter la Formule E à un niveau supérieur d'un point de vue sportif et technologique. Nous le voyons donc comme un défi intéressant pour activement définir un avenir positif pour le championnat, tout en donnant un coup de fouet supplémentaire à la mobilité électrique sur la scène internationale."

Porsche sera donc la seule marque du groupe Volkswagen encore engagée en Formule E à partir de l'année prochaine, et devra donc mener de front deux programmes sportifs d'envergure. Le constructeur allemand prépare toujours activement son retour au plus haut niveau de l'Endurance, à travers la catégorie LMDh qui verra le jour en 2023.

"À la veille d'une nouvelle étape technique importante pour la FIA, je suis ravi de voir Porsche s'engager dans cette prochaine ère", se félicite Jean Todt. "Plus légères, plus puissantes et se rechargeant plus vite, les monoplaces Gen3 installeront encore plus la discipline comme le pinacle de la course électrique. C'est aussi la confirmation que la Formule E est la bonne plateforme pour promouvoir l'expertise des constructeurs en matière d'électrification, et pour démontrer leur engagement commun afin de trouver davantage de solutions pour la mobilité durable."

partages
commentaires
Mohammed ben Sulayem est candidat à la présidence de la FIA
Article précédent

Mohammed ben Sulayem est candidat à la présidence de la FIA

Article suivant

La Formule E modifie son calendrier de course pour avril

La Formule E modifie son calendrier de course pour avril
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021