Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
36 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
1 jour
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Les essais chronométrés prennent de la hauteur dans les Pyrénées

partages
Les essais chronométrés prennent de la hauteur dans les Pyrénées
14 juil. 2018 à 18:17

La chaleur du Sud-Ouest et le relief du circuit de Pau-Arnos n’ont pas ménagé les protagonistes du Superbike pour ce 5ème opus de la saison organisé par le Moto Club Pau-Arnos.

Le spectacle a été assuré dans toutes les catégories, Superbike, Supersport, OGP et Side-Cars, de nouvelles têtes se sont hissées tout en haut du classement. Le FSBK pourrait bien connaitre de nouveaux vainqueurs pour les courses de demain.

 

SUPERBIKE 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : GUARNONI POUR QUELQUES CENTIÈMES

Les pilotes de la catégorie reine s’élancent en fin de matinée et prennent leurs marques sur une piste déclarée « Dry ». Attendus sur chaque épreuve, Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) et Kenny FORAY (BMW Tecmas) répondent présents sur l’asphalte pyrénéen dès la mi-séance. Attention toutefois au pilote « Wild-Card » de l’étape et multiple vainqueur du Bol d’Or et des 24 Heures Moto, Julien DA COSTA (Yamaha), qui semble être en mesure de se confronter aux deux ténors de la catégorie.

Les trois hommes forts de ce premier exercice affolent les pendules, cela promet pour la course tant les écarts sont réduits. Au terme d’une séance captivante, GUARNONI s’adjuge le point de la pole position en 1’17’’442 avec 47 millièmes d’avance seulement sur FORAY, 1’17’’489. DA COSTA, 3ème, est tout proche en 1’17’’511. 

De son côté, Axel MAURIN (Yamaha) se montre particulièrement rapide et pointe à quelques encablures du trio de tête. Il signe un chrono de 1’17’’713 mais c’est bien Morgan BERCHET (Yamaha) qui améliore en fin de séance avec un chrono de 1’17’’599 pour se placer 4ème. MAURIN complète le top 5. Au guidon de sa Kawasaki Tech Solutions, Sébastien SUCHET est 6ème en 1’18’’175.

En Superbike Challenger, Hugo CLERE (Suzuki LMS) impose son rythme et prend la première place avec un chrono de 1’18’’814. Gabriel PONS (Kawasaki TTS) est deuxième en 1’19’’167 juste devant Jonathan HUGOT (Yamaha) qui complète le top 3 en 1’19’’927. 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : BERCHET FAIT LE SPECTACLE 

Après plusieurs minutes et plusieurs tours de piste, le pensionnaire du Team Tech Solutions, Jérémy GUARNONI (Kawasaki), fait parler la poudre avec un chrono en 1’17’’536. Son initiative est suivie par Morgan BERCHET (Yamaha) qui enchaine les tours rapides et s’installe en haut du classement avec un temps de 1’17’’301 synonyme de pole position. La Yamaha n°63 réitère une très belle performance et s’adjuge sa seconde pole de la saison devant les deux hommes forts du Championnat.

GUARNONI améliore dans le dernier tour en 1’17’’460 mais cela ne suffit pas pour déloger BERCHET. Même constat pour Kenny FORAY (BMW Tecmas), le Champion de France en titre ne peut faire mieux que 3ème en 1’17’’551. Axel MAURIN, quant à lui, gagne une place par rapport au matin, il s’illustre au 4ème rang en 1’17’’952.

Le pilote suisse, Sébastien SUCHET (Kawasaki), est 5ème en 1’18’’089 juste devant le double Champion du Monde d’Endurance, Julien DA COSTA (Yamaha), en 1’18’’227.

En Superbike Challenger, Gabriel PONS (Kawasaki TTS) réalise une très belle séance, il est 9ème au classement scratch et 1er en Challenger avec un chrono de 1’18’’468. Exercice maitrisé pour Jonathan HUGOT (Yamaha) second en 1’18’’560. Le top 3 est complété par la BMW Tecmas de Maxime BONNOT, 1’19’’182.

 

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : LE PLUS RAPIDE : C’EST BOULOM

Seul à rouler en 1’19 la veille, Enzo BOULOM (Yamaha) est rapidement rejoint par Guillaume RAYMOND (Yamaha) en début de séance, les deux hommes imposent le tempo et haussent le ton à la mi-séance. Sorti de l’ombre à Magny-Cours, RAYMOND continue de briller et pointe en tête avec un chrono remarquable de 1’18’’912. Mais, en tant que bon leader du Championnat, BOULOM ne s’avoue pas vaincu et s’octroie finalement la pole en 1’18’’222, il relègue RAYMOND au second rang.

Performant et régulièrement placé aux avant-postes, Guillaume ANTIGA (Yamaha) complète la 1ère ligne sur la grille de départ avec un temps de 1’19’’249. En toute fin de séance, Maximilien BAU (Yamaha) améliore et s’invite sous la barre des 1’20’’ pour se classer 4ème au gré d’un temps de 1’19’’518 juste devant Louis BULLE (Yamaha), 5ème, en 1’19’’625. Auteur d’un temps en 1’19’’783, Guillaume POT (Yamaha) se classe 6ème mais les écarts se font ressentir sur ce tracé vallonné.

Côté Trophée Pirelli 600, après avoir maitrisé la séance, la pole position revient à Dylan MILLE (Yamaha) avec un temps de 1’21’’166. Joris INGIULLA (Yamaha), 1’21’’411, continue son apprentissage et se place second juste devant Gaëtan MATERN (Kawasaki) en 1’21’’955.

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : RAYMOND TAILLE PATRON 

Entre le matin et l’après-midi, la température est montée en flèche pour cette seconde séance d’essais chronométrés. Après une entame plutôt timide, c’est Guillaume RAYMOND (Yamaha) qui inscrit le temps de référence en 1’18’’851. Ce dernier s’avère finalement être le meilleur temps absolu de l’exercice. Les efforts d’Enzo BOULOM (Yamaha) sont tout de même récompensés et se soldent par une seconde place avec un chrono de 1’18’’959.

Derrière, les pilotes n’ont pas été en mesure de suivre la cadence sous la barre des 1’19. Guillaume ANTIGA (Yamaha) abdique à plus d’une demi-seconde en 1’19’’552, il s’élancera depuis la troisième place sur la grille de départ. De son côté, Maximilien BAU (Yamaha) signe un 1’19’’076 qui lui permet de se hisser au 4ème rang devant Guillaume POT (Yamaha), 5ème, en 1’19’’801. Dernier pilote à être dans le rythme des 1’19, Louis BULLE (Yamaha) complète la seconde ligne de la grille de départ en 1’19’’827. 

En Trophée Pirelli 600, nouvelle pole position pour Dylan MILLE (Yamaha) avec un chrono de 1’21’’941 qui fait légèrement mieux que Joris INGIULLA (Yamaha), second en 1’22’’051. Le top 3 est complété par Gaëtan MATERN (Kawasaki) en 1’22’’640.

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 1 : ROUGÉ AVEC AUTORITÉ

Invité surprise « Wild-Card » de cette étape pyrénéenne, le pilote habitué du CEV, Clément ROUGÉ (Moriwaki), se met tout de suite dans le rythme après avoir dominé les essais libres du vendredi. Il s’empare de la pole position en 1’24’’441 avec une grosse seconde d’avance sur le trio infernal qui anime la catégorie. 

Parmi les leaders de la catégorie, Alexis BOUDIN (Yamaha Beon) se montre le plus efficace dans les courbes sinueuses du circuit de Pau-Arnos et s’empare de la place de dauphin en 1’25’’574. Bartholomé PERRIN (Moriwaki) ne démérite pas et complète le top 3 de la séance matinale en 1’25’’619 tout juste devant Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) qui signe un temps de 1’25’’631. Le top 5 de l’OGP est complété par Luciano LORENTZ (Yamaha Beon) en 1’26’’705. 

ESSAIS CHRONOMÉTRÉS 2 : ROUGÉ POUR LE DOUBLÉ

Quelques minutes suffisent à Clément ROUGÉ qui annonce la couleur en tout début de séance. L’ensemble du plateau n’a rien pu faire face à la vitesse du pilote de la Moriwaki n°22, P1 pour ROUGÉ en 1’24’’326. 

Derrière, les 3 pilotes qui pointent en tête de la catégorie ne lâchent rien et les écarts sont réduits à de précieux centièmes. Cette fois-ci, Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) tire finalement son épingle du jeu et s’octroie la seconde position en 1’25’’201. Suivent respectivement Alexis BOUDIN (Yamaha Beon) en 1’25’’236, et Bartholomé PERRIN (Moriwaki) en 1’25’’464. Le top 5 est à mettre au crédit de Tanguy BEAUMONT (Yamaha Beon) qui s’illustre en 1’26’’612.

 

SIDE-CAR  

COURSE 1 : VICTOIRE PARFAITE POUR DELANNOY / ROUSSEAU 

La meilleure sortie de grille est réalisée par VINET / VINET qui excelle dans cet exercice. Toutefois, l’équipage DELANNOY / ROUSSEAU ne se laisse pas intimider et reprend les commandes des opérations après 3 tours de course. Le Side n°1 ne laisse aucune chance à son poursuivant, le duo familial VINET n’est pas en mesure de suivre le rythme effréné du leader qui roule 2 secondes plus vite au tour.

Toujours aussi performant avec son 600cc n°99, LE BAIL / LEVEAU est 3ème et tente de revenir sur la paire VINET. Derrière, AZZOPARDI / FENOY CASAS se retrouve littéralement distancé, une horde de 600cc emmenée par LEGUEN / GAULARD se met alors à sa poursuite.

Vainqueur incontestable, DELANNOY / ROUSSEAU continue de dominer cette catégorie des « 3 roues ». Auteur d’une course solide, VINET / VINET termine deuxième après avoir contenu les assauts de LE BAIL / LEVEAU. L’histoire n’est pas la même pour AZZOPARDI / FENOY CASAS qui s’incline au 5ème rang juste derrière LEGUEN / GAULARD, 4ème, qui a su trouver l’ouverture en milieu de course. 

En 600cc, nouvelle victoire pour LE BAIL / LEVEAU qui n’a jamais fait moins bien que 1er jusqu’alors ! Le plus rapide de ses concurrents se nomme LEGUEN / GAULARD, l’équipage du Side n°256 prend la seconde place. Le top 3 est à mettre au crédit de LEBLOND / CESCUTTI qui accuse néanmoins 1 tour de retard à l’arrivée.

Article suivant
On relance les dés à Pau-Arnos ?

Article précédent

On relance les dés à Pau-Arnos ?

Article suivant

Le Superbike fait le plein de nouveautés dans les Pyrénnées

Le Superbike fait le plein de nouveautés dans les Pyrénnées

À propos de cet article

Séries FSBK
Événement Pau-Arnos
Catégorie Samedi
Lieu Circuit Pau-Arnos