Course 1 - Melandri prend l'avantage sur Sykes, Davies sur le podium

partages
commentaires
Course 1 - Melandri prend l'avantage sur Sykes, Davies sur le podium
Par : Willy Zinck
24 févr. 2018 à 09:28

Marco Melandri a remporté la première course de la saison 2018, après avoir géré ses pneumatiques tout au long de l'épreuve. Les Kawasaki, pourtant en verve au départ, n'ont pas tenu la distance et tombent d'entrée.

Podium : le vainqueur Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team, le deuxième, Tom Sykes, Kawasaki Racing, le troisième, Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing mène au départ
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Alex Lowes, Pata Yamahax
Alex Lowes, Pata Yamahax
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamahax
Leon Camier, Honda WSBK Team
Leon Camier, Honda WSBK Team
Leon Camier, Honda WSBK Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Michael van der Mark, Pata Yamaha
Michael van der Mark, Pata Yamaha

La sagesse n'attend pas le nombre des années… mais parfois cela y contribue ! Marco Melandri, pilote le plus âgé du plateau Superbike à l'orée de cette saison 2018 (35 ans), en est un parfait exemple, lui qui a su tirer mieux que tout autre son épingle du jeu lors de la Course 1 à Phillip Island, pour ce qui constituait le lever de rideau du championnat.

Parti troisième sur la grille, l'Italien a en effet fait parler sa science de la course pour gérer à merveille ses pneumatiques, et prendre l'avantage sur le long cours sur les Kawasaki, pourtant bien mieux parties en début d'épreuve.

Départ canon des Kawasaki

Car c'est bien Tom Sykes qui a plongé en tête dans le virage 1, faisant ainsi le meilleur usage de sa pole position, la 43e de sa carrière. L'Anglais a sans doute pensé que la bataille allait se circonscrire à un duel avec son coéquipier Jonathan Rea, lointain (si on peut dire) sixième sur la grille, mais qui a rapidement remonté la pente jusqu'à se porter dans les échappements du Champion du monde 2013, à l'image des belles remontées de l'an passé en Course 2 dont il avait pris l'habitude de nous gratifier.

 

Le statu quo a donc perduré une bonne partie de la course entre les pilotes Kawasaki, jusqu'à ce que les Ninja voient progressivement leur niveau de performance chuter, en raison d'une dégradation prononcée des pneumatiques Pirelli.

Finalement, c'est Marco Melandri qui en a le plus profité, l'Italien s'étant dans un premier temps tenu à l'écart de la lutte pour le leadership, avant de prendre conscience qu'un coup était plus que jamais possible, voire probable, en Australie.

Celui qui a fait son retour à la compétition l'an passé (avec déjà une victoire sur ses terres, à Misano),  a donc redoublé d'efforts pour se frayer un chemin jusqu'à la première place, et se constituer dès lors une petite avance de plus d'une seconde qui allait se révéler incompressible.

 

La bataille pour la tête de course jouée, d'autres pilotes se sont distingués par de belles remontées. Certains en ont malheureusement payé le prix sur la fin, à l'image d'un Michael van der Mark, revenu de la huitième position sur la grille jusqu'à la cinquième et un temps aux prises avec son coéquipier de chez Yamaha, Alex Lowes. Si le Néerlandais a temporairement pris l'avantage dans ce mano à mano fratricide, celui-ci a finalement dû s'avouer vaincu au vu de l'état de ses gommes. Le Batave a alors géré sa fin de course pour assurer tout de même un top 10 – une neuvième place pour être précis.  

Forés, meilleur pilote indépendant

Devant, Rea s'est montré davantage en souffrance que Sykes au guidon de sa Ninja, et a vu revenir à grandes enjambées un tandem de Ducati derrière lui, composé de Chaz Davies et de Xavi Forés, bien décidé à s'offrir le Champion du monde dès la manche d'ouverture.

 

Pour le premier cité, il y avait bien sûr un petit air de revanche après avoir fini deuxième du championnat l'an passé, mais le Gallois avait également quelque chose à prouver après des essais hivernaux et un début de week-end très discrets.

Pour le second, la motivation n'était pas difficile à aller chercher car l'Espagnol avait tout bonnement l'opportunité d'endosser le statut de meilleur pilote indépendant. Ce n'est cependant qu'en toute fin de course que le verrou Rea a sauté, Davies et Forés prenant l'ascendant dans les derniers virages.

Derrière le pilote Kawasaki, on retrouve par ailleurs Alex Lowes, sorti vainqueur à l'usure de son bras de fer engagé avec son coéquipier Van der Mark. Un début d'exercice néanmoins discret pour les Yamaha, d'aucuns prédisaient qu'elles seraient les principales bénéficiaires de la nouvelle réglementation sur la limitation des régimes moteur.

Après un solide début de week-end et des essais de pré-saison prometteurs, Leon Camier n'a quant à lui pas fait de bruit pour sa première course. Il faut dire que l'Anglais avait essuyé une chute quelques heures plus tôt en qualifications, et s'était élancé depuis le 11e emplacement sur la grille. Au final, le pilote Honda a réalisé une course sans fioriture et a encaissé les points de la septième place. Un bon bilan en attendant la Course 2, demain, qu'il débutera depuis la quatrième place, fruit de la mesure de la grille inversée.

Eugene Laverty a pour sa part connu un destin contraire à celui de Camier. On pensait pourtant que le pensionnaire de chez Aprilia aurait toutes ses chances pour s'illustrer après une sublime deuxième place acquise en qualifications, et qui venait valider une bonne forme affichée dès le vendredi.

Mais c'est tout le contraire qui s'est produit, et le Nord-Irlandais n'a fait que glisser dans la hiérarchie pour s'échouer à la huitième place, devant Van der Mark et Leandro Mercado, qui clôt le top 10.

Pour son retour, Baz manque de justesse le top 10

Au rang des bonnes surprises, on peut cependant citer la 11e place de Loris Baz. Le Français aurait sans doute pu viser plus haut sans cette chute lors de la deuxième séance d'essais libres vendredi, mais au moins le celui-ci a-t-il réussi à hausser le rythme après une Superpole où il était apparu amoindri suite à son accident. De bon augure pour la Course 2. Derrière lui, les deux rookies, ou presque, Jack Gagne et Toprak Razgatlioglu, ont conclu cette première course respectivement aux 12e et 13e positions, emmagasinant de l'expérience, de la confiance, et plus prosaïquement de bons points sur le plan comptable.

Reste à présent à savoir s'ils se maintiendront à ce niveau de performance lors de la Course 2, dont le départ est fixé à 5h, heure française. Xavi Forés héritera de la pole position grâce à la règle de la grille inversée, devant Rea et Lowes, pour ce qui devrait être un second acte explosif !

 Phillip Island - WSBK - Course 1

 PiloteMotoChrono/Écart
1  Marco Melandri Ducati 33'40.354
2  Tom Sykes Kawasaki 1.180
3  Chaz Davies Ducati 9.265
4  Xavi Forés Ducati 9.821
5  Jonathan Rea Kawasaki 13.896
6  Alex Lowes Aprilia 17.028
7  Leon Camier Honda 21.514
8  Eugene Laverty Aprilia 23.662
9  Michael van der Mark Yamaha 27.430
10  Leandro Mercado Kawasaki 27.446
11  Loris Baz BMW 27.748
12  Jack Gagne Honda 28.466
13  Toprak Razgatlioglu Kawasaki 30.000
14  Román Ramos Kawasaki 53.619
15  Ondrej Jezek Yamaha 1'02.682
16  PJ Jacobsen Honda 1'09.775
Ab.  Jordi Torres MV Agusta  
Ab.  Troy Herfoss Honda   
Ab.  Yonny Hernández Kawasaki  
Ab.  Daniel Falzon Yamaha  
Ab.  Wayne Maxwell Yamaha  
NP  Lorenzo Savadori Aprilia  

Prochain article WSBK
Superpole - La première de l'année revient à Sykes !

Article précédent

Superpole - La première de l'année revient à Sykes !

Article suivant

Les pilotes obligés de faire un passage au stand lors de la Course 2

Les pilotes obligés de faire un passage au stand lors de la Course 2
Load comments

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Phillip Island
Catégorie Course 1
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course