Latvala : "Le rallye le plus difficile pour Toyota"

partages
commentaires
Latvala :
Par : David Evans
7 mars 2017 à 13:47

Le leader du Championnat du monde des Rallyes, Jari-Matti Latvala, s'exclut pour ainsi dire de la lutte pour la victoire au Mexique et prévient que ce sera le rendez-vous le plus dur pour Toyota cette année.

Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Les vainqueurs Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Racing avec Tommi Makinen
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing

Plus que du désavantage d'ouvrir la route dans les spéciales poussiéreuses du premier rallye sur terre de la saison, en fin de semaine prochaine, Latvala s'inquiète du manque de tests de Toyota à une altitude élevée et par de fortes chaleurs.

"Je ne pense pas avoir une grosse chance de gagner au Mexique", déclare le Finlandais à Motorsport.com. "Je n'ai pas peur d'ouvrir la route, mais nous devons être réalistes concernant ce que nous pouvons attendre de cette position. J'ai vu l'année dernière l'avantage que j'avais en partant en septième position sur la route, j'étais 40 secondes devant [Sébastien] Ogier à la fin du premier jour."

"Le Mexique va être le rallye le plus difficile de la saison pour nous. Nous sommes une nouvelle équipe qui y va pour la première fois. Les autres ont beaucoup d'expérience de ce rallye et de ces conditions. L'équipe a fait un peu de travail en simulation, mais nous ne savons pas grand-chose de comment ça fonctionnera une fois au Mexique."

Si son ancien employeur, Volkswagen, menait ses essais sur place au Mexique, Toyota a effectué sa préparation dans le sud de l'Espagne. À cette occasion, le vainqueur du Rallye de Suède n'a pris que pour la seconde fois le volant de la Yaris WRC sur la terre.

"On a trouvé un peu de haute altitude en Espagne", dit-il. "On pilotait à environ 200 mètres [au-dessus du niveau de la mer], mais ça aurait pu être mieux – la route montait en réalité jusqu'à 2300 mètres mais à partir de 2000, c'était tout enneigé – pas très utile pour le Mexique !"

Une petite sortie sans conséquence

La vidéo d'une sortie de route de Latvala lors de ces tests a fait le tour de la toile et des réseaux sociaux, mais l'intéressé précise que l'accident a à peine interrompu les tests.

"J'ai un peu d'expérience de ces choses-là... et cela a probablement été le tonneau avec le moins de dégâts de toute ma carrière. Je roulais en pneus usés à l'arrière pour avoir une impression de ce que ce serait. En freinant pour un virage, la voiture a glissé sur le côté de la route, j'ai perdu l'arrière et je suis sorti dans les buissons. J'ai cassé un amortisseur arrière, une traverse a été abîmée à l'avant et il y avait quelques marques sur les portières – c'est tout ! Juste après ça, j'ai fait 100 kilomètres de plus."

Article suivant
Ogier : un "gros défi" même sans ouvrir la route

Article précédent

Ogier : un "gros défi" même sans ouvrir la route

Article suivant

Paddon espère lancer vraiment sa saison

Paddon espère lancer vraiment sa saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Jari-Matti Latvala
Auteur David Evans
Type d'article Preview