Loeb s'est bien repris à Marrakech

partages
Loeb s'est bien repris à Marrakech
Par : Emmanuel Rolland
20 avr. 2015 à 12:32

Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën Total WTCC
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC

Mécontent de ses performances lors des qualifications, Sébastien Loeb (Citroën) et le Citroën Racing ont su redresser la barre pour la journée de course de dimanche, où le nonuple champion du monde des rallyes se plaçait sur le podium à deux reprises (3e et 2e).

8e des qualifications, mais 5e sur la grille suite aux pénalités de Tom Chilton, Hugo Valente (nouveaux moteurs) et Norbert Michelisz (voiture en-dessous du poids minimum), Loeb ne pouvait se montrer satisfait de sa séance, et prévoyait une grande discussion avec ses ingénieurs le samedi soir pour redonner un gain de performance à sa C-Elysée officielle.

Le lendemain, le pilote alsacien prenait un bon départ en course 1 et s'installait rapidement au 3e rang, une position qu'il conservait jusqu'à l'arrivée malgré la pression de la C-Elysée privée de Mehdi Bennani. Dans la course 2, de sa 3e position sur la grille, Loeb prenait l'ascendant sur Tom Coronel dès le premier freinage pour se porter dans les échappements de son équipier Yvan Muller en tête. Constamment dans le rythme du quadruple champion du monde de la discipline, Sébastien Loeb ne cédait pas un pouce jusqu'à l'arrivée, où il signait la deuxième place, et des points précieux pour le championnat.

Je n'ai pas voulu tenter quelque chose de complètement fou.

Sébastien Loeb.

"Les deux courses se sont bien passées", expliquait Sébastien Loeb dimanche soir. "Hier (samedi), j'ai eu un peu de mal et je n'avais pas la performance espérée, mais finalement les courses se sont bien passées. Nous avons résolu le problème de réglages sur la voiture rencontré en qualification, et la voiture était bien meilleure. J'ai essayé de me battre dans les deux courses. Dans la première, j'ai pris un bon départ et je suis remonté en 3e position. Mehdi est revenu très près de moi et je devais défendre ma position durant quasiment toute la course. Ce fut une belle bagarre et il poussait très fort. Ce n'était pas facile mais à la fin, la troisième place était le meilleur résultat que je pouvais espérer".

"Dans la deuxième course, je termine juste derrière Yvan", poursuit-il. "J'ai essayé de lui mettre une grosse pression, mais battre votre équipier lorsqu'il est quadruple champion du monde et qu'il pilote la même voiture, c'est quelque chose de très difficile, alors j'ai essayé de maintenir la pression mais je n'ai pas voulu tenter quelque chose de complètement fou et de passer au mauvais endroit. Mais je prends des bons points pour le championnat, donc ça va."

Article suivant