Qualifs - Buemi bat Vergne pour 0"006 !

Sébastien Buemi est devenu le premier homme à signer deux pole positions dans la saison 2016-17 de Formule E, malgré la résistance farouche opposée par Jean-Éric Vergne.

Groupe 1

Ce sont les deux candidats au titre que l'on retrouvait dans le premier groupe, Sébastien Buemi et Lucas Di Grassi, accompagnés par Sam Bird, Felix Rosenqvist et Daniel Abt. Cinq pilotes du top 6 des EL2 en piste, ensemble : cela s'annonçait explosif, avec le potentiel de rebattre les cartes, car la piste allait s'améliorer progressivement. À Mexico notamment, Buemi avait fait savoir son mécontentement quant à cette situation : "Je suis le premier, je nettoie la piste pour tout le monde."

Personne ne s'est précipité en piste : les cinq concurrents ont attendu les quatre dernières minutes de la Q1 pour s'élancer. Auteur de la pole position l'an dernier, Sam Bird ne réitérera clairement pas cette performance cette fois, avec un tour en 1'03"573. Sébastien Buemi a signé le meilleur temps du groupe avec un 1'02"171, disposant de près d'une demi-seconde d'avance sur Felix Rosenqvist alors que Lucas Di Grassi était relégué à 0"669, juste devant son coéquipier Daniel Abt. "Nous sommes à une seconde et demie de ce matin. Je n'ai pas d'explication, c'est très étrange", s'étonne l'Allemand.

"Je suis très surpris, parce que c'est beaucoup plus lent qu'en EL2", rechérit Buemi. "C'est la tendance depuis quelques courses. Quand on va six dixièmes plus vite qu'en EL2, on ne s'attend pas à être si bien placé. Nous avons travaillé très dur pour comprendre pourquoi nous n'étions pas les plus rapides l'an dernier, et cela a porté ses fruits."

Groupe 2

Contrairement à leurs pairs du premier groupe, les cinq pilotes présents en Q2 n'ont pas tardé à prendre la piste dès le début de la séance. Le rookie José María López s'est hissé au deuxième rang derrière Buemi, alors que Mitch Evans, Nicolas Prost, Mike Conway et Nelson Piquet Jr se sont classés devant Di Grassi – une catastrophe pour le dauphin au championnat, qui se retrouvait huitième sur dix malgré un retard de seulement deux dixièmes sur la troisième place.

"Les qualifications ne se sont pas très bien passées, il n'y avait pas d'adhérence", déplore le pilote Audi Abt. "Le tour était correct. Nous allons nous battre pour remonter en course."

Groupe 3

Le troisième groupe était le plus tricolore de tous, avec la présence de Stéphane Sarrazin et de Jean-Éric Vergne. Malheureusement sans réussite pour le vétéran Sarrazin, qui a immobilisé sa Venturi en bord de piste, probablement victime d'un problème technique.

Vergne, en revanche, s'est illustré avec le deuxième chrono en 1'02"274, à un dixième de Sébastien Buemi. Oliver Turvey a également brillé en 1'02"384, mais devra encaisser dix places de pénalité sur la grille de départ pour changement de moteur. Esteban Gutiérrez, qui ne dispute ce week-end que sa troisième course de Formule E, est parvenu à prendre la cinquième place provisoire... avec deux dixièmes et demi d'avance sur Lucas Di Grassi, alors 12e !

Jérôme d'Ambrosio n'a pu faire mieux que 11e, alors que Stéphane Sarrazin était bon dernier, n'ayant pu faire de tour à 200 kW.

"Ce n'est jamais un tour facile, à Paris", déclare D'Ambrosio. "Nous ne sommes pas très performants depuis le début de la journée. Je voulais être dans le top 10, et nous essaierons d'y parvenir en course."

Groupe 4

Avec une piste théoriquement légèrement meilleure, qu'allaient pouvoir faire les pilotes du dernier groupe ? Nick Heidfeld et Robin Frijns se sont montrés relativement compétitifs, respectivement sixième et huitième, mais la Super Pole leur a échappé, avec 0"014 entre Esteban Gutiérrez et Heidfeld !

 

Tom Dillmann, António Félix da Costa et Adam Carroll se sont classés entre la 15e et la 19e place.

"C'est assez délicat de juger à quel point on peut attaquer", commente Dillmann. "Je pense avoir été un peu conservateur dans le premier secteur. Il y avait davantage de potentiel, mais ce sont mes débuts ici, j'ai fait 50 kilomètres de tests avant de venir ici ! Ce sera ma toute première course, il faut que je gère l'énergie. Nous travaillons beaucoup avec les ingénieurs pour que je sache quoi faire."

Super Pole

On retrouvait donc en Super Pole le leader du championnat Sébastien Buemi, Jean-Éric Vergne, Oliver Turvey (et sa pénalité de dix places sur la grille), José María López et Esteban Gutiérrez.

"À chaque fois que je suis en pole dans la phase de groupes, la Super Pole se passe très mal", soulignait Vergne avant la séance, espérant mettre un terme à la malédiction à domicile.

Premier à s'élancer, Gutiérrez est parti à la faute dans le dernier secteur et n'a pu faire mieux qu'un 1'13"287, malgré un premier partiel très prometteur. López, s'il n'est pas parvenu à battre le Mexicain au premier intermédiaire, a signé un 1'02"640 plus approprié, un chrono duquel Turvey s'est approché à 0"270.

Un gros blocage de roue au premier virage n'a pas empêché Vergne d'avoir quatre centièmes d'avance sur López au premier intermédiaire, puis huit centièmes au deuxième. Le Français s'est fait remarquer par un nouveau blocage par la suite, mais est parvenu à s'octroyer la pole provisoire avec plus de trois dixièmes d'avance.

Buemi s'est toutefois montré un dixième plus rapide que Vergne dans le premier secteur, mais cet écart s'est réduit de moitié dans le deuxième partiel... Le Suisse a finalement signé la pole avec 0"006 d'avance !

"Je suis soulagé", déclare-t-il. "L'an dernier, c'était notre pire performance de l'année. Je n'arrive pas à croire que j'ai signé la pole position, j'ai fait quelques erreurs dans le dernier secteur. C'est incroyable."

"Je n'ai vraiment pas de chance !" s'exclame Vergne. "Je pense que la chance ne m'aime pas, car six millièmes, ce n'est rien, mais je l'aurai en course."

 ePrix de Paris - Qualifications

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 1'02.319  
2 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 1'02.325 0.006
3 argentina José María López   DS Virgin Racing 1'02.640 0.321
4 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 1'02.910 0.591
5 mexico Esteban Gutiérrez   Techeetah 1'13.287 10.968
6 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 1'02.611 0.292
7 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 1'02.617 0.298
8 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 1'02.654 0.335
9 new_zealand Mitch Evans   Jaguar Racing 1'02.687 0.368
10 france Nicolas Prost   Renault e.dams 1'02.746 0.427
11 united_kingdom Mike Conway   Dragon Racing 1'02.808 0.489
12 brazil Nelson Piquet Jr.   NextEV NIO 1'02.810 0.491
13 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 1'02.814 0.495
14 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 1'02.840 0.521
15 france Tom Dillmann   Venturi 1'03.024 0.705
16 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 1'03.071 0.752
17 portugal António Félix da Costa   Amlin Andretti 1'03.268 0.949
18 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 1'03.573 1.254
19 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 1'03.771 1.452
20 france Stéphane Sarrazin   Venturi 1'06.121 3.802
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Paris
Circuit Circuit des Invalides
Type d'article Résumé de qualifications
Tags résultats, résumé