La baisse de performance des LMP2 ira encore plus loin

Devenu une nécessité, le ralentissement des prototypes LMP2 en 2021 se fera toutefois dans une proportion plus accentuée qu'attendu.

La baisse de performance des LMP2 ira encore plus loin

Conséquence logique et attendue de l'arrivée de la catégorie Hypercar, les performances des LMP2 vont être revues à la baisse dès cette année. Mais si les instances ont officiellement confirmé les mesures prises, celles-ci vont plus loin que prévu afin d'harmoniser les performances du plateau.

Avec la disparition du LMP1 et l'introduction de la réglementation Hypercar, le rythme de la catégorie reine va en effet diminuer drastiquement, et ne pas agir sur les capacités des LMP2 aurait entraîné un rapprochement beaucoup trop important des deux classes. Rappelons que la réglementation Hypercar vise un temps cible de 3'30 au tour sur le circuit des 24 Heures du Mans, où le record de la piste d'une LMP2 est actuellement de 3'27"200.

"Cet ajustement garantit une stabilité entre les niveaux de performance et le potentiel de vitesse des voitures des deux catégories sur tous les circuits du championnat, quelles que soient les conditions climatiques", précisent le FIA WEC et l'Automobile Club de l'Ouest.

Lire aussi :

La baisse des performances des LMP2 va s'effectuer à travers deux variables. La première concerne le moteur Gibson, commun à tous les prototypes de la catégorie et dont la puissance sera abaissée de 450 à 400 kW, soit de 600 à 535 chevaux. C'est donc un cran plus loin que ce qui avait été annoncé en novembre dernier, avec une baisse alors envisagée de 600 à 560 chevaux.

L'autre variable vise le poids de l'auto, rehaussé de 20 kg pour désormais atteindre 950 kg. À ces deux changement s'en ajoute un troisième, qui aligne le LMP2 sur l'Hypercar, à savoir l'utilisation d'un seul et unique kit aérodynamique pour l'ensemble de la saison du WEC, en configuration "Le Mans". 

Par ailleurs, le plateau ne bénéficiera finalement pas d'une nouvelle spécification de pneumatiques. "La stratégie initiale, annoncée l'an dernier, était de réajuster les performances avec les pneumatiques Goodyear version 2021 et de réduire la puissance moteur de 30 kW", rappellent les instances. "À la suite de la première phase de test, et en consultation avec Goodyear et les équipes, le comité a finalement décidé de continuer avec les pneumatiques ayant déjà fait leurs preuves en termes de performance et de fiabilité."

Si la réduction des performances des LMP2 permet d'uniformiser le plateau prototype en Championnat du monde d'Endurance, elle permet également d'avoir une incidence sur la réduction des coûts. "Certaines pièces étant moins sollicitées, elles auront une durée de vie supérieure", estime le législateur, qui précise à toutes fins utiles que ces mesures s'appliquent non seulement aux épreuves du WEC – dont les 24 Heures du Mans 2021 – mais également à celles de l'European Le Mans Series et de l'Asian Le Mans Series.

partages
commentaires
Lotterer : "Gagner au Mans avec Porsche est l'un de mes rêves"

Article précédent

Lotterer : "Gagner au Mans avec Porsche est l'un de mes rêves"

Article suivant

ByKolles dévoile les pilotes de developpement de son Hypercar

ByKolles dévoile les pilotes de developpement de son Hypercar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Auteur Basile Davoine
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021