WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
8 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
22 jours
C
Jerez
27 mars
-
29 mars
Prochain événement dans
36 jours
C
Assen
17 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
57 jours
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
78 jours
C
Aragon
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
Misano
12 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
113 jours
C
Donington Park
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
134 jours
C
Oschersleben
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
162 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
197 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
211 jours
C
Magny-Cours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
218 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
232 jours

WSS - Sofuoglu maître de Donington

partages
commentaires
WSS - Sofuoglu maître de Donington
Par :
30 mai 2016 à 12:45

Le Champion du monde Supersport remporte une victoire incontestable. Déception pour Jules Cluzel, seulement 8e.

Podium : le vainqueur Kenan Sofuoglu, Kawasaki Puccetti Racing, le deuxième PJ Jacobsen, Honda World Supersport Team, et le troisième Randy Krummenacher, Kawasaki Puccetti Racing
Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing Kawasaki
PJ Jacobsen, Honda World Supersport Team
Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing Kawasaki
PJ Jacobsen, Honda World Supersport Team
Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing Kawasaki
Randy Krummenacher, Puccetti Racing Kawasaki
Randy Krummenacher, Puccetti Racing Kawasaki
Randy Krummenacher, Puccetti Racing Kawasaki
Jules Cluzel, MV Agusta
Jules Cluzel, MV Agusta
Gino Rea, GRT Racing Team
Gino Rea, GRT Racing Team
Kyle Smith, Pata Honda
Kyle Smith, Pata Honda

Pour cette 7e manche de la saison, les pilotes du Supersport avaient rendez-vous sur le circuit de Donington, un des ''must'' du calendrier. Après une manche pluvieuse à Sepang, les favoris pour la couronne voulaient revenir aux avant-postes, à commencer par Kenan Sofuoglu, seulement 6e en Malaisie. Le Turc avait à cœur de consolider son rôle de leader au classement général, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas fait dans la demi-mesure !

Seule une chute bénigne en Essais Libres 2 a ralenti sa progression. Pour le reste, le porteur du numéro 1 a dominé toutes les séances (essais, Superpole, course), avec une aisance déconcertante. Preuve en est, son meilleur tour en course, le seul à être passé sous la barre des 1'31'' parmi les 35 concurrents. ''Tout a fonctionné comme sur des roulettes'', s'enthousiasmait le vainqueur. ''Une fois le départ pris, j'ai essayé de creuser un petit écart, et le plan a fonctionné.''

En seconde partie de course, le pilote Kawasaki a eu l'intelligence de contrôler son avance, et l'état de sa moto. ''Alors qu'il ne restait que cinq ou six tours, j'ai baissé la cadence car le côté gauche de mon pneu était usé. C'est alors que j'ai vu PJ Jacobsen revenir sur moi ; j'ai redonné un coup de gaz et au final ça a payé. On ne peut pas demander plus : la pole et les 25 points de la victoire, mon équipe n'a commis aucune erreur.''

L'unique adversaire du jour aura donc été PJ Jacobsen. Sur sa Honda, l'Américain a réalisé la bonne opération du meeting. En réalisant sa meilleure performance en 2016 (2e), le voici désormais relancé dans la bagarre pour le titre : arrivé en terre britannique à la 5e place, il est le meilleur des non-Kawasaki (3e à 45 points de Sofuoglu). Le vice-Champion l'an passé a pourtant tout tenté. ''J'ai laissé Sofuoglu partir en début d'exercice car je croyais que la tenue des pneus allait être meilleure en fin de course. C'est pour cela que j'ai produit mon effort à sept boucles de l'arrivée, mais j'ai failli être victime d'un highside. Ça m'a fait comprendre que j'étais à la limite de l'adhérence'', relate-t-il.

Krummenacher de retour sur le podium, Cluzel déçu

La dernière marche du podium est occupé par la révélation de cette moitié de saison, Randy Krummenacher. Le Suisse, après un passage à vide à Imola et Sepang, a retrouvé le rythme qui était le sien pour sécuriser sa place de dauphin au classement par points.

''Je voulais attaquer Jacobsen mais il était très fort. J'ai préféré me dire 'Ok, gardons cette 3e place et ramenons la moto à bon port.' C'est un bon résultat et je suis plutôt confiant pour Misano, la prochaine manche. Je connais en effet cette piste mieux que celle sur laquelle nous avons évolué ce week-end. Ici, je dois avouer que mon pilotage n'était pas à son meilleur niveau'', explique-t-il. Il est à préciser que Krummenacher faisait ses débuts sur une 600cc Supersport à Donington, et qu'il n'y avait plus couru depuis 2009, à l'époque sur une 125cc.

La déception de cette manche reste la contre-performance de Jules Cluzel. Sur sa MV Agusta, le Français n'a jamais répondu présent dans le top 5. Perturbé par un ennui mécanique aux essais du vendredi, le porteur du numéro 16 a même été contraint de passer par les repêchages de la Superpole 1, pour signer le 13e chrono des qualifications.

Toujours en proie à divers pépins sur machine, il a fait de son mieux pour inscrire les points de la 8e place finale. ''Nous avons manqué de grip, et j'ai eu des problèmes au niveau du frein moteur. Je ne pouvais tout simplement pas faire mieux. J'ai préféré ne prendre aucun risque inconsidéré, afin d’empocher le plus de points possible.''

Encouragé par son public, Gino Rea a été le meilleur représentant de la marque italienne. Auteur du meilleur temps aux Essais Libres 2, l'Anglais a confirmé le dimanche en terminant au pied du podium, et engrangeant par là des précieux points pour les accessits du classement général (6e). Il devance son compatriote Luke Stapleford. Ce dernier a démontré que, grâce à un pilotage adéquat, la vénérable Triumph Daytona pouvait encore être dans le coup !

''Last but not least'', le prix de la plus belle remontée en course revient à un autre Britannique. Kyle Smith et sa Honda ont enrhumé de nombreux rivaux durant les 20 tours. Classé 11e après quelques boucles, il a redressé la situation pour finir au 6e rang.

Supersport - Donington - Course

Pos. Pilote Moto  Écart 
1 Kenan Sofuoğlu Kawasaki 30'29.814 
2 PJ Jacobsen Honda 1.569
3 Randy Krummenacher Kawasaki 3.775
4 Gino Rea MV Agusta 7.204
5 Luke Stapleford Triumph 7.576
6 Kyle Smith Honda 11.323
7 Alex Baldolini MV Agusta 11.846
8 Jules Cluzel MV Agusta 15.008
9 Ayrton Badovini Honda 15.215
10 Federico Caricasulo Honda 19.681
11 Alessandro Zaccone Kawasaki 20.152
12 Ilya Mikhalchik Kawasaki 20.252
13 Roberto Rolfo MV Agusta 29.140
14 Hikari Okubo Honda 34.652
15 Christoffer Bergman Honda 34.782
16 Axel Bassani Kawasaki 37.813
17 Andrew Irwin Yamaha 38.218
18 Aiden Wagner MV Agusta 47.846
19 Zulfahmi Khairuddin Kawasaki 48.640
20 Kyle Ryde Yamaha 49.212
21 Javier Orellana Honda 1'00.765
22 Jaimie Van Sikkelerus Yamaha 1'00.942
23 Nacho Calero Kawasaki 1'04.553
24 Stefan Hill Honda 1'05.015
25 Cedric Tangre Suzuki 1'09.420
26 Davide Stirpe Kawasaki 1'17.153
27 Lachlan Epis Kawasaki 1'17.383
28 Christopher Gobbi Yamaha 1 Tour
29 Angelo Licciardi Kawasaki 1 Tour
  Lorenzo Zanetti MV Agusta Disqualifié
  Ondrej Ježek Kawasaki Abandon
  Christian Gamarino Kawasaki Abandon
  Nicolas Terol MV Agusta Abandon
  Braeden Ortt Honda Abandon
  Glenn Scott Honda Non participant
Article suivant
Guintoli veut récupérer à 100% avant de revenir

Article précédent

Guintoli veut récupérer à 100% avant de revenir

Article suivant

De précieuses leçons pour Beaubier pour sa première en WSBK

De précieuses leçons pour Beaubier pour sa première en WSBK
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Donington
Catégorie Supersport - Dimanche
Lieu Donington Park
Auteur Medhi Casaurang-Vergez