Course - Ricciardo tire les marrons du feu de Hamilton !

partages
commentaires
Course - Ricciardo tire les marrons du feu de Hamilton !
Par : Benjamin Vinel
2 oct. 2016 à 08:44

Profitant de nombreux coups de théâtre avec des problèmes majeurs pour les Mercedes notamment, Daniel Ricciardo a néanmoins mené une course très solide pour remporter le Grand Prix de Malaisie.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Max Verstappen, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Felipe Massa, Williams FW38
Jenson Button, McLaren Honda fête son 300e GP
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Felipe Massa, Williams FW38
Marcus Ericsson, Sauber C35
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 et Felipe Nasr, Sauber C35
Esteban Ocon, Manor Racing MRT05
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Nico Hulkenberg, Sahara Force India
Valtteri Bottas, Williams FW38
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Felipe Nasr, Sauber C35
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Fernando Alonso, McLaren MP4-31

Lewis Hamilton s'élançait de la pole position devant son coéquipier Nico Rosberg et les Red Bull de Max Verstappen et Daniel RicciardoLes Ferrari étaient en embuscade en troisième ligne, et Sebastian Vettel a pris un excellent envol.

Cependant, tassé par Verstappen, l'Allemand est venu percuter la Mercedes de Rosberg par l'arrière ! Vettel a été contraint à l'abandon, suspension avant gauche cassée, alors que son compatriote s'est retrouvé en fond de peloton.

 

Hamilton menait donc la course devant Ricciardo, Sergio Pérez, Verstappen et Kimi Räikkönen. De nombreux pilotes ont profité de la voiture de sécurité virtuelle pour effectuer un premier arrêt, principalement en fond de peloton. Esteban Gutiérrez a notamment subi une crevaison dans un accrochage avec Jolyon Palmer, qui a perdu son aileron avant.

Pérez n'a pas conservé sa troisième place longtemps, rapidement dépassé par Verstappen et Räikkönen. Rosberg, quant à lui, a entamé sa remontée et était déjà 14e à la fin de cinquième tour, notamment au jeu des arrêts au stand.

Felipe Massa a connu un début de course bien difficile. Victime d'un problème technique sur la grille, le pilote Williams a dû s'élancer des stands au lieu de la dixième place, puis a subi une crevaison dès le sixième tour.

Grosjean dans les graviers

En tête de la course, Hamilton a quelque peu peiné à creuser l'écart sur les Red Bull, même s'il disposait d'une avance de deux secondes au bout d'une dizaine de tours. C'est alors que Romain Grosjean est parti en tête-à-queue dans les graviers du dernier virage, manifestement victime d'un problème de freins. Le Français a été contraint à l'abandon.

 

 

La voiture de sécurité virtuelle a alors fait son retour, et Red Bull en a profité pour faire rentrer Max Verstappen aux stands, tout comme plusieurs autres pilotes plus loin dans le classement. Le Néerlandais a repris la piste à seulement 17 secondes de Hamilton.

Avec des pneus 12 tours plus frais (ceux des leaders ayant également fait trois tours en qualifications), Verstappen a réduit l'écart peu à peu jusqu'à prendre l'avantage sur Räikkönen au 20e tour. Pendant ce temps, Rosberg remontait dans le top 10.

Hamilton reprend l'avantage

C'est justement à la fin du 20e tour que Hamilton et Räikkönen sont rentrés au stand, émulés par Ricciardo dans la boucle suivante. Les trois hommes ont été équipés de pneus durs, au contraire des gommes tendres chaussées par Verstappen un peu plus tôt. Ce dernier s'est retrouvé en tête de la course avec huit secondes d'avance sur Hamilton. Ricciardo et Räikkönen, cependant, étaient à plus de 15 secondes.

Verstappen a effectué son deuxième et dernier arrêt à mi-course, chaussant les pneus durs obligatoires. Le Néerlandais a repris la piste à 16 secondes de Hamilton, entre Ricciardo et Räikkönen. De façon surprenante, le pilote Ferrari a effectué un deuxième arrêt à la fin du 32e tour, chaussant un nouveau train de pneus durs après avoir effectué seulement douze boucles après le précédent.

Verstappen n'est toutefois pas parvenu à réduire l'écart sur Hamilton malgré ses pneus huit tours plus frais, se retrouvant à 20 secondes au 37e tour. Celui qui vient de fêter ses 19 ans était toutefois remonté sur les talons de son coéquipier Ricciardo.

Quelques instants plus tard, Rosberg a continué sa belle remontée aux dépens de Kimi Räikkönen en s'emparant de la quatrième place au virage 2 grâce à un dépassement très musclé. La roue de la Mercedes a frôlé l'aileron de la Ferrari, dont un élément s'est envolé !

 

C'est alors que la plus belle bataille de la course a eu lieu, opposant les pilotes Red Bull. Verstappen et Ricciardo sont restés roue contre roue pendant plusieurs virages, mais l'Australien est parvenu à conserver l'avantage.

Abandon de Hamilton !

Au 41e tour, coup de théâtre : Lewis Hamilton immobilisait une Mercedes en feu au bord de la piste. C'était l'abandon, et la lutte pour la victoire était relancée ! La voiture de sécurité virtuelle est intervenue et la plupart des pilotes sont rentrés au stand, Verstappen perdant notamment quelques secondes en attendant derrière Ricciardo. Cela allait être crucial dans la lutte pour la victoire. Plus loin dans le peloton, Esteban Gutiérrez a perdu une roue en ligne droite et a été contraint à l'abandon.

 

Une pénalité de dix secondes a été annoncée pour Rosberg suite au contact avec Räikkönen. La lutte pour la victoire allait donc bel et bien opposer Ricciardo et Verstappen, que deux secondes séparaient au restart. Le Néerlandais a réduit l'écart petit à petit, dixième par dixième, mais n'est jamais parvenu à entrer dans la zone DRS de son coéquipier.

Daniel Ricciardo a donc enfin remporté sa première victoire de la saison, juste devant son coéquipier Max Verstappen ! Nico Rosberg est parvenu à sauver la troisième place en creusant un écart supérieur à dix secondes sur Kimi Räikkönen, mais le sacre de Mercedes chez les constructeurs attendra.

Le pilote Ferrari finit quatrième devant son compatriote Valtteri Bottas, auteur d'un beau top 5 depuis la 11e place de la grille de départ. Force India et McLaren placent leurs deux monoplaces dans le top 10, alors que Jolyon Palmer marque le premier point de sa carrière en Formule 1 !

 

Miniature Amalgam 1:8 - McLaren MP4-22 de Lewis Hamilton, GP de Malaisie
Miniature Amalgam 1:8 - McLaren MP4-22 de Lewis Hamilton, GP de Malaisie
Grand Prix de Malaisie
 PiloteÉquipeTempsPts
01 D. Ricciardo Red Bull 56 tours 25
02 M. Verstappen Red Bull +2.4 18
03 N. Rosberg Mercedes +25.5 15
04 K. Räikkönen Ferrari +28.7 12
05 V. Bottas Williams +61.5 10
06 S. Pérez Force India +63.7 8
07 F. Alonso McLaren +65.2 6
08 N. Hülkenberg Force India +74.0 4
09 J. Button McLaren +81.8 2
10 J. Palmer Renault +95.4 1
11 C. Sainz Toro Rosso +98.8  
12 M. Ericsson Sauber + 1 tour  
13 F. Massa Williams + 1 tour  
14 D. Kvyat Toro Rosso + 1 tour  
15 P. Wehrlein Manor + 1 tour  
16 E. Ocon Manor + 1 tour  
  F. Nasr Sauber Abandon  
  L. Hamilton Mercedes Abandon  
  E. Gutiérrez Haas Abandon  
  K. Magnussen Renault Abandon  
  R. Grosjean Haas Abandon  
  S. Vettel Ferrari Abandon  
Article suivant
Grosjean - "La pédale de frein a touché le plancher"

Article précédent

Grosjean - "La pédale de frein a touché le plancher"

Article suivant

Hamilton - "Il n'y a que mes moteurs qui cassent cette année"

Hamilton - "Il n'y a que mes moteurs qui cassent cette année"
Charger les commentaires