Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
21 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
1 jour
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
57 jours

1000 ch et 320 km/h : une discipline électrique "révolutionnaire"

partages
commentaires
Par :
7 nov. 2019 à 09:12

Le DTM a présenté une vision futuriste pour l'instauration d'une nouvelle discipline "révolutionnaire", qui pourrait voir le jour sous la forme d'une série annexe au championnat allemand de Tourisme.

À l'heure où le DTM évalue la possibilité d'introduire la technologie hybride à l'horizon 2022, les promoteurs du championnat ont dévoilé un concept poussé pour organiser d'éventuelles courses annexes avec des autos propulsées soit par des batteries électriques, soit par une pile à combustible grâce à l'hydrogène. Le projet évoque des machines qui seraient capables d'atteindre la barre des 1000 chevaux par intermittence, et de dépasser les 300 km/h en piste.

Le format des courses serait de 40 minutes, avec un arrêt au stand obligatoire comme en DTM pour recharger les batteries. Cet arrêt ne serait pas l'œuvre d'une intervention humaine mais d'un robot industriel, qui serait capable de remplacer les batteries où le réservoir d'hydrogène, ainsi que de changer les quatre roues.

Lire aussi :

"C'est un concept courageux et novateur", assure Gerhard Berger, patron du DTM. "Il faut regarder plus loin si l'on veut façonner l'avenir des sports mécaniques et proposer une compétition avec des systèmes alternatifs qui inspirent les fans. Il est évident que des constructeurs qui veulent s'impliquer en sport automobile se concentrent sur des concepts alternatifs."

"Même si les véhicules hybrides et électriques se sont implantés sur le marché, je pense qu'il a manqué un concept véritablement nouveau et inspirant jusqu'à présent. En plus des millions de fans de sports mécaniques à travers le monde, nous nous adressons désormais à un grand nombre d'entreprises automobile et de fournisseurs qui aimeraient s'impliquer davantage. Avec ce projet, nous voulons démontrer que nous sommes ouverts à ce que l'avenir nous réserve et que nous avons quelque chose de nouveau à offrir aux constructeurs."

Il est important de préciser que le DTM présente ici une vision pour l'avenir sous forme d'alternative, qui n'a pas vocation pour autant à remplacer sa discipline phare. Par ailleurs, pour qu'un tel projet puisse voir le jour, il lui faudrait franchir trois étapes majeures : la faisabilité technique en premier lieu, la viabilité économique, puis l'intérêt manifeste du public, des constructeurs et des sponsors. "La discipline présentée aujourd'hui fonctionnerait comme terrain d'expérimentation pour les constructeurs, et comme accélérateur du développement de technologies pertinentes pour des voitures de série", précise l'ITR, promoteur du DTM. "Le temps est venu, et l'envie est là pour un tel changement."

Diapo
Liste

Un pic de puissance à 1000 chevaux sera disponible sur de courtes périodes

Un pic de puissance à 1000 chevaux sera disponible sur de courtes périodes
1/5

Photo de: ITR eV

Les batteries seront placées en lieu sûr dans la monocoque en carbone

Les batteries seront placées en lieu sûr dans la monocoque en carbone
2/5

Photo de: ITR eV

Les autos pourraient utiliser une pile à combustible alimentée par de l'hydrogène

Les autos pourraient utiliser une pile à combustible alimentée par de l'hydrogène
3/5

Photo de: ITR eV

Des robots seront chargés de changer les roues

Des robots seront chargés de changer les roues
4/5

Photo de: ITR eV

Des robots seront chargés de changer les roues

Des robots seront chargés de changer les roues
5/5

Photo de: ITR eV

Article suivant
Grosjean visait un programme DTM/FE s'il avait dû quitter la F1

Article précédent

Grosjean visait un programme DTM/FE s'il avait dû quitter la F1

Article suivant

Le DTM offre quelque chose de "complètement différent" de la FE

Le DTM offre quelque chose de "complètement différent" de la FE
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM , Touring , Auto
Auteur Basile Davoine