Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
38 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
102 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
123 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
227 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

Bottas pourrait être pénalisé à Abu Dhabi

partages
commentaires
Bottas pourrait être pénalisé à Abu Dhabi
Par :
19 nov. 2019 à 14:50

Mercedes ne sait pas encore si le moteur défaillant de son pilote pourra être utilisé à Abu Dhabi, sans quoi une pénalité sur la grille de départ deviendrait inévitable.

Valtteri Bottas pourrait être contraint de subir une pénalité sur la grille de départ du dernier Grand Prix, à Abu Dhabi, conséquence de sa défaillance moteur rencontrée à Interlagos. Au 53e des 71 tours du Grand Prix du Brésil, le Finlandais a mis pied à terre après avoir vu de la fumée blanche s'échapper de sa monoplace. Mercedes doit désormais analyser l'état de l'unité de puissance, rapatriée à l'usine moteur de Brixworth ce mardi soir. Une décision sur la possibilité ou non de la réutiliser sera prise en début de semaine prochaine.

"Il y avait un peu de fumée. Je ne l'ai pas vue moi-même, mais ils me l'ont signalée. Je ne ressentais aucune perte de puissance, puis le moteur a coupé après le virage 3", explique Bottas, qui s'est montré peu optimiste quant à l'état de ce bloc. "C'est à confirmer. Je doute qu'il lui reste beaucoup de kilomètres, mais nous verrons."

Lire aussi :

Le directeur technique James Allison a quant à lui estimé qu'il était trop tôt pour savoir si ce moteur pourrait être réutilisé : "Nous ne savons rien de plus à ce sujet. Nous savons que la consommation d'huile s'est élevée très brusquement pendant la course, environ un tour et demi avant de le voir rendre l'âme. Le moteur s'est arrêté tout seul au lieu d'exploser."

Bottas utilisait à Interlagos son troisième moteur de la saison, les deux précédents ayant accompli le kilométrage auquel ils étaient destinés, soit sept Grands Prix chacun. "Ça ne veut pas obligatoirement dire qu'ils ne peuvent pas en faire un de plus, mais ce n'est pas forcément préférable", a précisé un porte-parole de l'écurie allemande.

Une course compliquée à Interlagos

Valtteri Bottas, Mercedes AMG W10, bloque ses roues

Parti quatrième sur la grille dimanche dernier, Bottas a vécu une course difficile et a d'abord suivi le plan d'une stratégie à un seul arrêt pour compenser un envol mitigé. Cependant son deuxième relais, en pneus durs, a été contrecarré par les choix d'Alexander Albon chez Red Bull. Bottas s'est donc arrêté une seconde fois pour chausser des gommes mediums avant son abandon.

"Au départ, je n'ai pas gagné de places", raconte celui qui est assuré de terminer deuxième du championnat. "Ça semblait difficile de dépasser, et pour aller loin dans le premier relais j'ai tenté de préserver un peu les pneus. Mais je pense que je manquais encore de rythme dans le premier relais en raison d'un peu de sous-virage, surtout dans le deuxième secteur. J'ai donc reculé [au classement] plus que ce qui aurait été idéal."

"Je voulais passer aux pneus durs ensuite car je pensais que c'était peut-être la seule chance de faire un seul arrêt. J'avais le sentiment que c'était possible, mais nous nous sommes arrêtés pour couvrir Albon, je crois. De mon point de vue, c'était un peu confus lorsque j'ai questionné l'arrêt. Je ne sais pas si nous aurions pu aller au bout, en théorie non. Mais je pensais que c'était notre seule véritable chance, donc c'était un peu compliqué."

Avec Adam Cooper  

Article suivant
Sainz : Le GP du Brésil, "assurément" ma meilleure course

Article précédent

Sainz : Le GP du Brésil, "assurément" ma meilleure course

Article suivant

Comment Sainz et 7 autres pilotes ont échappé à une pénalité

Comment Sainz et 7 autres pilotes ont échappé à une pénalité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine