Le WRC devrait changer les règles après la polémique des Power Stages

partages
commentaires
Le WRC devrait changer les règles après la polémique des Power Stages
Par : David Evans
23 mars 2018 à 07:02

Une nouvelle règle va certainement apparaître d'ici la prochaine manche du Championnat du monde des rallyes, éliminant la probabilité d'une approche tactique avant la Power Stage.

Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Hyundai Motorsport, Thierry Neuville, Hyundai Motorsport

La dernière spéciale des deux dernières manches de la discipline a vu des équipages écoper de pénalités en temps afin de disposer d'un ordre de passage plus favorable et plus rapide, dans le but d'inscrire le maximum de points bonus disponibles.

Selon les informations de Motorsport.com, un vote électronique de la Commission WRC sur un potentiel changement de règle s'est terminé hier, avec une modification qui devrait être ratifiée par le Conseil Mondial du Sport Automobile à temps pour le Tour de Corse, qui débutera le 5 avril.

Les parties prenantes du WRC et les membres de la Commission ont eu à voter sur un simple changement prévoyant que toute pénalité en temps prise le dernier jour d'un rallye rende l'équipage sanctionné inéligible aux points bonus.

Sébastien Ogier fut le premier pilote à tirer avantage du vide réglementaire, quand il a pris des pénalités pour démarrer la Power Stage du Rallye de Suède plus loin dans la hiérarchie. Ott Tänak et Thierry Neuville ont suivi lors de la dernière manche, au Mexique.

La FIA a tenté de laisser la balle dans le camp des équipes lors de l'épreuve en Amérique centrale, en leur envoyant par e-mail une requête afin qu'elles arrivent entre elles à une solution.

Un pilote de pointe a déclaré, pour Motorsport.com : "C'était une blague ? Une fois que quelqu'un a commencé à faire ça, tout le monde allait se pencher dessus. Et personne ne peut blâmer Seb, demandez à n'importe quel pilote ici et ils auraient tous fait pareil."

Un gentlemen's agreement aurait été mis en place entre les équipes avant la Suède. Le pilote d'ajouter : "Incroyable de penser que l'on peut diriger cette discipline avec ce genre d'idées. C'est un championnat professionnel et désormais, il semble que l'on ait compris."

Le responsable de M-Sport, Malcolm Wilson, a déclaré qu'il accueillerait avec plaisir le changement : "Une solution qui ferait que les équipages perdraient leur chance d'inscrire des points semble être la solution la plus raisonnable et la plus simple et elle aurait notre soutien. Nous l'avons fait en Suède, d'autres l'ont fait au Mexique et nous n'avons absolument aucun problème avec cela."

Le problème a été soulevé plus tôt que prévu, le directeur du rallye à la FIA, Yves Matton, ayant déclaré pour Motorsport.com au Mexique qu'un possible changement de règle serait débattu lors de la prochaine réunion de la Commission, en mai.

Prochain article WRC
Pagenaud rêve du Monte-Carlo et d'une reconversion

Article précédent

Pagenaud rêve du Monte-Carlo et d'une reconversion

Article suivant

Le parcours du Rallye de Finlande sans la spéciale d'Ouninpohja

Le parcours du Rallye de Finlande sans la spéciale d'Ouninpohja

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur David Evans
Type d'article Actualités