Al-Attiyah : "C'était vraiment difficile de gérer"

Pour s'imposer une quatrième fois sur le Dakar, Nasser Al-Attiyah a dû se muer en parfait gestionnaire. Une situation d'apparence facile mais qui était contre-nature pour le pilote Toyota.

Al-Attiyah : "C'était vraiment difficile de gérer"

Le scénario du Dakar 2022 dans la catégorie Autos et la manière dont Nasser Al-Attiyah a pu gérer sa course ne sont probablement pas à la hauteur de la victoire décrochée par le Qatari et son copilote Matthieu Baumel. Car si la domination exercée par l'équipage Toyota et le faible suspense entretenu durant les dix derniers jours ont parfois donné le sentiment d'une gestion aisée, il n'en a rien été. Désormais quadruple vainqueur de l'épreuve, Nasser Al-Attiyah le sait mieux que quiconque.

Il y a une semaine, son copilote français et lui insistaient tous les deux sur l'importance de leur niveau de préparation mais aussi de compétition. En participant à de nombreuses épreuves tout au long de l'année, ils ont démontré qu'il s'agissait d'un avantage important pour contourner les pièges du rallye-raid. Et malgré le classement général qui laisse peu de place au doute, Nasser Al-Attiyah tient à rappeler sa conviction : il y avait au moins trois autos différentes capables de s'imposer sur cette 44e édition.

"Cela a été un Dakar incroyable pour nous", insiste-t-il. "Notre dernière victoire remonte à 2019 et nous sommes satisfaits de la nouvelle réglementation T1+. Il y avait trois équipes solides et capables de gagner. Matthieu, l'équipe et moi, nous avons tous réalisé un beau travail pour gagner. Nous avons été bons dès le début du Dakar, alors merci à tout le monde, merci pour tout le soutien. Merci à ceux qui nous ont soutenus pour que nous puissions remporter ce Dakar. C'était important pour moi dans cette région. Cela fait deux ans que nous sommes en Arabie saoudite et que nous finissons deuxièmes, nous sommes vraiment contents d’atteindre ce but."

"Toyota Gazoo Racing a fait un super travail pour concevoir cette nouvelle voiture en l’espace d’un an et venir ici pour gagner le Dakar en Arabie saoudite. Gagner cette course n'est pas facile. Nous n’avons pas rencontré un seul problème durant toute la course, nous faisions attention car c'est une nouvelle voiture, mais maintenant nous savons que nous avons une très bonne voiture et on va aussi faire de notre mieux à présent pour le Championnat du monde."

Nasser Al-Attiyah égale Ari Vatanen sur le Dakar.

Nasser Al-Attiyah égale Ari Vatanen sur le Dakar.

Dans ce Dakar 2022, Nasser Al-Attiyah a d'abord frappé le premier, dès le Prologue, puis a confirmé en remportant une première étape qui restera le tournant majeur de l'épreuve, marquée par les erreurs de navigation de nombreux concurrents. Puis il a fallu résister aux premiers assauts de Sébastien Loeb, avant que ce dernier ne connaisse lui aussi des mésaventures, mécaniques comme humaines. Alors il a fallu s'adapter à ce scénario, ne pas trop en faire, rouler parfois contre-nature et se contenter d'une seule autre victoire d'étape, héritée à la faveur d'une pénalité infligée à Yazeed Al-Rajhi.

"Depuis le premier jour, nous avons creusé un écart, un gros écart, que nous avons ensuite géré jusqu'à la fin", rappelle Nasser Al-Attiyah. "Dans la deuxième semaine nous avons contrôlé en laissant quelques minutes à la deuxième place, à Seb."

"C'était vraiment difficile de gérer, la dernière semaine du Dakar n'a pas été facile pour moi. Car normalement je donne le maximum et là c'était du contrôle toute la journée. Il faut montrer du respect, il y avait une belle avance. Avant le début du rallye, j'ai dit que l'adversaire principal était Seb, que ce serait une bagarre tout le long. Ce n'est pas facile de gérer car il faut être fort, concentré sur la vitesse, en allant plus lentement, et ce n'est pas simple pour moi car d'habitude j'attaque."

"J'adore être sur le Dakar et je suis certain que d’ici une semaine ou dix jours on pensera déjà au prochain Dakar et à nous préparer. Nous sommes chanceux de disputer le Dakar en Arabie saoudite et je tiens à remercier le gouvernement de nous donner cette opportunité de courir ici et découvrir de si beaux paysages."

Lire aussi :

partages
commentaires
Al-Attiyah vainqueur du Dakar 2022 et égal de Vatanen
Article précédent

Al-Attiyah vainqueur du Dakar 2022 et égal de Vatanen

Article suivant

Le Dakar frappé par un accident mortel

Le Dakar frappé par un accident mortel
Charger les commentaires