WTCC : Baptême du feu à Moscou pour Ma Qing Hua

partages
commentaires
WTCC : Baptême du feu à Moscou pour Ma Qing Hua
5 juin 2014 à 18:32

Ma Qing Hua effectuera à Moscou ses grands débuts en WTCC au volant d’une quatrième Citroën C-Elysée

Ma Qing Hua effectuera à Moscou ses grands débuts en WTCC au volant d’une quatrième Citroën C-Elysée. Une course lors de laquelle le pilote chinois prendra ses marques en vue de sa participation aux épreuves asiatiques de fin de saison.

Ma Qing Hua entamera ainsi la première de ses cinq apparitions prévues à Moscou, Spa, Shanghai, Macao, et vraisemblablement la deuxième épreuve du calendrier qui se tiendra début octobre une semaine avant Shanghai sur un circuit encore à définir, en remplacement de la course de Sonoma, aux Etats-Unis, annulée pour des raisons de problèmes de logistique.

S’il n’est pas le premier pilote chinois à prendre part au WTCC (plusieurs pilotes de Hong Kong, notamment Daryl O’Young étaient déjà présents par le passé), il s’agira du premier pilote de la Chine « Mainland ». « Je suis impatient de faire mon retour en compétition, au sein d’un championnat très relevé et avec une structure très professionnelle, explique-t-il. Il y a quelques semaines, j’ai passé beaucoup de temps au centre technique de Versailles. C’était vraiment spécial de pouvoir découvrir les anciennes voitures du Dakar et du WRC, qui ont gagné tant de courses et de titres. J’ai pu faire connaissance avec l’ensemble de l’équipe et nous avons longuement travaillé sur mon installation dans la C-Elysée WTCC. J’avais participé à plusieurs séances d’essais cet hiver, mais j’ai pu refaire un jour de tests à Navarra. Cela nous a permis de travailler plus spécifiquement sur mes réglages. »

Il y a trois semaines, Ma Qing Hua a également accompagné le Citroën Racing sur le meeting WTCC en Slovaquie, afin de parfaire sa connaissance de l’équipe, et de la discipline. « C’était, là aussi, une très bonne expérience. Citroën Racing semble être une grande famille, et à la fin du week-end j’ai senti que j’en faisais dorénavant partie. A Moscou, je n’aurai pas à découvrir le mode de fonctionnement du team pendant les courses. Je suis prêt pour ce nouveau challenge ! »

Reste que, avec trois équipiers du calibre de Yvan Muller, Sébastien Loeb et José Maria Lopez, leader du championnat, Ma Qing Hua risque de souffrir de la comparaison. A moins que le pilote Chinois ne soit une nouvelle belle surprise sortie du chapeau de Yves Matton et de l’écurie Citroën ?

Prochain article WTCC
WTCC - Lada veut briller à domicile

Article précédent

WTCC - Lada veut briller à domicile

Article suivant

WTCC - Vidéo : Citroën explique l'importance de l'aéro

WTCC - Vidéo : Citroën explique l'importance de l'aéro

À propos de cet article

Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller , José María López , Ma Qing Hua , Yves Matton
Type d'article Actualités