WRC - Préparation minutieuse pour Hyundai en vue de la Suède

L'équipe Hyundai nourrit de grands espoirs à l'occasion du Rallye de Suède, qui se déroulera ce weekend

L'équipe Hyundai nourrit de grands espoirs à l'occasion du Rallye de Suède, qui se déroulera ce weekend. Après un solide tir groupé au Monte Carl', qui a vu ses pilotes terminer aux cinquième et sixième positions, la marque coréenne entend poursuivre sur sa lancée dans les forêts enneigées de la région de Karlstadt.

L'équipe Hyundai entend surtout tirer un trait sur sa piètre performance de l'an passé sur l'épreuve scandinave : "Le Rallye de Suède a été l'un des plus compliqués pour nous l'an passé", explique Michel Nandan, le patron de Hyundai Motorsport. "Ce n'était que notre deuxième rallye depuis notre retour, et ce dans des conditions très difficiles. Nous avions cependant acquis de nombreuses données que nous espérons bien réutiliser ce weekend".

Des premières données auxquelles sont venues se greffer de nouveaux enseignements, tirés à l'occasion de quatre jours de tests réalisés mi-décembre. "Nous avons mené des tests en Suède à la fin de l'année dernière", poursuit Nandan, "Et nous avons remis le couvert lors de la première semaine de février afin de parfaire notre préparation".

Une préparation méticuleuse qui témoigne des ambitions élevées de l'équipe coréenne. Michel Nandan ne cache d'ailleurs pas son enthousiasme à l'approche de la deuxième manche du championnat : "Il y a tellement de spécificités qui participent à la magie de ce rallye : les congères, les températures négatives, la Colin's Crest... Nous avons vraiment hâte d'y être !".

La Colin's Crest fut d'ailleurs le seul pain blanc de l'équipe coréenne l'an passé. Cette "bosse", passée à plein vitesse par les concurrents, fait en effet l'objet d'un "award" décerné au pilote réalisant le meilleur saut en longueur. En 2014, la récompense avait été attribuée au pilote Hyundai Juho Hänninen, pour une envolée de 36 mètres...

Le reste de l'épreuve avait été un véritable calvaire pour l'équipe coréenne, dont les deux pilotes avaient été contraints d'abandonner pour ensuite repartir en Rally2.

Cette année, trois i20 WRC seront alignées. Si Thierry Neuville sera comme à l'accoutumée le fer de lance de l'équipe asiatique, Hayden Paddon prendra en revanche le volant de la deuxième voiture. Le pilote néo-zélandais remplace en effet Dani Sordo, qui s'est récemment blessé lors d'une chute en motoneige.
Une troisième auto sera par ailleurs engagée, avec Kevin Abbring au volant, pour le compte de l'équipe bis du constructeur coréen.

Thierry Neuville, auteur de deux temps scratchs l'an passé, reconnait les difficultés proposées par le Rallye de Suède : "Il s'agit de la seule épreuve 100% neige du calendrier, ce qui présente de nombreux défis, d'autant plus que c'est la surface sur laquelle j'ai le moins d'expérience. Si vous n'avez pas acquis les bons réflexes de piloter sur ces pistes rapides dès votre plus jeune âge, c'est très compliqué de tenir le rythme".

Hayden Paddon, qui ne participera ce weekend qu'à son second Rallye de Suède, craint quant à lui la grande versatilité de la météo : "Le problème avec cette épreuve, c'est que l'adhérence peut être très aléatoire. Le grip évolue en effet en fonction des chutes de neige et du niveau du mercure, qui devient parfois positif et tend à créer de la "soupe" et à rendre le terrain très glissant".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Michel Nandan , Juho Hänninen , Hayden Paddon , Kevin Abbring , Thierry Neuville
Type d'article Actualités