Étape 10, autos - Victoire probable mais non officielle de Peterhansel

Stéphane Peterhansel a signé le troisième temps de la dixième spéciale, dans laquelle Sébastien Loeb s'est montré le plus rapide, mais devrait être recrédité d'une dizaine de minutes et reprendre du même coup la tête du classement général.

Stéphane Peterhansel ayant en effet perdu du temps en restant aux côtés d'un motard blessé, les communiqués du site officiel du Dakar ont très vite envisagé que les minutes perdues dans l'affaire lui soient “rendues” dans la soirée, ce qu'une source interne à l'équipe Peugeot a confirmé à Motorsport.com – précisant que ce serait à hauteur d'une dizaine de minutes, ce qui lui rendrait la tête du général.

Parti en troisième position dans la spéciale, derrière Loeb et Despres, et le couteau entre les dents, Peterhansel avait déjà repris, au premier pointage (WP1), 1’36” au premier cité sur lequel il comptait... 1’38” de retard au général avant cette dixième étape. Il était donc virtuellement revenu à deux secondes de l'Alsacien quand les choses ont pris une mauvaise tournure pour lui.

En effet, après un accrochage avec le motard Simon Marcic au km 83, le vainqueur 2016 est resté de longues minutes aux côtés du Slovaque, victime d'une fracture ouverte du tibia/péroné gauche, pour attendre les secours. Reparti, il allait franchir le WP2 avec 6’37” de retard sur Loeb et 11’55” sur Despres, déjà leader devant la surprenante Ford de Nicolas Fuchs et les Mini d'Orlando Terranova et Yazeed Al-Rajhi, lesquelles entouraient Loeb devant la Toyota d'un Giniel de Villiers lui-même suivi de “Peter”.

Ce dernier a ensuite repris 2’03” à Despres et 3’10” à Loeb dès le WP4, pointant à 9’52” et 3’27” respectivement de ses équipiers entre lesquels l'écart allait en s'agrandissant. Au WP5, le leader du général comptait 7’12” de retard sur celui de l'étape et n'avait plus que 1’53” d'avance sur Peterhansel.

Le calvaire d'Hirvonen

À l'arrivée de la première section de la spéciale (à hauteur du WP6), avant une courte liaison, Despres comptait 6’28” d'avance sur Loeb, revenu en deuxième position, et 7’16” sur Al-Rajhi. Derrière Terranova à huit minutes tout rond, qui avait cédé face à l'autre Mini, Peterhansel était revenu à la cinquième place, à six secondes du Saoudien, après avoir dépassé le HRX de Fuchs.

Le Péruvien, animateur régulier du WRC2 sur les manches du championnat du monde des rallyes, avait perdu petit à petit du temps dans un petit peloton très serré entre les quatrième et cinquième pointages, passant de la deuxième à la sixième place en cédant face à deux Peugeot et deux Mini (il allait encore perdre un rang face à De Villiers pour terminer septième de la spéciale).

Sur une autre des anciennes reines du Dakar, Mikko Hirvonen, le mieux classé de leurs pilotes au départ de l'étape, en cinquième position, avait en revanche perdu un peu plus de 50 minutes dès le WP1, puis s'était retrouvé à près d'une minute et demie au WP4 avant d'être signalé arrêté au km 195 avec un radiateur cassé suite à un accrochage avec un camion.

Dans le camp Toyota, alors que De Villiers naviguait en septième position à 10’22”, Nani Roma, cinquième provisoire du général, comptait déjà plus de 22 minutes de retard. Ils allaient continuer de perdre du temps pour terminer dans la deuxième partie du top 10, le Sud-Africain profitant des ennuis rencontrés par Hirvonen pour prendre la cinquième place du général derrière l'Espagnol.

Loeb bat Despres au sprint

Ouvrant la route dans la deuxième partie de la spéciale, à hauteur du WP7, Despres, qui avait roulé en deuxième position dans la première, a très vite baissé de rythme par rapport à Loeb et Peterhansel qui sont revenus à 3’44” et 6’30” dès le WP8, ce dernier ayant pris le dessus sur Terranova et Al-Rajhi qui avaient à nouveau inversé leurs positions – et allaient le refaire une dernière fois avant l'arrivée.

Ayant réduit l'écart à 1’01” sur Despres au WP9, Loeb avait dépassé celui-ci sur la route. Puis, revenu à 35 secondes au WP10, il l'a devancé également au chronomètre au suivant et dernier, pour pas moins de 1’20”, et s'est imposé avec 2’33” d'avance.

Dans le même temps, Peterhansel ne faisait plus que stabiliser l'écart avant de voir son retard sur Loeb remonter à 5’53” au WP11 et 6’45” à l'arrivée, ce qui devrait lui être suffisant pour s'imposer et reprendre la tête du général avec une seule longue spéciale restant à disputer, vendredi, et une plus courte dimanche.

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Sous-évènement Étape 10 : Chilecito - San Juan
Pilotes Sébastien Loeb , Stéphane Peterhansel , Giniel de Villiers , Cyril Despres , Mikko Hirvonen , Nani Roma , Yazeed Al-Rajhi , Orlando Terranova , Nicolas Fuchs
Type d'article Résumé de spéciale
Tags car