L'éventualité d'un ePrix de Zurich se précise

partages
commentaires
L'éventualité d'un ePrix de Zurich se précise
Sam Smith
Par : Sam Smith
Co-auteur: Gabriele Testi
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
6 janv. 2017 à 11:00

Le championnat FIA de Formule E se rapproche de l'intégration d'une course en Suisse à son calendrier dans les saisons à venir, selon un de ses principaux investisseurs.

Marco Parroni, directeur du sponsoring et du management global chez Julius Baer, a déclaré à Motorsport.com que la banque privée serait “prête à soutenir, d'une façon appuyée si nécessaire, un ePrix en Suisse”.

Une course dans ce pays, avec le soutien de Julius Baer, figure sur l'agenda de la Formule E depuis le lancement du championnat en 2014.

Une modification de la loi du pays intervenue en 2015, quand le Conseil des États suisse a adopté une motion pour autoriser la tenue d'événements de sports mécaniques sur le territoire sous certaines conditions, a suscité de l'intérêt envers une première épreuve internationale sur circuit depuis le Grand Prix de Suisse 1954 sur le tracé de Bremgarten.

Motorsport.com comprend que Zurich est désormais en positon de favori pour accueillir cet ePrix. La ville, située au nord du pays, est le fief du groupe Julius Baer qui est une des plus anciennes banques privées suisses. Celui-ci détiendrait 4,1% des parts de la Formule E.

La localisation préférée pour un ePrix inaugural en terre helvétique serait située sur la rive ouest du lac de Zurich, empruntant le célèbre arboretum et le quartier de Hafen Enge.

Nous pensons que la Confédération suisse demeure une des économies les plus innovatrices dans le monde, et que c'est idéal pour un événement de grande ampleur comme un ePrix”, a commenté Parroni. “Nous avons clairement un intérêt à en soutenir un, et nous pensons qu'il peut trouver beaucoup de sponsoring sur notre marché intérieur pour qu'il ait lieu. L'événement doit d'abord être discuté, après quoi nous pourrons commenter de façon appropriée ou nous inquiéter à propos de plus d'implications et d'une confirmation.”

Deux autres pays candidats

L'idée d'un ePrix en Suisse à Lugano, l'année dernière, était restée sans suite quand le règlement de la redevance exigée de dix millions d'euros n'avait pu être assuré par les organisateurs, parmi lesquels l'ancien pilote de Formule E Jarno Trulli.

Le championnat de monoplaces électriques a compté quatre pilotes suisses dans son effectif durant ses trois saisons, dont le champion en titre Sébastien Buemi et Simona de Silverstro, ancienne pilote Andretti, qui a fait une démonstration au volant d'une Formule E dans les rues de Genève en 2015.

Motorsport.com comprend aussi que deux destinations supplémentaires sont en discussions avancées avec la Formule E pour y organiser de nouvelles courses dès la quatrième saison de la discipline en 2017/2018.

Article suivant
Une eRace à Las Vegas avec un million de dollars de récompense !

Article précédent

Une eRace à Las Vegas avec un million de dollars de récompense !

Article suivant

Qui sont les 10 simracers participant à la Vegas eRace ?

Qui sont les 10 simracers participant à la Vegas eRace ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Sam Smith
Type d'article Actualités