Danilo Petrucci entre dans l'Histoire du Dakar

Osait-il en rêver ? Toujours est-il que Danilo Petrucci tient sa première victoire d'étape sur le Dakar après la cinquième journée de course d'une édition pourtant mouvementée pour lui.

Danilo Petrucci entre dans l'Histoire du Dakar

C'est peu de dire que les débuts de Danilo Petrucci sur le Dakar ne passent pas inaperçus. Moins de deux mois après son dernier Grand Prix MotoGP, le pilote italien est passé par toutes les émotions pour s'aligner au départ de son premier Dakar, entre une cheville fracturée, un faux résultat positif lors d'un test COVID-19 à l'avant-veille du départ et un problème mécanique sur sa KTM dès le deuxième jour de course, avec en prime la perte de ses effets personnels.

Lire aussi :

Et pourtant, jamais il n'a perdu son sourire, émerveillé par cette première expérience. Ses performances y sont pour beaucoup, car il enchaîne les journées en se battant aux premières places, en dépit d'une position anecdotique au général due à son abandon de mardi. Et ce jeudi, il a été récompensé par un résultat auquel il n'osait pas croire, une première victoire d'étape.

Petrucci avait initialement rallié l'arrivée du jour à 4'14 de Toby Price, mais une pénalité de six minutes infligée à l'Australien pour un excès de vitesse a promu l'Italien au premier rang, faisant de lui le premier ancien pilote MotoGP à remporter une étape du Dakar. Ces derniers jours, déjà, il était passé tout près de résultats probants, sachant qu'il occupait la troisième place lorsqu'il s'est arrêté mardi et qu'il était à nouveau troisième mercredi avant d'être lui-même pénalisé de dix minutes pour une vitesse excessive. "Vous savez quoi ? Je m'en fous, parce que je me suis bien amusé !" avait-il alors commenté, goguenard.

Venu sur le Dakar dans l'optique d'apprendre les secrets de l'épreuve avant, possiblement, d'y viser la victoire à l'avenir, Petrucci engrange une expérience précieuse en ayant pu réintégrer l'épreuve après son abandon. Avec une position de départ avantageuse aujourd'hui, il a pu se concentrer sur son apprentissage, notamment en matière de roadbook et de navigation, et il est peu à peu remonté au classement en partageant la journée avec Kevin Benavides ou encore Daniel Sanders.

"Je pleure comme un bébé !" a d'abord réagi Petrucci à l'annonce de sa victoire, via ses réseaux sociaux. Puis le pilote KTM a tenté de trouver les mots, sans parvenir à masquer son émotion. "Quand j'étais jeune, j'ai toujours voulu entrer dans l'Histoire des sports mécaniques et aujourd'hui je l'ai fait car je suis le seul au monde à avoir gagné une course MotoGP et une étape du Dakar et je suis très, très heureux", a-t-il témoigné dans la soirée. "Quand j'ai fait ma dernière course MotoGP, j'étais très, très triste. Quand j'étais petit je voulais devenir Champion du monde et jusqu'à la dernière année j'y ai cru. Quitter le MotoGP a été vraiment difficile pour moi parce que, quand on travaille pendant 30 ans à un rêve et qu'on n'y arrive pas, c'est vraiment dur, mais ça a été super chouette aujourd'hui."

Lire aussi :
#90 Tech 3 KTM Factory Racing: Danilo Petrucci

Danilo Petrucci

Sa journée a de nouveau été riche en expériences, avec notamment une chute qui lui a valu une belle frayeur et la perte de quelques pièces d'aéro. Pas suffisant toutefois pour l'arrêter. "La journée a été assez longue. En partant ce matin, j'ai décidé que je voulais vraiment apprendre et améliorer ma navigation, donc je n'ai pas poussé trop fort au début. Après un virage, il y avait une grande dune avec un groupe de chameaux de l'autre côté. Un gros chameau est venu sur la piste et j'ai dû l'éviter, mais j'ai fini par tomber après être passé sur de nombreuses bosses et dans de l'herbe à chameaux. C'était ma toute première chute sur ce Dakar", a-t-il relaté.

"Ensuite, j'ai ralenti un peu. Kevin m'a rattrapé et on a roulé ensemble vers l'arrivée. Après avoir rattrapé quelques autres pilotes, on est arrivé à un checkpoint qui n'a pas été validé par tout le monde et j'ai perdu du temps à cet endroit", ajoute le pilote italien, qui a dû revenir en arrière pour retrouver le checkpoint. "Les 60 derniers kilomètres n'étaient faits que de dunes et j'ai donc fait très attention à ne pas me faire mal à la cheville. Ça a donc été une journée intéressante et difficile, mais j'ai vraiment pris du plaisir."

Demain, pour la première fois, Danilo Petrucci ouvrira une étape du Dakar. Il évoluera dans la même zone qu'aujourd'hui, autour de Riyad, mais sur le parcours emprunté aujourd'hui par les autos et pourra donc tenter de s'aider des traces.

partages
commentaires

Voir aussi :

Loeb a pris du plaisir à "se tirer la bourre" avec Al-Attiyah
Article précédent

Loeb a pris du plaisir à "se tirer la bourre" avec Al-Attiyah

Article suivant

Carlos Sainz : "La compétition, c'est le test ultime"

Carlos Sainz : "La compétition, c'est le test ultime"
Charger les commentaires