Le Dakar 2019 ne traversera que le Pérou

partages
commentaires
Le Dakar 2019 ne traversera que le Pérou
Sergio Lillo
Par : Sergio Lillo
18 mai 2018 à 10:05

Pour la première fois de son Histoire, le Dakar ne se tiendra que dans un seul pays, le Pérou étant l'unique nation confirmée pour l'édition 2019.

Le parcours de la 41e édition de l'épreuve sud-américaine a été révélé par les organisateurs du rallye-raid, ASO, ce vendredi, suite à l'annonce de dernière minute du retrait du Chili. Il comprend dix étapes et une journée de repos, avec un départ et une arrivée à Lima, la capitale du pays. Il débutera le 6 janvier et se terminera le 17.

ASO espérait au départ un parcours débutant au Chili et s'achevant en Équateur, mais aucun accord n'a été trouvé avec ces pays pour qu'ils se joignent au Pérou. Des discussions se sont aussi tenues avec la Bolivie avant que cette option ne s'éteigne également.

"Nous allons composer des étapes plus techniques et difficiles parce que dans ce type de géographie faite de sable et de dunes, nous ne pouvons pas développer des spéciales de 400 km. C'est trop difficile", a expliqué le directeur du rallye-raid, Étienne Lavigne à Motorsport.com.

"Nous aurons au moins 70% des étapes avec du sable et des dunes et cela, dans l'Histoire du Dakar, c'est unique. Les dernières années, nous n'avions pas autant de pourcentage de dunes."

Lavigne est confiant quant au fait que, malgré le manque de pays intéressés par l'accueil du Dakar, les plages, les dunes et les pistes péruviennes vont tout de même attirer les meilleurs pilotes et motards.

"Nous savons que nous allons attirer les meilleurs pilotes de cette discipline parce que chaque année, c'est l'événement de référence au plus haut niveau. Au Pérou, l'accident de Loeb s'est produit, celui de Nani Roma... c'est un terrain difficile. Ce n'est pas une promenade de santé que nous allons mettre en place."

Lavigne a également confirmé que le remplaçant de l'ancien directeur sportif Marc Coma restait à trouver. "Trouver une bonne personne pour ce rôle n'est pas facile. C'est un rôle compliqué, exigeant, qui demande de la disponibilité, beaucoup d'énergie, de travail de terrain pendant plusieurs mois. Cela prend un petit peu de temps pour trouver la personne idéale, nous ne pouvons pas la trouver dans la rue. Mais aujourd'hui, la priorité est de mettre en place un tour de qualité au Pérou et avec un grand intérêt sportif."

Un autre changement pour le Dakar 2019 est que les concurrents des catégories voitures et camions pourront revenir en deuxième semaine s'ils abandonnent lors de la première, mais ils auront leur propre classement pour ne pas interférer avec l'ordre de départ. Cela ne s'applique pas aux pilotes des motos et des quads.

Prochain article Dakar
Le Chili et la Bolivie absents du Dakar 2019

Article précédent

Le Chili et la Bolivie absents du Dakar 2019

Article suivant

Le Dakar envisage un retour en Afrique

Le Dakar envisage un retour en Afrique
Load comments

À propos de cet article

Séries Dakar
Auteur Sergio Lillo
Type d'article Actualités