DTM - Green veut préparer la Classe-C 2012

Avec le gel imposé sur le développement des voitures au courant de l'été 2009, Audi et Mercedes ne peuvent que travailler sur la tenue des nouveaux pneumatiques Hankook pour se départager

Avec le gel imposé sur le développement des voitures au courant de l'été 2009, Audi et Mercedes ne peuvent que travailler sur la tenue des nouveaux pneumatiques Hankook pour se départager.

En 2012, tout sera en revanche différent puisque l'ITR, détentrice du championnat, prépare activement sa nouvelle réglementation. Cette dernière entrera en vigueur l'année prochaine et a pour but de séduire de nouveaux constructeurs. Un pari déjà gagné avec le retour à la compétition de BMW.

La firme bavaroise avait fait savoir fin 2010 qu'elle effectuerait le shakedown de sa M3 DTM au mois de juin prochain. De son côté, Audi s'est aussi mis au travail et a dévoilé le nom de code de sa future A4 engagée en championnat de tourisme allemand : la R17. En revanche, Mercedes reste très discrète quant à la préparation de sa Classe-C 2012.

Jamie Green, l'un des pilotes de la marque championne en titre, a donné plus de précisions sur ce projet et déclaré sur Autosport que Mercedes testera sa nouvelle voiture au début de l'été. "Toutes les équipes auront leur voiture spécification 2012 au milieu de l'année et j'espère que je serais impliqué dans le processus de développement [de Mercedes]. Je tiens à le faire", explique le Britannique, meilleur pilote privé de l'exercice 2010.

"Nous en sommes au stade ou d'autres grandes marques veulent nous rejoindre et c'est très important, nous espérons ainsi assurer l'avenir à long terme du DTM", explique encore Green, heureux de la venue de BMW. "Il y aura au moins trois constructeurs, mais il pourrait y en avoir quatre ou cinq en 2012. Nous espérons en dégager une compétition haut de gamme."

Outre BMW, qui a déjà officialisé sa venue, plusieurs constructeurs sont effectivement intéressés par ce challenge, d'autant plus qu'il est question de réglementation commune avec le SuperGT japonais. Opel, qui avait quitté le championnat DTM fin 2005, songe à retrouver les circuits mais les nippons Nissan et Toyota (via sa filiale Lexus) sont d'autres candidats potentiels.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Jamie Green
Type d'article Actualités