Gérard Neveu revient sur l'annulation de Sebring

Suite à la décision prise mercredi soir par le promoteur du Championnat du monde d'Endurance d'annuler les 1000 Miles de Sebring, nous nous sommes entretenus avec Gérard Neveu en Floride pour mieux comprendre les détails d'une telle décision.

Gérard Neveu revient sur l'annulation de Sebring

Quand avez-vous pris la décision d'annuler la course ?

Comme vous le savez nous suivions la situation de près, mais dès que le Président Trump a annoncé bannir les vols arrivant d'Europe, nous savions que nous n'avions pas d'autre choix que d'annuler immédiatement. Nous avons tellement de membres du paddock qui viennent de la zone Schengen qu'il aurait été impossible de faire la course sans eux. Nous avons agi rapidement car beaucoup de membres d'équipe, que ce soit celle du WEC ou les équipes participant au championnat, devaient prendre des avions pour venir en Floride. Nous avons publié l'information aussi vite que possible en Europe pour que les gens puissent changer leurs plans.

Auriez-vous pu prendre une décision plus tôt ?

Nous avons travaillé avec l'IMSA et le Sebring Raceway, et pris en considération les conseils de l'Organisation Mondiale de la Santé, ainsi que des autorités américaines. Jusqu'au 11 mars, il n'était pas nécessaire de prendre cette décision plus tôt. Nous allions continuer [de courir]. Il y avait des craintes, bien sûr, surtout autour de la situation en Italie que nous étions en train d'évaluer, mais à 17h hier, il était encore possible de courir.

Lire aussi :

La course aura-t-elle lieu à une date ultérieure ?

Notre saison se déroulant sur deux années, c'est plus difficile pour nous que par exemple pour l'IMSA qui peut reporter plus tard [c'est d'ailleurs ce que l'IMSA fait, les 12H de Sebring étant maintenant organisées en novembre, ndlr]. C'est difficile d'en dire plus maintenant. Nous n'avons sans doute pas besoin de le dire pour le moment, mais nous sommes incroyablement déçus. Le SuperSebring n'était pas seulement un événement extrêmement important pour l'Endurance, et pour sa visibilité aux USA, mais d'un point de vue personnel c'était quelque chose de très apprécié par les personnes impliquées. Nous sommes face à une situation très difficile, sans précédent et imprévisible, une situation qui change chaque jour.

Que va-t-il se passer pour le fret et l'infrastructure déjà en place ?

Nos équipes logistiques et sportives du WEC étaient déjà en Floride pour tout mettre en place. Avec notre partenaire DHL Global Forwarding, ils vont s'assurer que le fret pourra retourner en toute sécurité en Europe. C'est quelque chose d'énorme [à gérer] mais nous avons une très bonne équipe qui s'en charge. J'aimerais remercier toute l'équipe d'organisation et les différents fournisseurs impliqués dans cette situation très complexe, ils travaillent jour et nuit pour régler des problèmes. Je remercie très sincèrement également nos partenaires de l'IMSA, et tous les compétiteurs du WEC pour leur soutien total devant ces circonstances uniques et difficiles.

Quelles implications cette annulation a pour le WEC ?

Avant de répondre, j'aimerais dire que notre inquiétude principale est pour les personnes affectées par le virus, quelles qu'elles soient. Tout d'abord, nous devons prendre soin de nous tous, nous soutenir mutuellement, pour vaincre cette pandémie du coronavirus. En ayant dit cela, comme beaucoup d'autres championnats, entreprises et organisations, les impacts commerciaux, sportifs et humains pour le futur seront considérables donc nous devons travailler encore plus dur pour adapter, renouveler ou revitaliser notre championnat. Nous ne disons pas que ce sera simple, mais c'est ce que nous devons faire. À court terme, nous devons nous souvenir que nous sommes dans une situation de transition, même si nous ne savons pas lorsqu'elle se terminera. Nous devons rester calme, prendre soin de ceux qui nous sont proches, et gérer les défis de chaque jour.

D'autres courses seront-elles annulées ?

Nous sommes très conscients d'être face à une situation qui change très rapidement, et que nous n'avons jamais affrontée. Tout de suite, nous ne pouvons pas répondre à cette question car ce n'est pas que notre décision. Nous vous tiendrons informés aussi vite que possible. Bien sûr, nous maintiendrons notre groupe de suivi du COVID-19 et nous continuerons de tenir le paddock informé de tous les développements.

partages
commentaires
Coronavirus : le WEC annule les 1000 Miles de Sebring

Article précédent

Coronavirus : le WEC annule les 1000 Miles de Sebring

Article suivant

Le circuit de Spa-Francorchamps suspend ses activités

Le circuit de Spa-Francorchamps suspend ses activités
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021