Actualités

Tom Coronel lorgne sur la Citroën pour 2017

Alors que deux autres Citroën seront sur le marché des équipes privées en 2017, Tom Coronel a annoncé son désir de faire son maximum pour récupérer l'une des C-Elysée l'an prochain avec l'équipe ROAL.

Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Roberto Ravaglia
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Roberto Ravaglia, Team Manager, BMW Team Italy-Spain / ROAL Motorsport
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport

Après une première Citroën privée engagée en 2015 par le Sébastien Loeb Racing pour le seul Mehdi Benanni, la structure française a récupéré cette année deux nouvelles C-Elysée (ex-Sébastien Loeb et Ma Qing Hua) dans son giron pour la campagne 2016, deux voitures confiées cette année à Tom Chilton et Grégoire Demoustier, qui rejoignaient Mehdi Bennani fidèle au poste.

Alors que le programme officiel de Citroën en WTCC sera stoppé fin 2016, les voitures actuellement pilotées par José Maria Lopez et Yvan Muller devraient faire l'objet de nombreuses convoitises. Si le Loeb Racing pourrait centraliser toutes les Citroën privées en son sein, d'autres équipes sont prêtes à faire une offre également.

Ainsi, Tom Coronel, pensionnaire de l'équipe italienne du ROAL Motorsport depuis 2011 (sur une BMW 320 TC de 2011 à 2013, puis une Chevrolet Cruze RML TC1 ces trois dernières saisons), est bien disposé à faire le maximum pour bénéficier à son tour de la voiture référence du plateau depuis trois ans, comme il l'a expliqué à Motegi.

"Citroën met ses voitures à disposition, et les tarifs demandés ne sont pas si extravagants", a expliqué le fantasque Néerlandais au site TouringCarTimes. "Je pense qu'ils essaient de faire une bonne offre… Je pensais que je ne pourrais jamais payer pour une Citroën, mais (les prix) ont l'air corrects. Je ne pense pas avoir (le budget pour le moment), mais je pense que cela peut se trouver".

Le prix qu'ils demandent est la moitié de ce que je pensais, c'est une bonne offre.

Tom Coronel. 

"Le prix qu'ils demandent est la moitié de ce que je pensais, c'est une bonne offre pour avoir des pilotes privés sur une Citroën".

L'objectif de Tom Coronel est ainsi de récupérer l'une des Citroën pour la faire rouler dans le cadre du ROAL Motorsport, mais il envisage déjà d'autres options.

"Je suis content de mon travail avec Roberto (Ravaglia, le patron du ROAL Motorsport). Il est correct avec moi, donc on va voir. Si Roberto me dit qu'il ne veut pas le faire, alors j'irai parler aux gens de chez Münnich Motorsport encore. Mais Roberto a ma priorité".

Coronel veut ainsi s'appuyer sur ses résultats cette saison, l'une de ses meilleures en WTCC - avec deux victoires, au Maroc puis au Portugal -, pour trouver le financement nécessaire à un tel accord avec le constructeur français.

"J'ai eu de bons résultats cette saison", continue-t-il. "Deuxième en qualifications en Hongrie, quatrième au Paul Ricard et troisième sur le Nürburgring, pour les plus importants. Terminer troisième sur la Nordschleife avec la Chevrolet, c'était quelque chose de fou, nous avons eu quelques surprises cette année".

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Nick Catsburg en veut à José Maria Lopez
Article suivant Trophée des indépendants - Lutte interne au sein du Loeb Racing

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France