Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
33 jours
MotoGP
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
73 jours
WRC
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
66 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
94 jours
WSBK
C
Aragon
28 août
-
30 août
Prochain événement dans
88 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
95 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
73 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
171 jours

Départ d'Audi du DTM : les raisons du timing choisi pour l'annoncer

partages
commentaires
Départ d'Audi du DTM : les raisons du timing choisi pour l'annoncer
Par :
Co-auteur: Rachit Thukral
5 mai 2020 à 06:04

Le départ d'Audi du DTM était prévisible depuis plusieurs mois, mais il était difficile d'imaginer que le constructeur allemand mettrait un terme à ce programme avant même le début de saison 2020.

L'avenir du DTM s'était assombri en fin de saison 2018, lorsque Mercedes avait décidé de quitter la discipline, mettant un terme au passage à la rivalité entre les trois grands constructeurs automobiles allemands. L'organisateur de la série, ITR, avait réussi à attirer Aston Martin au dernier moment, mais l'opération a tourné au fiasco et R-Motorsport, qui engageait les voitures anglaises, a quitté la scène après une petite année.

Avant que le programme Aston Martin ne soit interrompu en début d'année, la rumeur d'un retrait imminent d'Audi se faisait de plus en plus importante, puisque la marque aux anneaux étudiait son implication en sport automobile et ses divers programmes. Il devenait évident que l'un d'entre eux devait être interrompu pour économiser de l'argent. Le choix allait donc se faire entre la Formule E, programme sportif au cœur de la stratégie d'électrification d'Audi, et le DTM, discipline aimée des fans allemands de la marque et très populaire outre-Rhin.

Lire aussi :

La décision annoncée la semaine dernière d'interrompre sa présence en DTM au terme de la saison 2020 était inéluctable, après que le groupe Volkswagen a annoncé l'an dernier qu'il arrêterait son engagement dans les séries à moteur thermique, mettant un terme immédiat à sa présence en WTCR et en WRX. L'objectif annoncé était de recentrer ses investissements sur la Formule E et sur la compétition client, qui s'avère être une bien meilleure source de revenus. La question était alors de savoir si une exception serait faite pour le très populaire DTM.

La décision du constructeur allait dépendre de la restructuration interne effectuée, avec la désignation d'un nouveau PDG. Transfuge de BMW, Markus Duesmann a été nommé président du Conseil d'administration le 1er avril en lieu et place de Bram Schot. Duesmann est arrivé avec un bagage impressionnant en sport automobile, puisqu'il a dirigé les départements moteurs de McLaren-Mercedes et BMW Sauber en Formule 1. Son arrivée laissait espérer aux équipes clientes qu'il fasse une exception pour le DTM, mais il était également de notoriété publique qu'il est un grand fan de Formule E.

"Ils ont attendu que Duesmann arrive avant de prendre une décision pour le DTM", a déclaré le directeur de Phoenix Racing, Ernst Moser, à Motorsport.com. "C'était aussi notre lueur d'espoir car Duesmann était fan de DTM chez BMW. Nous avions donc un peu d'espoir quant au fait que cette décision puisse finalement être prise. Malheureusement, ça ne s'est pas produit."

Audi Sport liveries for 2020 DTM season

Kimmo Liimatainen, directeur du Team Rosberg, admet que la décision d'Audi était difficile à anticiper pour ses clients, comme il l'explique auprès de Motorsport.com : "J'espérais déjà qu'une décision serait prise en faveur du DTM. Mais il faut rester réaliste. Je pensais que ce serait du 50/50. Malheureusement, c'est allé dans une direction différente pour nous."

Lire aussi :

Duesmann venant d'arriver chez Audi, ses clients ne pensaient pas qu'un verdict serait rendu dans le mois suivant sa nomination et Moser précise même qu'il s'attendait à une réponse dans le courant de l'été. Mais la pandémie due au coronavirus a affecté lourdement les finances de la marque allemande et a mis un coup d'arrêt à la saison de DTM, qui ne doit pas débuter avant juillet. Ce long délai a surement donné à Audi une raison d'arrêter les frais rapidement et lundi dernier, Dieter Gass, le directeur compétition du constructeur, a informé ses équipes et ses pilotes de la décision de quitter le DTM dans une conférence vidéo, moins de deux heures avant le communiqué de presse officiel.

"Personnellement, je me serais attendu à [une décision] dans l'été voire en fin d'été", poursuit Moser, qui comprend que son fournisseur de voitures ait profité de la crise sanitaire et économique en cours pour mettre un terme au programme qui n'était plus désiré, regrettant toutefois de ne pas avoir pu rouler en 2020 avant que l'arrêt ne soit prononcé. "Je pense que sans le coronavirus, nous aurions pu montrer pour une année de plus à quel point le DTM peut être attractif."

Désormais, le DTM va devoir se réinventer face à la présence d'un seul constructeur et son directeur, Gerhard Berger, n'a pas caché que l'avenir de la discipline dépendrait grandement de la décision de ses partenaires et acteurs, à commencer par BMW. Moser ne sait pas encore de quoi sera fait l'avenir global, et particulièrement celui de son équipe, et ne cache pas la difficulté de la situation : "Cela marque la fin de 20 ans de présence de Phoenix en DTM. C'est très triste. Bien sûr, les employés sont nerveux au sujet de l'avenir, et ça peut se comprendre, mais la manière dont Audi a communiqué cela était très correcte. Nous avons encore assez de temps pour discuter avec de nouveaux partenaires commerciaux pour 2021."

Avec Sven Haidinger  

Article suivant
Audi quittera le DTM au terme de la saison 2020

Article précédent

Audi quittera le DTM au terme de la saison 2020

Article suivant

BMW juge "déloyal" le retrait d'Audi en fin de saison

BMW juge "déloyal" le retrait d'Audi en fin de saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Auteur Emmanuel Touzot