Le WTCC ne veut pas de DRS, mais des "vraies courses"

François Ribeiro, le promoteur du WTCC, réaffirme sa volonté de ne pas introduire des systèmes d'aide au dépassement du genre DRS ou push-to-pass, contraire selon lui à la philosophie de sa série.

Le WTCC ne veut pas de DRS, mais des "vraies courses"
François Ribeiro, Directeur Motorsport d'Eurosport
Un aileron arrière en détail
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Hugo Valente, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta
José María López, Citroën World Touring Car Team et François Ribeiro, Eurosport Motorsport Director
Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Charger le lecteur audio

Introduit en F1, le DRS a trouvé une application en supertourisme ces dernières années puisque le championnat DTM fait appel à cette aide au dépassement depuis plusieurs saisons maintenant. Pour autant, François Ribeiro, le promoteur du WTCC, maintient sa position : il n'y aura pas de DRS dans un futur proche en mondial de supertourisme.

"Je n'aime pas les choses fausses", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Je ne suis pas un fan du DRS, ou du push-to-pass. Je préfère une course dans laquelle il y aurait peut-être trois ou quatre dépassements, mais des vrais, où les pilotes ont pris des risques pour effectuer leur manœuvre, plutôt que de voir des pilotes appuyer sur un bouton pour dépasser".

"Je pense que l'identité du supertourisme est de la course musclée, portière contre portière, pare-chocs contre pare-chocs, mais pas de push-to-pass".

De même, François Ribeiro n'est pas disposé à introduire le système de FanBoost, usité en Formule E, et qui consiste à allouer à un pilote un surplus momentané de puissance durant quelques secondes, après avoir été choisi par les fans pour bénéficier de cet avantage.

"Le FanBoost est quelque chose qui est parfait pour la Formule E", continue Ribeiro. "Car ce championnat doit créer sa base de fans, une base totalement nouvelle car la Formule E recrute ses fans au-delà du monde du sport automobile. Pour ce championnat c'est bien, mais le faire en WTCC, en WEC, en F1 ou en WRC… je ne suis pas sûr. Je pense que c'est bien comme c'est".

Plus de points pour MAC3 et pour la course principale en 2017 ?

Par ailleurs, si François Ribeiro exclut tout changement au niveau de la réglementation technique pour 2017 ("la stabilité est la meilleure façon de réduire les coûts"), des ajustements sportifs pourraient être opérés en WTCC l'an prochain.

"Ce n'est pas un secret, j'aimerais que le MAC3 donne davantage de points", explique-t-il. "Je veux que cela soit encore plus décisif pour le titre constructeurs, et tous les constructeurs sont d'accord avec cela".

"Nous discutons de la distribution des points entre la course d'ouverture et la course principale. Je ne sais pas à quelle échelle, mais je pense qu'il y a un consensus entre les équipes pour dire que la course principale devrait donner plus de points".

Enfin, si le WTCC doit composer avec un plateau relativement réduit (18 voitures en moyenne au départ), François Ribeiro ne s'en inquiète pas, et préfère viser une certaine homogénéité des performances au sein du peloton. "Je préfère avoir un championnat avec 18, 20 voitures, mais avec un bon équilibre des forces entre les équipes, plutôt qu'un plateau de 30 voitures, mais sans compétition aux avant-postes", conclut-il. "La compétition entre les équipes n'a jamais été aussi élevée que cette année. Honda et Lada ont fait du bon boulot pour réduire l'écart avec Citroën, et c'est aujourd'hui très, très intense". 

"Seul Volvo doit monter son niveau. C'est somme toute naturel car ils manquent de séances d'essais. Une fois qu'ils recevront leur voiture de test [dans deux semaines], je pense qu'ils feront davantage d'essais, et je les attends à un meilleur niveau l'an prochain".

Propos recueillis par Federico Faturos

partages
commentaires
Test convaincant pour Girolami, dans la Volvo dès Motegi ?
Article précédent

Test convaincant pour Girolami, dans la Volvo dès Motegi ?

Article suivant

Lopez – "Pas d'impatience" pour gagner le titre

Lopez – "Pas d'impatience" pour gagner le titre
Charger les commentaires