Le DTM veut être le championnat GT3 le plus rapide

En 2021, le DTM se fixe l'objectif d'être le championnat comptant les GT3 les plus rapides au monde en adoptant une Balance de Performance plus agressive que celle utilisée dans les autres disciplines Grand Tourisme.

Le DTM veut être le championnat GT3 le plus rapide

En 2020, le promoteur du championnat allemand de voitures de tourisme, ITR, prévoyait de faire courir des GT3 plus "musclées" dans le cadre de la formule GT Plus. Cependant, à la suite de l'opposition des constructeurs, des GT3 standard seront alignées sur les grilles de départ pour la saison 2021. Bien qu'ayant fait machine arrière, ITR tient toujours à différencier le DTM des autres championnats GT3 en améliorant les performances des voitures. Il privilégie ainsi le réglage de la Balance de Performance (BoP), une solution plus économique.

Bien que la BoP pour la première saison du DTM sous le règlement GT3 doive encore être établie par AVL Racing, partenaire d'ITR, les essais de présaison sur le circuit de Hockenheim ont donné un premier aperçu des temps au tour des nouveaux modèles.

Lucas Auer, auteur du meilleur temps en 1'36"153 au volant de la Mercedes-AMG GT3 de Winward Racing, a réalisé cette performance lors de la deuxième journée d'essais. À titre de comparaison, ce sont trois secondes de moins que la pole position en GT Masters l'an dernier mais huit secondes de plus par rapport aux DTM Classe 1.

Lire aussi :

Mercedes aurait utilisé la configuration la moins sévère de son restricteur pendant les essais, tandis qu'Audi n'en avait pas sous le capot des R8 LMS GT3. Les réglages actuels de la BoP en DTM permettent aux équipes de bénéficier d'une puissance allant entre 560 et 590 ch, ce qui est beaucoup plus élevé que la limite de 520 ch fixée en GT Masters et GT World Challenge Europe.

Un gain de performance rendu possible par l'absence de Porsche en DTM, puisque la 911 GT3 R ne peut développer que 520 ch seulement. Donc, contrairement aux championnats SRO où Porsche est engagé, le DTM n'est pas dans l'obligation de réduire les performances des autres voitures en signe d'équité.

Sur le rythme affiché lors des essais d'Hockenheim, Michael Resl, directeur de la compétition et de la technologie chez ITR, a indiqué : "Pour être honnête, nous sommes en avril, à Hockenheim, donc les températures basses augmentent la performance des moteurs, ce qui fausse un peu le tableau."

"Mais naturellement, le DTM s'efforce d'être le championnat GT3 le plus rapide, notre BoP est faite pour rendre les voitures aussi performantes que possible et les mettre en valeur. Mais il n'existe pas de BoP haute vitesse pour Hockenheim. Nous voulons donner aux équipes une bonne base pour ces premiers essais."

partages
commentaires

Voir aussi :

Berger : L'arrivée de top teams en DTM justifie le choix du GT3

Article précédent

Berger : L'arrivée de top teams en DTM justifie le choix du GT3

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Auteur Rachit Thukral